• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • Édition

I

 

IATROGENIC
= caused by medical care
* included are drug induced diseases

iatrogène
= engendré par des soins médicaux
Voir aussi QUATERNARY PREVENTION
« 
Toute pathologie provoquée par un acte de soins et indépendante de la pathologie initiale : effets délétères d’un geste médical diagnostique ou thérapeutique, d’un traitement médical ou d’un médicament »1 est la définition de la Haute Autorité de Santé (FR) et inclut les pathologies médicamenteuses

* Le terme fut popularisé par Ivan Illich dans les années 1970. Les infections contractées en institutions sont dites
nosocomiales. Les effets indésirables (soupçonnés d’être) médicamenteux sont dits médicamenteux. La médicalisation, l’étiquette de ‘malade’, la surmédicamentation, les erreurs de prescription - commises avant de prescrire - et les erreurs médicamenteuses ou instrumentales - commises après la décision de prescrire -, ont des répercussions psychosociales en plus de sanitaires. Les couts directs et indirects des prescriptions d’examens et de traitements ont des répercussions socio-économiques

 

IATROGENIC CONDITION Sémiologie
iatrogenic disease
= disease caused partially or entirely by medical care

“The most shameful act in therapeutics, apart from killing the patient, is to cause disease in a patient who is but little disabled or who is suffering from a self‐limiting disorder. Such iatrogenic - physician‐caused - disease, induced by misguided treatment, is far from rare - It is not suggested that all the accidents - iatrogenic conditions - reported are avoidable; but it is difficult to resist the conclusion that an unnecessarily large number of people suffer nowdays from iatrogenic disease and that a part of it could be avoided by the more thoughtful use of drugs”2 
affection / pathologie iatrogène
= originant de soins médicaux tels que l’hospitalisation, les épreuves diagnostiques (radiations, effractions), les dispositifs médicaux, les médicaments (qui sont le plus souvent en cause), les interventions chirurgicales, les vaccins.
=
causé par le médecin ou la médecine... Les maladies iatrogènes induites par des traitements médicamenteux sont très nombreuses3

* Une infection contractée en institution est dite
nosocomiale; un effet indésirable médicamenteux (EIM) est parfois dit pharmacose4; la protection contre ces pathologies est l’iatroprévention ou prévention dite quaternaire
Voir aussi QUATERNARY PREVENTION

 

ILLNESS5
1. « The unhealthy state such as perceived by the patient himself »
« The state of being physically or mentally ill »
« 
Illness is the principal difficulties that symptoms and disability create in our lives, disease in what the practitioner creates in the recasting of illness in terms of theories of disorder »6 

« The feeling of being ill does not necessarily meet the doctor’s judgment that there is a disease present
7 »
« He feels ill … Ilness has made my friend irritable »
maladie
sensation d’être malade; état maladif; morbidité ressentie / subjective
= la maladie comme le conçoit le patient; le vécu, le ressenti des manifestations cliniques associées à un dysfonctionnement de l’organisme associé ou non à une maladie répertoriée dans le corpus du savoir médical contemporain
« Il se sent malade … La maladie a rendu mon ami irritable »
« La perception du mal tel que l’éprouve le soigné »
8

2. A synonym of disease
maladie
Voir aussi DISEASE et SICKNESS

 

IMPACT FACTOR Revues savantes
= indicates the average number of times articles of a medical journal have been cited during the past two years, as computed by Journal Citation Reports
facteur d’impact
* Les revues savantes généralistes (en médecine générale et interne) sont cotées selon la fréquence de citations de leurs articles par d’autres journaux au cours des deux dernières années. En 2011 les gagnantes sont :

a) le
New England Journal of Medicine (53,5),
b) le
Lancet (33,6),
c) le
Journal of the American Medical Association (30,0),
d) les
Annals of Internal Medicine (16,7),

e) le
PLoS Medicine (15,6),
f) le
British Medical Journal (13,4),
g) l’
Annual Review of Medicine (12,5) et
h) les
Archives of Internal Medicine (10,6)

 

IMPLEMENTED TREATMENTS Pratique
traitements mis en oeuvre

 

IMPLEMENTING A LOT RECALL Réglementation - Pharmacie
mise en œuvre d’un rappel de lot

 

IMPUNITY OF BIG PHARMA EXECUTIVES Éthique
* Pharma trials are rarely followed by legal redress. There is a culture of impunity of Big Pharma. Despite the large civil and criminal fines imposed since 2009 in the USA, some over a billion –– pharmaceutical executives dont’ go to prison (see FINES IMPOSED)

“Morton Mintz's meticulous report on the ravages of the Dalkon Shield and the systematic intransigence of its seller is a luminous addition to the growing documentation of corporate outrages and immunities. Mintz goes beyond description in his gripping book; he calls for an end to the double standard that exonerates or trivially sanctions conduct by corporations which, if exercised by individuals, would place them in prison. At Any Cost is a call to prosecute crime in the suites at least as forcefully as we do crime in the streets9

« The world's biggest drug company just had to settle again, with the de rigeur deferred prosecution agreement, this time for bribing doctors in a number of countries. This is the TENTH major settlement by Pfizer for unethical behavior in the last 10 years (including the famous but no longer the biggest settlement for $2.3 billion).  Yet there has been no major reorganization of company leadership, no bankruptcy, and no penalties to any individual.  These settlements and the events that caused them occurred during the reigns of 3 different Pfizer CEOs… 

The last two were gently pushed out, but with huge golden parachutes.  When big health care corporations can do wrong with impunity, and when their leaders can become fabulously wealthy by presiding over such behavior, no one should wonder why this behavior continues.  True health care reform would require honest, rigorous law enforcement concerning the operations of even the biggest - actually, especially the biggest - health care organizations »10

« The impunity of health care leaders continues, providing yet more evidence that they are subject to a different set of rules than those affecting mortal men and women »11
impunité des cadres supérieurs d’entreprise
* Il existe une culture d’impunité des grands laboratoires. Des procès contre ces entreprises sont rarement suivis de réparation en justice. Les dirigeants ne sont pratiquement jamais emprisonnés. L’imposition de fortes amendes depuis 2009 aux ÉU – certaines dépassant le milliard de dollars – est un phénomène récent et les dirigeants s’en sortent indemnes.

« Ainsi l’impossibilité pour la FDA d’émettre des citations à comparaitre – seul le Congrès peut le faire – aux compagnies pharmaceutiques qui enfreignent les règles, de sorte qu’une série de rappels demeura lettre morte ; le pouvoir politique des grandes pharmaceutiques est supérieur à celui de la FDA. Par exemple, la FDA a cité 14 fois Glaxo pour publicité frauduleuse entre 1997 et 2001, mais sans jamais donner d’amende »12

« Les gens n’en peuvent plus de constater non seulement que rien ne change malgré l’accumulation des scandales – Vioxx®, Vaccins A/H1N1 et hépatite B, Mediator® – mais encore que tout semble s’aggraver dans une ambiance révoltante d’
impunité … Les dysfonctionnements des instances de contrôle et de sanction, à savoir l’administration sanitaire, les ordres professionnels ainsi que la justice, sont au cœur du sentiment d’exaspération des citoyens devant la répétition des scandales et l’impunité des responsables (FR) » 13

 

IMPUTABILITY Pharmacovigilance – Imputation – Observation clinique
attributability; case causality
= level of confidence in a causality link of a drug suspected of an adverse reaction in an individual case report. It is a scientific judgment
* The levels of confidence in causality needed to take a decision vary according to standpoints : patient, industry, regulators, insurers, civil and criminal lawyers, medias14

* The action of establishing causality is the imputation or causality assessment. Imputability is a variable, and ranges from 0% (causality excluded) to virtually 100% (definite). Also called intrinsic imputability (FR)
« Assessing and interpreting the strength of evidence in favour of a causal association between one or more drugs and adverse reactions is fundamental »
15
imputabilité
= niveau de confiance scientifique (e.g. probabilité subjective) dans le lien de causalité entre la prise d'un produit suspect et une manifestation indésirable survenue chez un patient exposé à ce produit. Résulte d'une opération désignée imputation. Aussi dite imputabilité intrinsèque (FR)

 

IMPUTABILITY SCALE Pharmacovigilance
*
one can use a 6 level scale :

a) Level 4, definite, corresponding to a > 95% confidence in a causality link.
b) Level 3, probable (> 50% confidence);
c) Level 2, possible (< 50% confidence);

d) Level 1, unlikely (< 5% confidence).
e) Level 0: not interpretable, lack of sufficient information.
f) Level -1, ruled out16(0% confidence in causality)
échelle d’imputabilité
* on peut utiliser une échelle à 6 rangs :17

a) Niveau
4, très probable, vraisemblable, correspondant à une confiance de > 95% dans un lien de causalité.
b) Niveau
3, probable (> 50% de confiance);
c) Niveau
2 : possible (< 50% de confiance);

d) Niveau
1 : improbable (< 5% de confiance).
e)
Niveau 0 : ininterprétable, par manque d’informativité.
f) Niveau -1 : exclue (0% de confiance dans la causalité)

 

IMPUTATION Pharmacovigilance
causality assessment
= case by case analysis of the causality link between exposure to a drug and occurrence of an adverse reaction. The result of this operation is the imputability, the confidence in causality (of an individual case report)
imputation
= analyse au cas par cas du lien de causalité entre la prise d’un médicament et la survenue d’un effet indésirable. Le résultat est l’
imputabilité (d’une observation clinique d’EIM)

 

IMS HEALTH
Voir
INTERCONTINENTAL MARKETING SERVICES HEALTH

 

IN VITRO DIAGNOSTIC DEVICE Dispositif
dispositif médical de diagnostic in vitro; DMDIV
= dispositif destiné spécifiquement à être utilisé in vitro, seul ou en combinaison, dans l’examen d’échantillons provenant du corps humain18

 

IN VITRO DIAGNOSTIC DEVICE POSTMARKETING SURVEILLANCE Vigilance appliquée
* an application of medical product surveillance to specific devices
réactovigilance
= surveillance des incidents et des risques d’incident résultant de l’utilisation d’un dispositif médical de diagnostic in vitro (DMDIV)19

 

IN-HOUSE PHARMACY Pharmacie
pharmacie à usage intérieur
= à l’intérieur d’un hôpital, d’un établissement de santé

 

IN-HOUSE STATISTICIAN Statistique - Publication
« Summary data produced by a drug company’s in-house statistician20»
statisticien de la maison
* il fait partie des rédacteurs anonymes (ghostwriters) qui présentent des résultats d’essais cliniques dans des articles signés par des leaders d’opinion prête-noms

 

IN-TRIAL PERIOD Méthodologie – Essais
phase expérimentale

 

INAPPROPRIATE AUTHORSHIP Revues savantes - Éthique de la recherche - Transparence
« Inappropriate authorship may involve honorary authors, individuals who are named as authors but who have not met authorship criteria and have not contributed substantially to be able to take public responsibility for the work, and ghost authors, individuals who have made substantial contributions to the work reported in an article but who are not named as author »21
signature / paternité d’article inappropriée 

 

INCAPACITATING ADR Pharmacovigilance - EIM
EIM invalidant

 

INCIDENCE DENSITY Statistique
densité d’incidence
= rapport dont le numérateur est le nombre cumulé d’évènements survenus et le dénominateur est le nombre de personnes observées durant le même temps chez qui l’événement aurait pu survenir

 

INCIDENCE OF ADVERSE DRUG REACTIONS IN HOSPITALIZED PATIENTS22 (USA) - Article – Pharmacovigilance
* a landmark paper in drug safety, for quantifying the inpatient morbimortality burden of ADRs; unfortunately, dates from 1998
« 
In 1994 overall, 2 216 000 hospitalized patients had serious ADRs and 106 000 had fatal ADRs, making these reactions between the fourth and sixth leading cause of death »
Incidence des effet indésirables médicamenteux chez les patients hospitalisés (Traduction libre du titre)
* cette estimation est largement citée et souvent extrapolée à d’autres pays que les ÉU; malheureusement elle remonte à 1998..

 

INCIDENTALOMA
TN : Neologism proposed by Nortin Hadler
= abnormal laboratory finding found fortuitously, by serendipity, during screening tests or diagnostic tests
fortuitome
incidentalome; accidentalome
= anomalie de découverte fortuite, accidentelle, par imagerie ou par analyse biologique, lors de dépistage ou de procédure diagnostique

 

INCLUSION CRITERIA Méthodologie – Validité externe - Essais
= patient characteristics for the selection of clinical trial participants
« Patients matching the inclusion criteria of pre-marketing trials »

* plus ils sont étroits, plus la population choisie est homogène, moins les résultats sont pertinents à la pratique médicale courante et moins forte est la
validité externe de l’essai. On n’inclut souvent qu’une tranche d’âge, une quasi absence de comorbidités et de comédications, un seul niveau de sévérité, parfois seulement des hommes, etc. La population rejointe – celle qui sera exposée au produit après la commercialisation – est trop souvent beaucoup plus hétérogène que celle des participants aux essais. On définit souvent ces critères par leur complément : les critères d’exclusion
critères d’inclusion
« Patients correspondant aux critères d’inclusion des essais pré-AMM »

 

INCLUSION VISIT Méthodologie - Essais cliniques
visite d’inclusion

 

INCOME-RELATED HEALTH STATUS SEEES – Déterminant économique de la santé
état de santé lié au revenu

 

INCONVENIENCES OF A DOSAGE REGIMEN Observance
désagréments d’une posologie

 

INCREMENTAL BENEFIT Analyse critique
avantage / bénéfice additionnel

INDEPENDENT CLINICAL TRIALS Éthique de la recherche
essais cliniques indépendants  
* Les revues médicales savantes servent malgré elles de bras droit du marketing pharmaceutique et elles ne demanderaient pas mieux que de publier des essais cliniques autres que ceux commandés et contrôlés par un sponsor du produit étudié. Grand est le besoin d’une recherche clinique financée par des fondations indépendantes des laboratoires ou par des fonds publics sans une trace de partenariat pharmaceutique. Voici trois exemples d’essais comparatifs, visant à mieux soigner :23

a) essai Allhat (Antihypertensive and Lipid Lowering treatment to prevent Heart Attack Trial, 2002), par les NIH (National Health Institutes), sur le traitement de l’hypertension artérielle et la prévention des complications, d’où le diurétique thiazidique
chlorthalidone s’avère être un premier choix comme traitement initial de l‘hypertension et le moins couteux

b) essai Whi (Women’s Health Initiative), par les NHI sur le traitement substitutif de la ménopause, qui conclut que ces hormones engendrent des complications vasculaires (AVC par thromboembolies) et mammaires (cancers). Après l’arrêt de l’essai en 2002, l’utilisation de cette thérapie a diminué sensiblement et une baisse dans l’incidence du cancer du sein fut observée par la suite

c) essai Cathie (Clinical Antipsychotic Trials of Intervention Effectiveness), par les NHI, comparant des nouveaux antipsychotiques dits atypiques à un ancien dit traditionnel, qui conclut que les atypiques ne sont pas meilleurs dans la schizophrénie qu’un traditionnel et coutent plus cher

 

INDEPENDENT DRUG BULLETIN Formation continue
Voir aussi INTERNATIONAL SOCIETY OF DRUG BULLETINS (ISDB)
bulletin thérapeutique indépendant ; journal pharmacologique indépendant
* À titre d’exemple de bulletin national du plus haut niveau, Arznei-Telegram, qui fut fondé en 1970 et demeure publié seulement en allemand24
* Autre exemple de bulletin national, la revue Prescrire, qui fut fondée en 1981 et demeure le chef de file de l’union internationale des bulletins thérapeutiques indépendants (alias ISDB) et produit une version écourtée en anglais, Prescrire International

* À titre d’exemple de bulletin régional, les Bulletins d’Informations de Pharmacologie25 du Service Hospitalo-Universitaire de Pharmacologie Clinique de la Faculté de Médecine et du CHU de Toulouse, dont les analyses et textes sont l'œuvre d'une équipe multidisciplinaire de pharmacologues médecins ou pharmaciens, soucieux de toujours mieux évaluer le médicament dans ses nombreuses composantes scientifiques, médicales ou sociétales. Le bulletin est strictement financé par des crédits universitaires et ne reçoit aucun subside autre

 

INDEPENDENT PATIENT ASSOCIATION Association citoyenne
= whose funders have no vested interest in their opinions, their lobbying, their messages
association de patients indépendante
« Des associations de patients au financement complètement indépendant, voilà qui est déjà moins fréquent [bien que] des associations de patients, il en existe beaucoup »26 et à la base elles sont de bonne foi quand elles viennent du terrain

 

INDEX CASE Épidémiologie
cas indice

 

INDICATION CREEP Pratique
= practice of promoting the use of an intervention for off-label indications27
« Use of treatments in off-label setting is pervasive, estimated at 30% to 75% in oncology and 46% in cardiology… It has been suggested that 74% of anticonvulsant agents, 60% of antipsychotics and 41% of antibiotics are prescribed for off-label uses…

Various mechanisms can lead to indication creep :
a) reducing tresholds for diagnosis
b) relying on surrogate end points
c) exaggerating efficacy claims
d) exaggerating safety claims »
28
glissement (insidieux) des indications; dérive des indications non libellées

 

INDICATION Pharmacothérapie
1. Réglementation
indication
N.d.T. indication officielle est un pléonasme
=
situation clinique où l’usage du produit est approuvé par l’Agence nationale du médicament et libellée dans l’AMM

2. Bonnes pratiques de prescription rationnelle
indication
= situation clinique motivant une ordonnance par un prescripteur en pratique courante; elle peut être libellée ou hors-AMM (labeled or off-label)
« Dans un système de santé, la décision la plus importante par rapport à un médicament est la réponse à la question suivante :
quand l'utiliser ?29» 

 

INDICTMENT OF A PHARMACEUTICAL FIRM Droit
mise en examen d’une entreprise pharmaceutique

 

INDIRECT MARKETING Promotion
marketing indirect

 

INDIRECT TO CONSUMER PHARMACEUTICAL ADVERTISING Promotion
publicité pharmaceutique indirecte auprès du public
* déguisée en éducation à la santé, en campagnes de dépistage ou de sensibilisation; illégale selon l’esprit de la loi dans presque tous les pays développés, mais malheureusement tolérée tant qu’elle n’enfreint pas très ouvertement la lettre de la loi, et encore… l’impunité est plus la règle que l’exception

 

INDIVIDUAL CASE SAFETY REPORT; ICSR Pharmacovigilance
ADR case report
= A report that contains ‘information describing a suspected adverse drug reaction related to the administration of one or more medicinal products to an individual patient...’30
* It becomes valid when there is an identifiable adverse event, a suspect drug, a patient and a reporter. The qualities are completeness, evidence for causality and signal generation value
31
rapport individuel de pharmacovigilance / d’observation clinique d’EIM
notification / déclaration d’EIM 

* Peut faire l’objet
a) d’une présentation orale : tournée des malades, présentation clinique
b) d’une notification spontanée à un organisme gouvernemental, industriel, universitaire

c) d’une publication dans une revue savante d’un effet indésirable soupçonné d’être médicamenteux (EIM)
d) d’un ajout dans une base de données de pharmacovigilance d’un fabricant, d’un pays, de l’OMS
e) d’un ajout dans un Rapport périodique actualisé de pharmacovigilance soumis par un fabricant

 

INDIVIDUAL PATIENT DATA; IPD Meta-analyses
= anonymised individual data listing of characteristics and results which form the basis for the synthetic analyses in clinicial study reports32
données individuelles des patients
* on peut conduire une méta-analyse sur des essais ou, encore mieux, sur données individuelles des patients. Leur disponibilité est souvent essentielle pour les auteurs d’analyses critiques d’essais ; ces données sont trop souvent considérées confidentielles par les promoteurs, avec l’acquiescement des autorités de règlementation

 

INDUSTRIAL MEDICINE Idéologie
la médecine industrielle
« La médecine industrielle est devenu un système qui a su persuader les gens qu’il est incontournable et qu’il est la seule solution aux maux du corps et de l’âme. Cette vénération de la technique n’est pas seulement le fait de la médecine. Si la technique est tant prisée, c’est parce qu’elle est le moyen pour faire du profit ou asseoir le pouvoir des dirigeants. Et si le principe est si efficace, c’est parce que la technique nécessite un savoir dont disposent les experts qui de ce fait, peuvent placer les populations en position de ‘minorité cognitive’, au sens kantien.

Les connaisseurs auront reconnu l’allusion à la devise de ce bon vieux Kant : aie le courage de te servir de ton entendement ! Et justement, pour ne pas se laisser asservir par des solutions techniques inadéquates, cela demande du courage mais aussi une forme d’entendement permettant de savoir trancher sur ces questions »33

 

INDUSTRIALISATION OF RESEARCH Politique scientifique
industrialisation de la recherche
« 
Le mode industriel de production de la recherche contemporaine menace l’entreprise scientifique tout entière en la privant de ses principaux outils d’autocritique… D’activité intellectuelle autonome et créatrice, la recherche scientifique s’est industrialisée et métamorphosée en activité économique… D’homme de science, le chercheur est devenu homme d’affaires »34

 

INDUSTRY ACCOUNTABILITY : SHAREHOLDERS OR SOCIETY ? Politique du médicament
« The industry has developed practices that do not consider society, including
a) excessive or inapropriate
pricing of drugs
b)
indifference to the needs and limitations of the developing world,
c)
imbalance between true innovation and promotional activity

d)
interference with clinical investigations
e) efforts to
mold medical thinking and priorities
as a means to enlarge the market.
The pharmaceutical industry must now be called to order »35

« 
Johnson and Johnson has an amazing recent record of ethical lapses and guilty pleas, including:
a) Convictions in two different states in 2010 for
misleading marketing of Risperdal™ (risperidone)
b) A guilty plea for
misbranding Topamax™ (topiramate) in 2010
c) Guilty pleas to
bribery in Europe in 2011 by J+J's DePuy subsidiary

d) A guilty plea for marketing Risperdal™ for
unapproved uses in 2011
e) Accusations that the company, which makes smoking cessation products, participated along with
tobacco companies in efforts to lobby state legislators
f) A guilty plea to
misbranding Natrecor™ (nesiritide) by J+J subsidiary Scios

h) Most recently, in 2012, testimony in a trial of allegations of
unethical marketing of the drug Risperdal™ by the Janssen subsidiary revealed a systemic, deceptive stealth marketing campaign that fostered suppression of research whose results were unfavorable to the company, ghostwriting, the use of key opinion leaders as marketers in the guise of academics and professionals, and intimidation of whistleblowers.  After these revelations, the company abruptly settled the case »36
responsabilités de l’industrie : envers les actionnaires ou la société ?
(une) industrie imputable aux actionnaires ou à la société?

 

INDUSTRY FUNDING IN MEDICINE Commandite
« Industry funding has no place in academia, in continuing medical education nor in the operation of a medical clinic … The ethical fuzziness [surrounding these practices] that is endorsed by the medical profession is unjustified »
financement par l’industrie en médecine
« L’argent de l’industrie n’a sa place ni dans les universités, ni en formation médicale continue, ni dans le fonctionnement d’une clinique … Le flou éthique [entourant ces pratiques] et que le corps médical entretient, est injustifié37»

 

INDUSTRY PEOPLE
les industriels

 

INDUSTRY PHARMACOVIGILANCE Conflits d’intérêts – Pharmacovigilance
industry post-marketing monitoring of drug safety
“ Relying on the pharmaceutical industry to perform all drug-safety studies creates a more severe conflict of interest38

The European Commission is proposing to entrust pharmaceutical companies with the post-marketing monitoring of their own drugs - entailing the risk that firms will cover up evidence of adverse effects that might harm sales - to give the pharmaceutical industry the additional responsibility of post-marketing monitoring. Instead of strengthening the existing network of pharmacovigilance centres, to bypass it. Instead of improving information for patients and healthcare professionals, giving drug companies a monopoly on gathering, analyzing and disseminating sensitive data..

By handing over the responsibility for pharmacovigilance to pharmaceutical companies, the European Commission, and those who allow it to have its way, are letting the firms get away with murder39” warns Prescrire
pharmacovigilance par l’industrie / par les entreprises

 

INDUSTRY SPONSORED CLINICAL RESEARCH Pharmacoécoonomie
« Biases are introduced through a variety of measures including the choice of comparator agents, multiple publication of positive trials and non-publication of negative trials, reinterpreting data submitted to regulatory agencies, discordance between results and conclusions, conflict-of-interest leading to more positive conclusions, ghostwriting and the use of ’seeding’ trials… Those who have the gold make the evidence »40
recherche clinique financée par l’industrie
« Tant que les firmes tiendront les cordons de la bourse de la recherche médicale et universitaire, le savoir médical se construira de manière sélective, comme un argument de vente, et non pas comme un savoir critique visant à améliorer la santé et le bien public41»

* Le système actuel de recherche clinique financé par des promoteurs en quête du contrôle de tous les facteurs de risque mène à la surconsommation de produits inutiles. Ce même système est insatisfaisant pour répondre aux besoins des soignants amenés quotidiennement à choisir entre l’attente prudente, une approche non technique, un médicament, un dispositif, un examen clinique, une analyse biologique, une imagerie ou une consultation d’un collègue. Ce système est fragmenté et en déroute. La recherche clinique indépendante, utile en santé publique et en médecine familiale, demeure sous-financée

 

INDUSTRY-PARTNERED TRAINING PROGRAM Formation
programme de formation en partenariat avec l’industrie

 

INDUSTRY-SPONSORED CLINICAL RESEARCH: A BROKEN SYSTEM Article
Marcia Angell. JAMA. 2008; 300(9): 1069-1071
La recherche clinique financée par les firmes : un système en faillite (Traduction libre du titre de l’article)

 

INDUSTRY-SUPPORTED FOUNDATIONS Financement de la recherche
« The American Pain Foundation received 88% of its $5M income in 2010 from drug and medical-device makers »42
fondations financées par l’industrie

 

INFILTRATION OF DRUG AGENCIES Démarchage Portes tournantes
* by health industries
noyautage des agences du médicament

 

INFILTRATION OF PUBLIC RESEARCH BY INDUSTRY : CANADIAN EXAMPLES (CA ; QC) Portes tournantes
infiltration de la recherche publique par l’industrie: exemples canadiens
« On peut se demander pourquoi nous tolérons la présence de ces vendeurs parmi les organismes publics qui planifient et prennent les décisions relativement à l’orientation de la recherche médicale dans notre pays. Je fais référence à la présence de Bernard Prigent, vice-président et directeur médical de Pfizer Canada, présentement (2011) membre du conseil d’administration des Instituts de recherche en santé du Canada (alias IRSC) et à celle de Philippe Walker, un vice-président d’AstraZeneca, au conseil d’administration du Fond de Recherche en Santé du Québec (alias FRSQ)…

Je conçois que ces personnes peuvent être utiles dans la discussion de certains dossiers, situation dans laquelle ils pourraient faire l’objet d’invitations, mais le fait de leur accorder
une permanence aux conseils d’administration qui discutent des orientations de la recherche médicale au pays demeure pour moi une confirmation de notre complaisance inacceptable à l’égard des corporations pharmaceutiques »43

* Bernard Prigent, médecin, est
vice président et directeur médical de Pfizer Canada. Il a acquis sa vaste expérience en médecine pharmaceutique en travaillant à la mise au point clinique et à la commercialisation de nombreux médicaments dans divers domaines thérapeutiques. Ses intérêts pour la direction d'entreprises de recherche et de développement l'ont amené à obtenir un MBA44

*
Philippe Walker, biologiste, siège au comité de gestion mondiale d’AstraZeneca, qui a pour mandat de planifier stratégiquement et de gérer la découverte de médicaments pour les maladies du système nerveux central. Actif dans la communauté scientifique, notamment dans l'organisation de colloques et de conférences de calibre international et dans des dossiers touchant particulièrement la propriété intellectuelle45

 

INFLATION OF RESEARCH COSTS Pharmacoéconomie
gonflage des couts de la recherche
« La revue Les Affaires signalait que de 1991 à 2002, l’industrie pharmaceutique a versé 440 G$ en dividendes à ses actionnaires, a dépensé 115 G$ en publicité et marketing et investi 110 G$ en recherche et développement. Qui plus est, une grande partie des 110 G$ proviennent des subventions gouvernementales46 »

 

INFLUENTIAL ECONOMIC STAKEHOLDERS Démarchage
acteurs économiques influents
« Gouvernement, agences publiques… trop favorables aux intérêts particuliers d’acteurs économiques influents, notamment les firmes pharmaceutiques47»

 

INFLUENZA PANDEMIC Épidémiologie
grippe pandémique

 

INFORMATION ON PREVENTIVE MEDICINES Pharmacoprévention - Formation
information sur les produits à usage préventif

« Les praticiens d’aujourd’hui dépendent exclusivement d’une ‘information’ qui leur est, pour l’essentiel, délivrée par ceux-là mêmes qui ont le plus intérêt à encourager la prescription de produits à usage préventif : les fabricants
48»

 

INFORMED CONSENT TO MEDICAL PROCEDURE Déontologie
« The informed consent currently given by many patients for medical procedures is perfunctory49»
consentement éclairé à un geste médical / à une intervention médicale / à une procédure médicale

 

INFORMED CONSENT TO SPONSORED TRIALS Éthique en recherche clinique – Propriété des résultats
« If clinical trials become a commercial venture in which self-interest overrules public interest and desire overrules science, then the social contract which allows research on human subjects in return for medical advances is broken50"
consentement éclairé aux essais commandités
* Quand un chercheur clinique demande à un sujet de participer à un essai sponsorisé par le fabricant du produit expérimenté, sans mentionner qu’il reçoit du fabricant une compensation monétaire ni avouer que ce commanditaire se comportera comme un propriétaire des résultats, c’est obtenir en quelque sorte un consentement sous fausses représentations.

Car ce volontaire croit contribuer à l’amélioration de la pratique médicale par le partage transparent des connaissances, sans réaliser qu’il prend des risques personnels au profit d’une entreprise privée qui contrôlera l’interprétation et la diffusion des résultats en fonction d’un agenda mercantile, ou mettra fin à l’étude au gré de sa stratégie commerciale…
* Le
contrat social implicite est brisé quand l’expérimentation ne vise plus à l’avancement tangible du savoir médical 

 

INFORMED INTERMEDIARY Bioéthique – Droit de la santé
intermédiaire informé

 

INFUSION Galénique
perfusion
* habituellement par voie intraveineuse

 

INHALATION SUSPENSION BY NEBULIZER Galénique
suspension pour inhalation par nébuliseur

 

INHALED INSULIN : MARKET WITHDRAWAL OF NEW ROUTE OF ADMINISTRATION Retrait du marché pour échec commercial
* Pfizer’s first inhalable insulin, Exubera™, is FDA approved in January 2006, then takes it off the market in October 2007. This technological innovation was purely driven by marketing since there was no unmet medical need for this new route, except that a minority of maturity type diabetics hesitate before moving to injections when pills don’t control hyperglycemia

“Drug companies often cancel drugs during human trials, and occasionally after they go on the market if there are any red flags about safety. But to pull a new drug from the market because it didn't sell -- in the absence of a red flag -- is almost unprecedented. Still, Pfizer promoted the drug until the bitter end. In July 2007, the company rolled out slick television commercials with the catch line ‘Now I get it’ to get patients comfortable with the inhaler”
51, but the safety signal of lung cancer was already posted in April 2007

« Pfizer announced it would withdraw the first inhaled insulin from the market, as sales were too low. In January 2006 Pfizer bought the worldwide rights from Sanofi-Aventis for $1.3bn, and in August 2006 the product was introduced in Britain. In the first nine months of 2007, worldwide sales of Exubera amounted to $12m, rather short of its projected $2bn blockbuster status »52
retrait d’une nouvelle voie d’administration : insuline inhalée

 

INITIAL REPORT Pharmacovigilance - Notification
déclaration intiale ; notification initiale

 

INITIAL REPORTER Pharmacovigilance - Notification
= The original source of information concerning an adverse experience (e.g., consumer, healthcare professional)53
notificateur initial

 

INNOVATION BREAKDOWN : INDUSTRY’S REACTIONS Panne de nouveautés
réactions de l’industrie face à la panne d’innovation
a) fusion avec une autre boîte dont les brevets sont complémentaires (mergers)
b) achat des brevets de petites entreprises de démarrage en haute technologie (
startup biotechs)
c) achat des brevets d’institutions publiques (universités, fondations, instituts) où la recherche a été plus ou moins financée par des fonds publics

d) délégation (
outsourcing) des travaux de recherche et de développement clinique à des sociétés de développement clinique (CRO)
e) sous-traitance (
outsourcing) de la vente, la pub et la formation médicale à des entreprises de marketing, de communication et de formation, car la promotion tout azimut et un prix élevé demeurent le seul moyen de rentabiliser rapidement une pseudo-nouveauté sans supériorité réelle

f) courtisanerie visant les prescripteurs, les responsables de formation médicale continue, les associations de patients, les fondations, les associations professionnelles, les médias, les représentants de l’état

 

INNOVATION CRISIS Mise au point
innovation breakdown
« 
If Big Pharma admitted their own research expenditures were largely redundant, they could not justify the juge expenditures on marketing, advertising or physician-and-politician-payoffs that underlie those great profits extracted from the sick »54

« Regular readers will note that there are no full review articles in this issue (April 2012). In fact, this is the first issue of RADAR since we started publishing in 2003 without any review articles. The reason is that no new drugs or new drug research met our selection criteria in this period »55 writes the National Prescribing Service’s Rational Assessment of Drugs and Research (RADAR), an Australian independent, evidence-based assessment of new drugs, new Pharmaceutical Benefits Scheme (PBS) listings and the latest research for doctors, pharmacists and other health professionals

« Intensive drug marketing and excessive drug consumption has produced an industry whose capacity to innovate and fill real health needs is compromised, and whose viability seems increasingly to depend on systematic exaggeration of drug benefits and suppression of evidence of risks and harm56» 
« The dearth of new products has forced companies to seek growth by heavily promoting their pills and extending product lines through minor modifications
57»

« After dumping $70 billion into R&D over the last decade, the Pfizer company launched only 2 blockbusters (> $1 billion in annual sales) :
a) Lyrica® invented at Northwestern University and
b) Sutent®, a part of the purchase of Pharmacia
58»

« 
Although the pharmaceutical industry and its analysts measure innovation in terms of new molecular entities as a stand-in for therapeutically superior new medicines, most have provided only minor clinical advantages over existing treatments…This is the real innovation crisis: pharmaceutical research and development turns out mostly minor variations on existing drugs, and most new drugs are not superior on clinical measures »59

« The pharmaceutical industry is not especially innovative. As hard as it is to believe, only a handful of truly important drugs have been brought to market in recent years, and they were mostly based on taxpayer-funded research at academic institutions, small biotechnology companies, or the National Institutes of Health »60
panne d’innovation
61
« Un marketing intensif et une consommation excessive de médicaments ont créé une industrie dont la capacité d’innover et de répondre aux besoins réels est compromise – La panne d’innovation a forcé les firmes à croître par une promotion intensive et une extension de leurs lignes de produits par l’introduction de modifications mineures – Après avoir consacré 70$ milliards en recherche et développement durant la dernière décade, la compagnie Pfizer n’a accouché que de deux produits milliardaires, l’un découvert à l’Université Northwestern et l’autre acheté en acquérant la firme Pharmacia »
panne d’innovation
déclin dans l’innovation

« La panne d’innovation persiste… les firmes piétinent… découpent en minces tranches les indications de leurs nouveautés, multiplient les artifices pour exploiter à fond leurs brevets et usent et abusent de la publicité sous diverses formes
62»
« Pendant les trente glorieuses (de 1945 à 1975) l'industrie pharmaceutique a mis au point des molécules originales, efficaces, et qui ont apporté un bien-être à des millions de patients.
Elle conciliait le profit et la santé publique. Depuis le début des années 80, elle a changé de politique et a privilégié le profit immédiat ou le retour sur investissement immédiat63 »

« Avant de nous précipiter sur les fausses nouveautés, pensons déjà à bien utiliser les médicaments existants
64»
« L’année 2009 du médicament : trop peu de progrès… 104 nouvelles spécialités ou indications…seules 3 apportent un certain progrès thérapeutique… 19 ont une balance bénéfices-risques défavorable
65 »
« On accepte la mise sur le marché de produits qui grâce à des artifices galéniques deviennent des innovations »
66

* La panne d’innovation mène aux fusions pour réduire les dépenses et renforcer le marketing. De vraies innovations en médecine, il y en a eu depuis le milieu du 19
e siècle. Mais on note l’absence d’innovation majeure en pharmacothérapie depuis les années 1980, les grandes innovations pharmaceutiques présentement utiles sont toutes génériquées, elles datent de deux décades et plus, alors que d’immenses progrès ont été faits en imagerie médicale, en chirurgie scopique, en greffes, en endoscopies de tout genre…

 

INNOVATIONS : COSTLY AND DANGEROUS Innovation
« Wonder drugs that can kill … How do today’s medical ‘breakthroughs’ become tomorrow’s discredited science ? One way to make [new] drugs look better or safer is to report only successful studies while ignoring those with bad results… »67
innovations couteuses et risquées
nouveautés dispendieuses et dangereuses
« Des pilules miracles qui peuvent tuer… »

« Vioxx®, une nouveauté dispendieuse, qui a gagné le prix Galien (l’Oscar du médicament!), aurait fait, aux États-Unis seulement, de 9 à 18 fois plus de victimes que les terroristes du 11 septembre selon ce que révélait le docteur David Graham de la FDA devant un comité du Congrès »
68

 

INNOVATIVE DRUG INDUSTRY Entreprise
industrie pharmaceutique novatrice / innovante

 

INNUMERACY OF PHYSICIANS Formation - Statistiques
« Most general medicine residents in this study lacked the knowledge in biostatistics needed to interpret many of the results in published clinical research »
69
l’innumératie des médecins

 

INPATIENT DRUG TREATMENT Pharmacothérapie
traitement médicamenteux hospitalier

 

INPATIENT USE Pharmacie hospitalière – Statut d’un médicament
*
of drugs dispensed to inpatients by hospital pharmacies
usage intérieur / hospitalier / institutionnel
*
en France, les hôpitaux peuvent aussi vendre certains produits aux patients ambulatoires (outpatients), cette situation se nomme rétrocession

 

INPATIENT-CARE HOSPITAL PHARMACY Pharmacie
pharmacie hospitalière à usage intérieur

 

INS AND OUTS OF MEDICAL RESEARCH
tenants et aboutissants de la recherche médicale

 

INSOURCING Recherche pharmaceutique
sous-traitance interne
= sous-traitance de la phase préclinique de la découverte médicamenteuse. Par opposition à la sous-traitance externe (outsourcing) au développement clinique d’une molécule ayant franchi le stade préclinique.

 

INSTITUT FÜR QUALITÄT UND WIRTSCHAFTLICHKEIT IN DER GESUNDHEIT; IQWIG (DE)
Institut pour l’étude de la qualité et du rapport coût-efficacité dans la santé
* équivalent du NICE au Royaume-Uni, de la Commission de Transpaence en France, il conseille l’Agence allemande du médicament

 

INSTITUTE OF MEDICINE OF THE AMERICAN ACADEMY OF SCIENCES Institution savante
IOM of the AAS
Institut de médecine de l’Académie américaine des sciences
* suite à une enquête sur la FDA, cet institut a produit un rapport accablant sur la performance de l’Agence américaine du médicament, sensée protéger la santé de la population avant celle des entreprises, une ‘confusion des genres’ aux conséquences sanitaires néfastes

 

INSTITUTIONAL QUALIFIED PERSON FOR DRUG SAFETY Pharmacovigilance
correspondant local de pharmacovigilance

 

INSTITUTIONAL QUALIFIED PERSON FOR MEDICAL DEVICE SAFETY Matériovigilance
correspondant local de matériovigilance

 

INSTITUTIONAL REVIEW BOARD; IRB (USA) Règlementation – Éthique de la recherche
* A Research Ethics Board (REB) may be supported by a health institution or a sponsor, in which case it is considered a ‘private’ REB with conflicts of interest
Comité d’éthique de la recherche; CER (CA);
Comité de protection des personnes; CPP (FR); Comité d’éthique local; CEL (BE)
* Nommé, avant 2004 en France, Comité consultatif de protection des personnes dans la recherche biomédicale; Ccpprb
« 
Les patients paient de leur personne dans les essais cliniques70 », ces comités ne doivent jamais l’oublier

 

INSULINS : SYNTHETIC VERSUS NATURAL Pharmacie – Biotechnologie – Dénigrement des anciens produits
« Laurent Azoulay of McGill University found all-cause mortality rates were higher among Type 1 patients who used biosynthetic and analogue insulins, compared to patients who used insulin from pigs or cows »71 
insulines synthétiques contre insulines naturelles
* en dénigrant les insulines d’origine animale, moins chères, les promoteurs ont imposé sur le marché leurs insulines biosynthétiques plus chères - mais pas plus efficaces contre les complications cliniques du diabète. Il en résulte une augmentation substantielle des couts de la pharmacothérapie du diabétique sans amélioration comparable du bénéfice médical rendu.

* Question : avez-vous déjà vu une association de diabétiques, de diabétologues, de diabétologie dénoncer ouvertement et fortement cet désolante situation? Avez-vous déjà vu de telles associations refuser les aides financières des fabricants d’insulines biosynthétiques?

 

INTELLECTUAL DEPENDENCE Agences – Industrie
dépendance intellectuelle
« Le système actuel privilégie une dépendance, au moins intellectuelle, des agences de règlementation à l’industrie pharmaceutique72 »
* C’est le système de l’utilisateur payant (
user fees) et du démarchage des entreprises qui est mis en cause dans l’influence nocive des promoteurs sur les autorisations de mise sur le marché (AMM) qui soint moins rigoureuses et plus rapidement accordées

 

INTENSIVE BLOOD PRESSURE CONTROL IN DIABETES Diabète – Cibles trop basses
traitement intensif de la tension dans le diabète
* la réduction par traitement dit intensif de la tension artérielle de diabétiques s’avère inefficace dans la prévention des complications macro vasculaires en situation expérimentale (critère combiné : infarctus non fatal + AVC non fatal + tout décès cardiovasculaire)73.

Le risque annuel de complications fut de 1,87 par 100 patients-année dans le groupe dont la tension artérielle systolique fut abaissée à 119 mm Hg (traitement intensif) et de 2,09 par 100 patients-année dans le groupe où la TAS fut abaissée à 133 mm Hg (traitement non intensif).

La différence entre les deux groupes, exprimée en risque absolu, fut de seulement 0,22 complications par 100 patients-année, équivalant à un NST de 455 patients-année; on est loin d’un NST de << 50 à 100 patients-année qu’on pourrait raisonnablement adopter comme seuil de
pertinence clinique en situation expérimentale forcément artificielle

* Cet exemple est typique de l’exagération des cibles en pharmaco-prévention, notamment en lipidologie, en diabétologie, en hypertensiologie, en ostéoporologie…

 

INTENTION TO TREAT ANALYSIS Statistique – Essais
analyse par intention de traitement
* utile, voir requise, pour l’interprétation pragmatique d’un essai

 

INTENTION TO TREAT Méthodologie – Essais
intention-to-treat; ITT
intention de traiter

 

INTERCONTINENTAL MARKETING SERVICES HEALTH; IMS HEALTH Promotion - Achat et vente des profils de prescription
= a private company that collects and sells information on the global pharmaceutical industry

«
Sorrell v. IMS Health is a Supreme Court case over doctors’ right to refuse to have their prescribing histories sold to drug companies, which then use it to hone their sales pitches. The ethical and policy questions are bound to multiply long after the Supreme Court decides. Electronic medical information is easy to mine and lucrative to market. And in this case, it isn’t just computers watching—it’s salespeople for powerful corporations whose sole purpose is to influence how doctors treat their patients …

Data-mining companies
buy prescription records and create a profile of each prescriber, then sell the profiles to pharmaceutical companies. To a drug company sales rep, this information is the Rosetta Stone – the key to understanding a doctor’s mind… Many doctors object to having their prescribing information turned into a commodity… Electronic data of all kinds is growing and with it the drive to mine it and turn it into gold »74
Ims Health
* entreprise de conseil dans le secteur pharmaceutique. Entre autres, achète les profils de prescriptions détenus par les pharmaciens et les revendent aux laboratoires pharmaceutiques pour peaufiner le marketing et appuyer les visiteurs médicaux. Cette activité commerciale ne peut que contribuer à augmenter les dépenses pharmaceutiques; hormis de rares exceptions, les institutions médicales et les ordres professionnels ne s’y opposent pas, ce qui en fait des
complices silencieux

 

INTERCONTINENTAL MARKETING SERVICES; IMS
« Pharmacies are increasingly compromised, because they sell patient information to Big Pharma companies »75
Services intercontinentaux de marketing; IMS (Traduction libre de la raison sociale)
* contrairement à certains préjugés, IMS ne désigne pas International Medical Services et d’ailleurs cette entreprise dessert davantage le monde des affaires que le monde médico-pharmaceutique dont elle se sert à profit. Peu de consommateurs savent que les pharmacies vendent à IMS les profils d’ordonnances de leur médecin personnel afin de mieux cibler la promotion auprès de celui-ci pour l’enjoindre à prescrire plus souvent, et à choisir davantage de produits nouveaux, plus chers, peu ou pas supérieurs aux anciens, voire inférieurs

 

INTERIM REPORT Pharmacovigilance
rapport d’analyse intérimaire

 

INTERMEDIATE OUTCOME Méthodologie
intermediate endpoint
critère intermédiaire; critère d’évaluation / de jugement / d’efficacité / de comparaison intermédiaire
* ne devient critère de substitution que s’il est fortement corrélé à un critère clinique pertinent pour le patient, e.g. le comte des T-CD4 sanguins est suffisamment corrélé au taux de complications du sida pour passer de intermédiaire à substitutif.

 

INTERNAL VALIDITY Analyse critique – Essais
validité interne
* elle équivaut à la confiance dans un lien de causalité suite à la démonstration d’une différence entre deux groupes

 

INTERNATIONAL CONFERENCE ON HARMONISATION ; ICH AMM - Règlementation
= International Conference on Harmonisation of Technical Requirements for Registration of Pharmaceuticals for Human Use
Conférence internationale sur l’harmonisation ; CIH
= Conférence international sur l’harmonisation des exigences technique pour l’enregistrement des médicaments à usage humain

 

INTERNATIONAL NONPROPRIETARY NAME; INN Pharmacie - Nomenclature
generic / scientific name
Dénomination commune internationale; DCI
nom générique / commun

« Terme désignant une substance pharmaceutique précise et homologuée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Elle est, en général, distincte du nom commercial du médicament qui peut varier suivant les pays où celui-ci est employé »76
* le répertoire est maintenu par l'OMS. Il arrive rarement que la dénomination dans un pays ne corresponde pas exactement à la DCI internationale. Par exemple ‘acetaminophen’ est la dénomination commune étatsunienne (United States Adopted Name; USAN) tandis que ‘paracétamol’ est la dénomination commune française ou DCF

* Un laboratoire peut exercer des pressions pour modifier une DCI; ainsi le promoteur du Zyban® a fait passer la DCI de
amfébutamone, trop près structurellement de amphétamine, à bupropione, ce que la revue Prescrire dénonçait en 2002 dans un article intitulé Amfébutamone devenue discrètement bupropione77

 

INTERNATIONAL NORMALIZED RATIO ; INR Monitoring
ratio international normalisé ; RIN
N.d.T. INR est un emprunt d’acronyme accepté
* Cette mesure d’activité anticoagulante est utilisée par les consommateurs de warfarine (Coumadin™) pour l’ajustement posologique de cet antagoniste de la vitamine K. Une valeur de 2, par exemple, indique un temps de prothrombine 2 fois plus long que la moyenne chez des sujets non anticoagulés. Ce monitoring est nécessaire parce que la warfarine présente un indice thérapeutique étroit, les écarts menant à une protection insuffisante ou un risque hémorragique. La fourchette visée est entre 2 et 3 pour les patients à faible risque (fibrillation auriculaire, phlébite) et de 3 à 4 pour ceux à haut risque (valvulaires)

 

INTERNATIONAL SOCIETY OF DRUG BULLETINS; ISDB Pharmacothérapie – Bulletins
« The International Society of Drug Bulletins (ISDB) is a worldwide network of bulletins and journals on drugs and therapeutics that are financially and intellectually independent of the pharmaceutical industry. Founded in 1986 with the support of the World Health Organization (WHO) Regional Office for Europe, the main priorities of ISDB are to encourage and assist in the development of independent drug bulletins throughout the world and to promote and maintain cooperation and communication among them »78
Société internationale des bulletins de thérapeutique indépendants
Voir aussi THE MEDICAL LETTER ON DRUGS AND THERAPEUTICS and THE MEDICAL LETTER INC.
= réseau mondial, d’
entraide et d'actions, de bulletins thérapeutiques indépendants. Les membres de l'ISDB publient des informations comparatives indépendantes reposant sur des données probantes afin d'aider les professionnels de santé à améliorer leurs pratiques de prescription tout en servant au mieux les intérêts des patients

* Fondé en 1986, il constitue un réseau mondial de 63 bulletins et revues de thérapeutique indépendants des firmes pharmaceutiques, dans 33 pays sur les 5 continents.
Prescrire est membre de l’ISDB depuis sa création et depuis 2008 assure le Secrétariat général (Christophe Kopp), gère la bibliothèque des bulletins ISDB, coordonne le bulletin de liaison des membres de l’ISDB (ISDB Newsletter). Voici quelques uns de ses membres à part entière:

a) en France :
La revue Prescrire79, le Bulletin d’information du médicament et de pharmacovigilance de Renne, le Bulletin d’information de pharmacologie (BIP) de Toulouse80 (Jean Louis Montastruc)
b) au Canada :
Therapeutics Initiative81 à Vancouver (James Wright)
c) aux ÉU :
Worst Pills Best Pills82 (Sidney wolfe)

d) en Suisse :
Pharma-Kritic (Etzel Gysling) et Pharma-Flash;
e) en Australie :
Australian Prescriber83 et Therapeutic Guidelines84
f) en Belgique :
La Lettre du GRAS85

g) en Nouvelle-Zélande :
Prescriber Update86
h) en Angleterre :
Drugs and Therapeutics Bulletin
i) en Espagne : Butlleti Groc (Joan-Ramon Laporte)

 

INTERNATIONAL STANDARD RANDOMISED CONTROLLED TRIAL NUMBERING; ISRCTN Réglementation – Transparence - Essais
Numérotation internationale standardisée des essais cliniques contrôlés randomisés
* un numéro identifiant unique ISRTCN sert à identifier les essais cliniques multinationaux d’un promoteur, pour pouvoir ensuite vérifier si les résultats ont été cachés ou publiés, ou si l’essai n’a pas eu lieu ou a avorté en cours de route, et quand ils sont publiés, pour vérifier la concordance entre le protocole et l’exécution, entre le protocole et les analyses

 

INTERQUARTILE RANGE Statistique
écart interquartile
= distance entre le 25
e percentile et le 75e percentile d’une distribution de fréquence, d’une série statistique; rappelons que la médiane est le 50e percentile

 

INTERVAL CANCERS Mammographie de dépistage
cancers de l’intervalle
= cancers du sein découverts cliniquement entre deux mammographies de dépistage

 

INTERVAL SCALE Statistique
échelle d’intervalle /
quantitative
= quantifie l’intensité du phénomène mesuré sur une échelle dite quantitative où la distance ou l’intervalle entre les nombres est constant. Ainsi l’intervalle entre 145 et 165 mmHg est le même qu’entre 125 et 145 mmHg. Ce genre d’échelle est plus informatif que l’échelle ordinale (catégorisation basée sur le rang) ou nominative (catégorisation qualitative)

 

INTERVIEWED DRUG EXPERTS Expertise
experts du médicament auditionnés
* par exemple en qualité de témoins lors d’une commission d’enquête publique (public hearing)

 

INTERVIEWER BIAS Pharmacoépidémiologie - Méthodologie
biais lié à l’enquêteur

 

INTIMIDATING TACTICS Harcèlement de dénonciateurs
Voir aussi SCIENTIFIC HARASSMENT87
« Intimidating tactics by industry profoundly affect researchers’ lives and careers…[such as] the :

a) withdrawal of an offer of employment to Pr David Healy by the Centre for Addictions and Mental Health (CAMH) in Toronto shortly after he made a speech critical of fluoxetine whose promoter donated $1.55 million to the CAMH in 2000…
b) withdrawal of corporate funding of The Hastings Center after its journal published a series of articles critical of antidepressant prescribing practices…

c) lawsuit against the Canadian Coordinating Office on Health Technology Assessment (CCOHTA) to suppress its statin report (13% of its annual budget went for legal fees…)88
d) legal threat against McMaster University researcher Anne Holbrook for her review of medications for stomach disorders”89
tactiques d’intimidation
« Les poursuites-bâillon et autres moyens d'intimidation des citoyens - visant à museler les lanceurs d'alerte et toute forme d'expertise citoyenne - fleurissent sans que quiconque se pose la question des dangers qu'entraîne cette élimination progressive de toute source d'information indépendante et non intéressée »90 

 

INTIMIDATION OF AN INDEPENDANT DRUG BULLETIN EDITOR Harcèlement de dénonciateurs Scandale du Vioxx™
« A Spanish judge rejected a claim [by MSD] that Butlleti Groc had published inaccurate information about refecoxib (Vioxx™). The bulletin’s view was later vindicated by the worldwide withdrawal of the drug for safety reasons91 … A victory for all independent drug bulletins was declared when Professor Joan-Ramon Laporte, the editor of Spain's Butlletí Groc, won a district court case brought against it by the pharmaceutical company Merck, Sharp & Dohme »92

« 
A Spanish pharmacologist who was sued by MSD for writing an article alleging that the VIGOR study of Merck's COX-2 inhibitor, rofecoxib (Vioxx®), minimized the cardiovascular side effects of the drug, has won his case. Prof Joan-Ramon Laporte wrote the article, entitled ’The so-called advantages of celecoxib and rofecoxib: Scientific fraud’ in the drug bulletin Butlleti Groc, published by the Catalan Institute of Pharmacology, which was also sued by Merck…

The article summarized commentaries that had previously appeared in the Lancet and BMJ on irregularities in the conduct and analysis of the VIGOR trial (with rofecoxib) and of the CLASS study (with celecoxib or Celebrex™)...

It alleged that commercial interests had led to the manipulation of the scientific results and that there were serious ethical transgressions in the design, analysis, and publication of the study. In its lawsuit, Merck maintained that these comments were defamatory and that the article contained ‘biased interpretations of third parties' opinions, and serious false accusations against rofecoxib.’ Merck did not take any legal action against the bulletin »93
intimidation d’un rédacteur de bulletin thérapeutique indépendant

 

INTRAOPERATIVE FLOPPY IRIS SYNDROME Ophtalmovigilance - EIM
syndrome péri-opératoire de l'iris flasque; syndrome de l’iris hypotonique per opératoire
* Cet EIM est nuisible durant l’extraction de cataracte par phaco-émulsification, car l’hypotonie gêne l’opérateur, augmente le risque de complications liées aux écarteurs mécaniques94
* Il résulte du traitement par un bloqueur alpha-1 utilisé contre le prostatisme, notamment mais pas exclusivement la tamsulosine (Flomax®). Les urologues et autres prescripteurs ont l’obligation déontologique d’en avertir les patients qui envisagent cette opération et les ophtalmologistes ont la même obligation de s’enquérir de la prise de cette classe de médicament

 

INVERSE BENEFIT LAW Promotion Panne d’innovation
Voir aussi MARKETING STRATEGIES
« The inverse benefit law is manifested through six basic strategies95 :
a. reducing thresholds for diagnosing disease,
b. relying on surrogate endpoints,
c. exaggerating safety claims,

d. exaggerating efficacy claims,
e. creating new diseases, and
f. encouraging unapproved uses »

« The ratio of benefits to harms among patients taking new drugs tends to vary inversely with how extensively the drugs are marketed … Drug marketing undermines patients safety and public health » 96
loi du bénéfice inversé
= principe en vertu duquel un produit prescrit hors indication par promotion agressive devient plus nuisible qu’utile, l’intérêt thérapeutique d’une nouveauté est inversement proportionnel à l’agressivité de sa promotion
* Cette ‘loi’, originellement proposée par Julian Tudor Hart en 1971 à propos des soins de santé (Inverse Care Law), est logique : quand un nouveau produit présente un avantage tangible, cela se sait et se confirme par le retour d’expérience pour un traitement palliatif ou curatif, ou par des études indépendantessi le traitement est à visée préventive

 

INVERSE CARE LAW Pharmacoéconomie – Politique de santé
« The availability of good medical care tends to vary inversely with the need of the population served. This inverse care law operates more completely where medical care is most exposed to market forces… Progress in health care depends on developing professionals as skeptical producers of health gain rather than salesmen of process, and on developing patients as skeptical co-producers of health gain rather than either cynical or credulous consumers searching for bargains »97
* Originaly proposed by Julian Tudor Hart in 1971
loi de l’inversement des soins
= l’accès aux bons soins médicaux varie inversement avec les besoins de la population desservie

 

INVESTIGATIONAL MEDICINAL PRODUCT; IMP (UK) Mise au point
investigational medicine (UK); investigational new drug; IND (USA)
drogue nouvelle de recherche (CA); médicament / produit pharmaceutique
expérimental

 

INVESTIGATIONAL NEW DRUG; IND (USA; CA)
1. Product ready for - or under - clinical evaluation
médicament / produit pharmaceutique
expérimental / en cours d’expérimentation clinique; drogue nouvelle de recherche (CA)
« Le fabricant mise beaucoup sur son nouveau produit en cours d’expérimentation clinique »
2. IND approval for clinical evaluation
« We obtained the IND last June »
autorisation d’évaluation clinique (d’un nouveau produit)
« Nous avons obtenu en juin dernier l’autorisation de procéder à l’évaluation clinique »

 

INVESTIGATIVE MEDICINE Recherche clinique
médecine expérimentale
* elle peut être fondamentale (basic) à visée explicative, ou appliquée (applied) à visée pragmatique, décisionnelle

 

INVESTIGATOR’S BROCHURE Méthodologie - Essais
investigator handbook
cahier du chercheur / de l’investigateur
brochure de l’investigator emprunt

 

IODINE ALLERGY Mythe en allergovigilance – Opacifiants iodés
* iodine being an atom, being used by the thyroid gland, being added in salt, being distributed to populations living near nuclear plants, the expression ‘allergy to iodine’ is improper and even absurd but understandable. There are so-called anaphylactoid rare and serious reactions to iodinated providone in radiological contrast agents, but they result from the hyperosmolality of the product. Iodine is the radiopaque component
allergie à l’iode
* la responsable des rares réactions graves dites anaphylactoïdes, aux opacifiants contenant la providone iodée (polyvinylpyrrolidone + iode), est l’hyperosmolalité du produit opacifiant, agissant par stimulation directe des mastocytes et basophiles et non pas médiée par les IgE. Par contre il existe de très rares dermatites de contact à la providone, médiées par IgE. Noter aussi que l’allergène des poissons est en général la parvalbumine, une protéine musculaire, et celui des crustacés est la tropomyosine98

 

IRIS DARKENING EIM locorégional
* a well known site of administration ADR of prostaglandin analogs eye drops such as lanatoprost (Xalatan™) prescribed to reduce ocular pressure in glaucoma
assombrissement de l’iris

 

IRRATIONAL PRESCRIBING Ordonnance irrationnelle
inappropriate prescribing
“Inappropriate use of medications… carries the dangers of unnecessary labeling, poor treatment decisions, iatrogenic illness and economic waste99
prescription déraisonnable / irrationnelle
= non conforme aux principes d’une pratique médicale bien fondée, bien validée, fondée sur la science clinique, fondée sur des preuves

 

IRREGULARITIES IN RESEARCH Éthique scientifique
“There have been examples of research irregularities such as the refusal to provide all study data to the study team, incomplete reporting of serious adverse events and concealing clinical trial data showing harm100

 

Loading

Avertissement

Le contenu de cet ouvrage n’est en aucun cas destiné à servir de recommandation ou de guide de pratique clinique.

Index alphabétique


Notes

1 HAS

2 DR Laurence

3 http://georges.dolisi.free.fr/Terminologie/I/iatro.htm

4 Néologisme de David Healy, 2012

5 http://www.groupetraduction.ca/documents/Vol14no42003.pdf

6 Kleinman A. The Illness Narratives. New York: Basic Books:1988, cité par Thomas Kuehlein et coll. Basel CH: European Wonca Congress; 2009

7 Kuehlein T op. cit.

8 Prescrire 2011 ; 31(338) : 884

9 Ralph Nader. Quoted on back cover of Morton Mintz 1985 At Any Cost, about the Dalkon Shield saga

10 Roy Poses. http://hcrenewal.blogspot.ca/2012/08/pfizers-pforeign-pfiasco.html

11 Roy Poses. http://hcrenewal.blogspot.ca/2012/09/how-many-legal-settlements-does-it-take.html

12 Jacques Thivierge 2010 - http://agora-1.org/fichiers/thivierge.pdf

13 Marc Girard, cité sur http://www.centpapiers.com/medicaments-dangereux-a-qui-la-faute/67105

14 Uppsala Reports 55, October 2011 – www.who-umc.org

15 Uppsala Reports 55, October 2011 – www.who-umc.org

16 Cobert & Biron, Practical Drug Safetypage 386-7

17 Biron P. La pharmacovigilance de A à Z. 2ème Éd. Faculté de Médecine, Montréal 1998 ; 315 pages.

18 Ansm (FR)

19 http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/0780b07693d01ad71aaf11a8e5834e94.pdf

20 Clare Dyer, op cit

21 JS Wislar et al. Site http://www.bmj.com/content/343/bmj.d6128?tab=full - Authors are JAMA editors

22 Lazarou J et al. JAMA 1998 ; 269 :1200 – Site http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=187436

23 Martine Ruggli. Prescrire. 2012 : 32(343) ; 390

24 http://www.arznei-telegramm.de/

25 Site BIP31.fr

26 Prescrire 2012 ; 32(343) : 321

27 Hébert & Stanbrook. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1976648/

28 Djulbegovic & Paul. JAMA 2011; 305(19) : 2005

29 Robert Jacob. Institut national de santé publique du Québec

30 http://www.who-umc.org/graphics/25301.pdf

31 Biron & Balency. Pharmacoepidemiology and Drug Safety 1993 ; 2(6) : 579

32 Tom Jefferson 2012

33 Bernard Dugué. http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/l-occident-et-ses-industries-105283

34 Bernard Boudreau. Méd Fam Can 1999;45 (Mai): 1143

35 MN Graham Dukes. Lancet 2002 ; 360 : 1682

36 Roy M Poses. http://hcrenewal.blogspot.com/2012/02/semi-retirement-of-salesman-weldon-to.html

37 Lamontagne F, Turcotte G, Lemire S, Plaisance M, Coll B, Brouillet M, Adjaoud A, More P. Quand l’industrie pharmaceutique courtise les médecins. Le Devoir, Montréal, Édition du lundi 28 avril 2003

38 Sean Hennesy. NEJM 2007;356(17):1703

39 Prescrire International. Site http://english.prescrire.org/en/81/168/46161/0/NewsDetails.aspx, December 2009

40 Joel Lexchin 2011 - http://www.pharmaceuticalpolicy.ca/research/those-who-have-gold-make-evidence-how-pharmaceutical-industry-biases-results-clinical

41 Marc-André Gagnon. Le Devoir, 4.9.2009, site http://www.ledevoir.com/2009/09/04/265495.html

42 http://www.propublica.org/article/two-leaders-in-pain-treatment-have-long-ties-to-drug-industry

43 Jacques Thivierge. http://agora-1.org/fichiers/thivierge.pdf

44 http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/40472.html

45 http://www.frsq.gouv.qc.ca/fr/publications/frsq_actualites/octobre_2006/conseil.shtml

46 Benton. http://henrard.branchez-vous.com/2010/03/mille_milliards_de_milliardair.html

47 Prescrire 2008;28(299):641

48 Marc Girard, cité sur http://www.centpapiers.com/medicaments-dangereux-a-qui-la-faute/67105

49 Charles J Wright, op. cit.

50 World Health Organization, Press Release Bulletin #9, December 17, 2001

51 Avery Johnson. Wall Street Journal 19.10.2007 page A1

52 Bailey & Barnett. BMJ 2007; 335: 1156

53 FDA, 2012

54 Arndt von Hippel

55 site http://www.nps.org.au/health_professionals/publications/nps_radar/2012/april_2012/brief_item_editorial?utm_source=radar&utm_medium=email&utm_campaign=12_04_01

56 Dukes & Medawar, op cit, traduit par Prescrire

57 Henry Mintzberg. Patent nonsense : Evidence tells of an industry out of social control. CMAJ 2006;175(4):374-6

58 http://blogs.forbes.com/matthewherper/2011/05/01/pfizers-radical-surgery/2/

59 Donald Light & Joel Lexchin. http://www.bmj.com/content/345/bmj.e4348.full?ijkey=Y1g4ZVUImIbtXOI&keytype=ref

60 Marcia Angell. http://www.nybooks.com/articles/archives/2004/jul/15/the-truth-about-the-drug-companies/?pagination=false

61 Graham Dukes & Charles Medawar, op cit

62 Prescrire 2007;27(280) :85

64 N Tavassoli 

65 Prescrire. Ouvertures, 2010;30(316):136

66 Frances MC. Prescrire 2006 ; 26(270) : 233

67 Jeanne Lenzer. Discover Magazine July 2008, page 46 - http://discovermagazine.com/2008/jul/20-wonder-drugs-that-can-kill/article_view?b_start:int=0&-C=

68 Jean-Claude St-Onge, communication

69 Windish et al. JAMA 2007 ;298(9) :1010

70 Oscar Grosjean. La santé à quel prix? Page 9

71 Unpublished study. Quote by Coleen Fuller

72 Alain Astier. Prescrire 2011; 31(335) :709

73 Vos, Rose & Biron. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2782504/

74 Susan Gilbert. Hastings Center Report 41, no. 4 (2011)

75 Arndt von Hippel

76 HAS

77 Rev Prescrire 2002;22(226):191

78 http://www.isdbweb.org/documents/uploads/Manual/ISDBBooklet2008EnglishUpdate_000.pdf

79 Site wwww.prescrire.org

80 www.BIP31.fr

81 Site www.ti.ubc.ca

82 Site www.worstpills.org

83 Site www.australianpresriber.com

84 Site www.tg.org.au

87 Hailey D. Scientific harassment by pharmaceutical companies : time to stop. CMAJ 2000;162(2):212-3

88 Skolnik AA. Drug firm suit fails to halt publication of Canadian health technology report. JAMA 1998;280:683-4

89 Steven Lewis et al. Dancing with the porcupine. CMAJ 2001;165(6) :783-5

90 Elena Pasca. Pharmacritique

91 JS Dowden. Australian Prescriber 2008 ;29(5) :120, available on line

92 Lisa Gibson. http://www.bmj.com/content/328/7435/307.3.full

93 Sue Hughes. Site http://www.theheart.org/article/226301/print.do

94 Prescrire. 2006;26(278) :823

95 Brody H & DW Light. Am J Public Health 2011;101(3) :399

96 Brody H & DW Light. Am J Public Health 2011;101(3) :399

97 Tudor Hart, quoted in London Review of Books 30.6.2011 pages 38-39

98 Samuel Tétreault. L’Actualité médicale (Montréal) 2012 ; 8 aout : 8

99 Juan Gérvas. J Epidemiol Community Health 2009;63(10) :773

100 Catherine DeAngelis. JAMA 2006;296(8):996