• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • Édition

Q

 

 

QUALITY ADJUSTED LIFE DAYS; QALD Métrologie – Pharmacoéconomie
« The average QALY gained per person is 223 days for laparoscopic fundoplication for gastro-esophageal reflux[1174] » compared to usual medical treatment, is efficient collectively (4,237 US$ per QALY) and individually (average 2,586 US$ per 223 days or 12$ per quality days or 0,50 cents per quality hours)
jours de vie ajustés pour la qualité
* le dépistage de la dépression postpartum procure un gain moyen par personne de 0,18 jour de vie ajustée pour la qualité, soit de 4,32 heures[1175], ce qui n’est pas efficient pour la femme (cout moyen par parturiante = 38,70$US ou 9 $US par heure de qualité) ou l’assurance collective (65,765 $US par QALY pour organiser le dépistage)

 

QUALITY INDICATORS OF PRESCRIBING Pharmacothérapie – Formation – Évaluation professionnelle
indicateurs de qualité de l’ordonnance
* d’un prescripteur, d’un groupe ou région de prescripteurs

 

QUALITY MEASURES Pratique - Mode de rémunération – Médicalisation - Médicamentation
pay-for-performance quality measures
« The porous relationship between science and business is evident in the more recent development of quality measures, which urge doctors to test for and treat risk based conditions of the healthy. In the United States one of the main agencies developing quality measures, the National Committee for Quality Assurance, is directly funded by several drug companies, along with other sponsors[1176]»
« Quality measures may be encouraging tests that create anxiety and treatments that help surrogates rather than ameliorate the suffering of people[1177]»
évaluation du paiement selon la performance

 

QUALITY OF LIFE IN LONG TERM CARE UNITS
qualité de vie en unités de soins de longue durée
« Soyons attentifs au confort. Apprenons à utiliser les produits à visée symptomatique d’une façon appropriée à l’âge, au sexe, au poids corporel, à la fonction rénale. En débutant avec des petites posologies, en choisissant une voie d’administration adaptée. En évitant de prescrire quand ce confort requiert plutôt une intervention non pharmacologique. Pour l’exemple, un changement de marque de couches pour éviter une irritation vaginale plutôt que le recours préventif (sic) au Prémarin® chez une femme alitée et allergique, n’est qu’une parmi des centaines de situations du genre. La pharmacothérapie en USLD est une activité où la hiérarchie des objectifs doit primer, sachant que les personnes n’en sortiront pas vivantes. Pour ce faire, il faut qu’ils soient sensés et justifiés, et il importe de les quantifier puis de les partager avec la parenté ou avec le patient capable de comprendre et choisir. Quand on veut tout traiter, voire tout prévenir, la contre-production vient vite gâcher les plans de traitement et la qualité de vie de la victime. La pharmaco-prévention des soi-disant facteurs de risque n’arrive pas en tête de liste et souvent devrait en être rayée »[1178]

« Dans le canton de Fribourg (CH), un programme ‘d’assistance pharmaceutique’ en Établissements Médico-Sociaux pour rationaliser les ordonnances chez les âgés déments, a réussi sans équivoque à réduire les dépenses médicamenteuses et le taux de mortalité sans pour autant augmenter les hospitalisations ou réduire ce qui reste de qualité de vie »[1179]

 

QUESTIONABLE RECOMMENDATIONS Recommandations
questionable guidelines / clinical guidelines
« It is simply no longer possible to believe much of the clinical research that is published, or to rely on the judgment of trusted physicians or authoritative medical guidelines. I take no pleasure in this conclusion, which I reached slowly and reluctantly over my two decades as an editor of The New England Journal of Medicine[1180]» 
« The scientific basis for recommendations of cholinesterase inhibitors for the treatment of Alzheimer’s disease is questionable[1181]
Recommendations issued in current American College of Cardiology and American Heart Association clinical practice guidelines are largely developed from lower levels of evidence or expert opinion. The proportion of recommendations for which there is no conclusive evidence is also growing[1182]
* Do we want to train competent carers of the sick or technology pushers for the healthy rich?

“It is not clear how to apply treatment guidelines to frail older people with multiple comorbidities because the evidence that supports them was not obtained from this population[1183]
“The simplistic linear structuring of many research questions and the extrapolation of research results over prolonged and unstudied time periods produce guidelines that make many doctors, and particularly general practitioners, feel uneasy about the high proportion of their patients who are being labelled as sick[1184]

“Companies have commandeered the very machinery of medical information[1185]
“It is simply no longer possible to believe much of the clinical research that is published, or to rely on the judgment of trusted physicians or authoritative medical guidelines
[1186]
« A powerful pharmaceutical and device industry helps opinion leaders, who are often the researchers, strengthen the conclusions of their studies and revise concensus guidelines and recommendations »[1187]
recommandations / directives discutables
* Aussi incroyable que cela ne paraisse, on décide des définitions, des seuils de diagnostic, des cibles à obtenir, des indications, des autorisations de mise sur le marché ou de nouvelles indications, par des réunions d’experts où l’on vote même en l’absence de preuves scientifiques solides. Quand ils sont en plus en situation de conflit d’intérêts, on devine le reste. Le vrai savoir médical est remplacé par un argument d’autorité. La médecine est une science appliquée. Les applications sont souvent diffusées à la profession par l’intermédiaire de recommandations, aussi dites directives cliniques, guides de pratique (clinical guidelines). Malheureusement il y a les bonnes et les moins bonnes
* Le système actuel de recherche clinique est insatisfaisant pour répondre aux besoins des soignants amenés quotidiennement à choisir entre l’attente prudente, une approche non technique, un médicament, un dispositif, un examen clinique, une analyse biologique, une imagerie, une consultation d’un collègue. Ce système est fragmenté et en déroute

* À titre d’exemple 0% des recommandations ‘officielles’ sur les indications d’un tapis roulant sont basées sur des preuves solides, un faible 4% le sont sur des preuves passables, seulement 21% le sont sur des recommandations consensuelles, ce qui laisse 75% de recommandations sans fondement solidement argumenté, laissant la décision à la discrétion du cardiologue. Pour l’échocardiogramme, les chiffres sont de 0% pour les preuves solides, 0% pour les preuves passables, 57% pour les opinions générées par consensus et 43% à la discrétion du prescripteur. Laisser les décisions à la discrétion des soignants interventionnistes, c’est ouvrir les vannes pour noyer les budgets et raréfier les ressources
« La vérité scientifique ne peut résulter d’un vote »[1188]

 

QUICK RETURN ON INVESTMENT Commerce
retour rapide sur investissement
* C’est le moteur principal de l’orientation des recherches dans l’industrie du médicament d’ordonnance, i.e. vers les maladies chroniques et celles qui sont désespérantes (cancer, démence) dans des pays développés capables de payer cher

Loading

Avertissement

Le contenu de cet ouvrage n’est en aucun cas destiné à servir de recommandation ou de guide de pratique clinique.

Index alphabétique


Notes

 

[1174] Ioannidis JPA & Garber AM. PLoS Medicine, 12.7.2001, sur http://www.plosmedicine.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pmed.1001058

[1175] Ioannidis & Garber, op. cit.

[1176] Rose J. Qual Manage Health Care 2003;17: 27-34, cité par Ray Moynihan 2011, op. cit.

[1177] Iona Heath

[1178] Biron P. http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2011/08/23/la-pharmaco-prevention-dans-les-unites-de-soins-de-longue-du.html

[1179] Locca et coll. Revue Prescrire 2010;30(325) :866 – En ligne sur http://www.prescrire.org/fr/3/31/46378/0/NewsDetails.aspx

[1180] Marcia Angell. NY Rev Books 2009;51(1) Drug Companies & Doctors: A Story of Corruption

[1181] Gilstad JR & Finucane TE. J Am Geriatr Soc 2008;56 :1556-62

[1182] Pierluigi Tricoci. JAMA 2009;301(8):831 – A landmark paper

[1183] Sarah N Hilmer. http://www.australianprescriber.com/upload/pdf/articles/930.pdf

[1184] Steinar Westin. http://www.bmj.com/cgi/content/extract/330/7506/1461

[1185] Shannon Brownlee. Overtreated, page 233

[1186] Marcia Angell. Drug Companies & Doctors: A Story of Corruption, New York Review of Books 56 #1, January 15, 2009.

[1187] Arndt von Hippel

[1188] Debré & Even, 2011