• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • Édition

C

C-REACTIVE PROTEIN; CRP Biomarqueur d’inflammation
Voir aussi HIGH SENSITIVITY-C-REACTIVE PROTEIN
protéine C-réactive
* utilisée, sans réel fondement scientifique, pour sélectionner les participants au controversé et sévèrement biaisé essai clinique Jupiter portant sur la rosuvastatine (Crestor®) chez des aînés non coronariens

 

CADAVER GROWTH HORMONE Pharmacie
somatotropine extractive
* la somatotropine recombinante a remplacé l’extractive provenant d’hypophyses de cadavres, laquelle menait très très rarement au syndrome de Creutzfeld-Jacobs lié à un prion. La version recombinante est maintenant soupçonnée de réduire l’espérance de vie, soupçon qui remet en question son usage ‘frivole’ chez des enfants simplement à la limite inférieure de la normalité

 

CALCIUM SUPPLEMENTS IN LONG TERM CARE UNITS Acharnement préventif
compléments calciques en unités de soins de longue durée
« Les suppléments de calcium ne changeront pas substantiellement la donne, par exemple chez une personne alitée dont l’invalidité et l’immobilité sont des facteurs de fragilisation osseuse bien plus importants qu’une possible carence en calcium alimentaire, et où les risques de chute en marchant sont nuls. Si la personne tombe en bas de son lit, faisant une chute d’un mètre, ce n’est pas la pilule de calcium qui fera la différence quant au risque de fracture. Les plus gros comprimés peuvent bloquer dans l’œsophage, s’ils ne sont pas ingurgités correctement…

Chez les alités qui se décalcifient par l’immobilité, il y a un surplus de calcium à éliminer pouvant éventuellement augmenter un risque de calculs rénaux. C’est le groupe des femmes ménopausées qui est le plus souvent exposé à une complémentation exagérée, selon l’Institute of Medicine américain. L’enquête américaine sur les infirmières (Women’s Health Initiative ou WHI) suggère une légère augmentation du risque coronarien chez les consommatrices de compléments calciques »1

 

CALENDAR OF STUDY VISITS Méthodologie - Essais
calendrier des visites de l’étude

 

CALL SIGN Sémiologie - Pharmacovigilance
signe d’appel
1. Sémiologie clinique
= manifestation précoce d’une maladie
2.
Pharmacovigilance
= manifestation précoce d’un effet indésirable médicamenteux (EIM)

 

CALLING FOR PROJECTS Recherche orientée
call for projects
appel à projets

 

CALLING TO REPORTING Pharmacovigilance
prompted / intensified reporting
appel à signalement / à notification
= message incitant les professionnels de santé à la notification d’un nouvel effet indésirable suspecté
* cette action fait partie d’une
enquête de pharmacovigilance déclenchée par un signal. C’est l’une des missions d’un centre de pharmacovigilance - Cet appel à notification doit s’accompagner d’un retour rapide (quick feedback) de l’information vers les soignants2

 

CANADA VIGILANCE PROGRAM (CA) Pharmacovigilance
* a division of Health Canada3
programme canadien de pharmacovigilance

 

CANADA’S FOOD & DRUGS ACT : UNDER THE INFLUENCE Santé-Canada
« Of particular concern are Health Canada’s proposals (in 2004) to:
a) abandon the Precautionary Principle to a narrow risk-benefit regime;
b) shift the burden of proof from industry to the public – products are presumed safe unless harm is proven;
c) speed up drug approvals; and
d) allow direct-to-consumer advertising of prescription drugs

Societies need both commercial and guardian functions. But these two types of work are contradictory and are prone to corruption if they stray across either their moral or functional barriers.
When the governments in Canada mix trade and industry objectives - like de-regulation, self-regulation and privatization - into health protection functions, people are killed.

These are the painful lessons from the tainted blood disaster… adverse drug reactions... The purpose of health protection legislation is to safeguard health and safety, not trade and investment. Government can’t regulate to protect health and the environment – as the laws of Canada currently require - if it is
in bed with the industries it regulates

A health and safety regulatory agency that puts industry self-regulation for profit (‘smart regulation’) ahead of protecting public health is not moral, wise, or legal », says an open letter to the Canadian Primer Minister in 2004, signatorees include David Healy (UK), Joel Lexchin, Barbara Mintzes, Nancy Olivieri, David Suzuki, Margaret Atwood, Christophe Kopp (FR), Jean-Louis Montastruc (FR) and other renowned health critics and / or Canadians, on behalf of the Canadian Health Coalition4
Several recommandations were made:


a) Adopt the
Precautionary Principle as the basis for a broad, transparent, and independent assessment of risk to protect those least able to defend themselves from health hazards – especially children and future generations.
b) Terminate the ‘Health Protection Legislative Renewal’ and uphold the
‘duty of care’ in the current Food & Drugs Act.
c) Restore the
burden of proof on industry to demonstrate the safety of their product or technology before regulatory approval is granted.

d) Allow
full public access to the information upon which federal regulators base approval of a product or technology.
e) Strictly enforce the
ban on direct to consumer advertising of prescription drugs.
f) Terminate all
partnerships and promotional activities so regulatory agencies regulate only in the public interest and not in the interests of the regulated
la Loi sur les aliment et drogues du Canada sous influence5

 

CANADA’S RESEARCH BASED PHARMACEUTICAL COMPANIES; Rx&D Entreprises
Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada

 

CANADIAN DRUG AGENCY Autorité de tutelle
Agence canadienne du médicament
N.d.T. : Le terme est générique. Le terme officiel change périodiquement au fil des changements politiques ou des changements de politiques

 

CANCER CARE COSTS : MEDICAL ONCOLOGISTS’S CONTRIBUTION Pharmacoéconomie
« Medical oncologists directly or indirectly control or influence the majority of cancer are costs, including the use and choice of drugs, the types of supportive care, the frequency of imaging, and the number and extent of hospitalizations6»
la contribution des oncologues aux couts de l’oncothérapie

 

CANCEROGENICITY STUDY Évaluation préclinique
essai de cancérogénicité
= Essai destiné à déterminer le potentiel tumorigène des dispositif médicaux, des matériaux ou d’extraits à l’aide d’expositions uniques ou répétées durant la majeure partie de la vie des animaux d’expérimentation7

 

CARDIAC ARRHYTHMIA SUPPRESSION TRIAL; CAST Critère de substitution invalide – EIM paradoxal – Financement public
Voir aussi DEADLY MEDICINE8
* This drug safety catastrophe was revealed by a publicly funded clinical trial : Preliminary report: effect of encainide and flecainide on mortality in a randomized trial of arrhythmia suppression after myocardial infarction
« Use of flecainide [and encainide] to reduce the number of irregular heart beats, for some people also raised their risk of an early death, killing tens of thousands just decades ago »9

« More Americans died from anti-arrythmia drugs [flecainide and encainide] than died in action during the entire Vietnam war. Had some of the early evidence suggesting the drugs were lethal been published, this catastrophe might have been prevented »10
The NIH funded trial has shown that [ill] advice may raise, rather than lower, mortality since more Americans were killed by encainide and flecainide than by the Viet Cong11
l’essai dit Cast
* Cet essai au financement public révéla une catastrophe de pharmacovigilance d’une ampleur insoupçonnée
* Même en médecine dure et sans promotion abusive, il peut survenir derrière les portes closes des soins intensifs et des cliniques de cardiologie des drames de pharmacovigilance ayant des conséquences sur la santé publique. On connaît mieux le thalidomide, le diethylstilbestrol (DES), le clioquinol (EnteroVioform™), le Vioxx™, le Mediator™…. Mais on connait peu une classe d’anti-arhythmiques qui a tué des dizaines de milliers de coronariens étatsuniens

* Des signaux importants provenant des essais cliniques effectués avant l’AMM auraient été observés mais non publiés :
« En 1993, un Dr Cowley et ses collègues ont souligné comment une étude non publiée, réalisée 13 ans auparavant, aurait pu ‘laisser présager les problèmes futurs’. Car 9/49 patients étaient morts [NNH = 5,4] parmi ceux auxquels un médicament contre les arythmies (lorcaïnide) avait été administré, contre un seul parmi un nombre semblable sous placebo [risque relatif de 9/1] ».12 Ces résultats plus qu’inquiétants ne furent pas publiés, propriété intellectuelle du sponsor...

* La vérité sur la classe 1c contre les extrasystoles en post infarctus fut dévoilée grâce à un essai clinique contrôlé contre placebo, comme on en fait pour obtenir l’agrément d’une nouveauté, mais effectué bien après le lancement des produits en cause (donc en Phase IV), et subventionné par les fonds publics des National Institutes of Health (NIH) des ÉU et plutôt que par les fabricants.

* Les produits suspects sont deux antiarhytmiques dits de classe 1c, la flecaïnide (Tambocor™, Flécaïne™) et l’encaïnide (Encaid™). La FDA les avait approuvés, malgré :

1) Une mauvaise hypothèse, que voici :
a) les survivants d’infarctus meurent souvent subitement;
b) les survivant d’infartus présentent souvent des extrasystoles;
c) donc la suppression des extrasystoles préviendra les morts subites des coronariens en post-infarctus
Voilà la justification de cet essai, mise de l’avant par le leader d’opinion Morganroth

2) Un mauvais critère d’évaluation : la fréquence des extrasystoles. Ce critère intermédiaire, n’était pas un critère de substitution validé
Dans CAST on utilisa un bon critère d’évaluation: la mortalité totale

* On découvrit grâce à CAST un EIM paradoxal pro-arythmique létal: ces produits augmentaient de 2,5 fois le risque relatif d'arrêt cardiaque fatal, le risque attribuable à ces médicaments était estimé à 5,88 par 100 années-patients, ou si vous préférez, un malade en décède sur 17 exposés durant une année (NNH = 17)

* Cela illustre de facon exemplaire que pour déceler un EIM paradoxal sur les plans pharmacologique (pro-arythmique plutôt que anti-arythmique) et thérapeutique (létalité augmentée plutôt que réduite), il peut être indispensable d'avoir recours à un groupe témoin sous placebo dans le cadre d'une expérimentation clinique, car ni la notification spontanée ni les enquêtes observationnelles ne suffisent, et encore moins les opinions personnelles d’experts. Rarement un critère clinique aussi grave, et de fréquence aussi élevée que la mort subite chez des cardiaques, ne fut l'objet d'un essai thérapeutique comparatif

* La publication princeps datée du 10.8.1989 dans le NEJM est devenue un classique du genre.13 Deadly Medicine, le livre du journaliste d’enquête Thomas Moore – dont le professionnalisme est reconnu aux ÉU – est exceptionnellement bien écrit et bien documenté, destiné à un lectorat élargi14

 

CARDIAC GLYCOSIDES Pharmacologie cardiovasculaire
digitaliques

 

CARDIOVASCULAR RISK SCREENING Évaluation de risque
« All cardiovascular risk scoring systems are inaccurate… even the best risk charts have predictive accuracy of only 60-70%... many general practitioners do not understand, interpret, or use the charts well... High risk approach medicalises healthy people… also has implications for personal health insurance… quality of life often decreases after starting treatment of hypertension or hyperlipidaemia… All screening programmes are imperfect… favours affluent and educated people, thus increasing social inequalities…The high risk approach has low effectiveness »15
dépistage des facteurs de risque cardiovasculaire

 

CARE-SPARING POLICY Politique de santé – Rationnement rationnel
« When less is best »
politique d’économie des soins

 

CARED-FOR n
= the person receiving care / health-care
soigné n

 

CAREGIVER Pratique médicale
« We are becoming providers instead of caregivers »
soignant; prestataire de soins
* par opposition au rôle grandissant des médecins comme pourvoyeurs de médicaments (pill pushers) dits de société, au lieu d’être des soignants de malades
« Nous devenons des pourvoyeurs plutôt que des soignants »

 

CARER
health-care giver
soignant;
prestataire de soins

 

CAROTID INTIMA-MEDIA THICKNESS; cIMT Critère de substitution invalide
« The association between cIMT progression assessed from two ultrasound scans and cardiovascular risk in the general population remains unproven. No conclusion can be derived for the use of cIMT progression as a surrogate in clinical trials »16
épaisseur de l’intima-média carotidienne

 

CASE CONTROL Épidémiologie
cas-témoins

 

CASE MIX Gestion de la santé
casuistique

 

CASE REPORT
observation clinique ; compte rendu / présentation d’observation clinique
N.d.T. Exposé de cas n’est pas le meilleur équivalent ni étude de cas

 

CASE REPORT FILES Pharmacovigilance
cahiers d’observations cliniques / de rapports individuels de pharmacovigilance

 

CASE REPORT FORM Pharmacovigilance
fiche de notification / de déclaration (d’EIM)

 

CASE-CONTROL STUDY Épidémiologie
étude cas-témoins

 

CASE-MIX GROUP Gestion de la santé
diagnosis-related group (USA)
groupe casuistique ; groupe de maladies analogues (CA) ; groupe homogène de malades (FR)

 

CASE-MIX MEASUREMENT Gestion de la santé
analyse casuistique

 

CASH COW Pharmacoéconomie
« GSK is not even close to abandoning its cash cow, rosiglitazone (Avandia™) »17
vache à lait

 

CATASTROPHIC DRUG COVERAGE Assurance médicament
couverture des médicaments onéreux

 

CATEGORY OF THERAPEUTIC OBJECTIVES Ordonnance rationnelle
category of therapeutic goal
* may be curative, palliative / symptomatic, preventive (primary, secondary, tertiary; invidivual; populational), physiological, etc.
catégorie d’objectifs thérapeutiques

 

CAUSALITY ASSESSMENT AID Pharmacovigilance – Imputation
aide à l’imputation

 

CAUSALITY ASSESSMENT Pharmacovigilance – Imputation
attribution of causality; confidence in causal link
= a statement of the degree of probability of the attribution, i.e. of confidence in causality
18

= Determination of whether there is a reasonable possibility that the product is etiologically related to the adverse experience. Causality assessment includes, for example, assessment of temporal relationships, dechallenge/rechallenge information, association with (or lack of association with) underlying disease, presence (or absence) of a more likely cause, and physiologic plausibility19, according to the FDA
imputation; évaluation de la causalité
= évaluation du degré de confiance que l’on peut avoir dans le lien de causalité entre un produit suspect et un événement indésirable lors d’une observation clinique d’effet indésirable soupçonné d’être médicamenteux. Cette opération mène à l’imputabilité, désignant ce degré de confiance

 

CAUSALITY CRITERIA OF AN ADR Imputation – Pharmacovigilance
critères d’imputation d’une notification d’EIM
* On les classe généralement en 5 catégories  :
a) temporalité : délai d’apparition, de disparition au déchallenge, de réapparition au rechallenge
b) exclusion des causes concomitantes : comorbidité et comédication

c) topographie : réaction / présence au site d’administration, de transit, de métabolisme, d’élimination
d) documentation du produit suspect : potentiel toxique, dose, mécanisme d’action, fréquence documentée, sémiologie spécifique
e) facteurs favorisants liés au produit (dose, voie…), liés au patient (allergies, insuffisance rénale…)

 

CAUSALITY RELEVANCE OF AN ADR REPORT Pharmacovigilance – Imputation - Informativité
= relevance of the reported data to causality assessment. Refers to a qualitative element of the documentation grading
pertinence causale d’une notification d’EIM
= pertinence des données à l’évaluation de la causalité
* constitue un élément qualitatif du niveau de documentation. Par exemple le délai d’apparition, le délai de disparition, la réponse au rechallenge, les caractères topographiques, l’absence d’autres produits suspects, les antécédents d’exposition antérieure au produit, sont les éléments qualitatifs qui contribuent le plus à déterminer la confiance dans la causalité

 

CELL THERAPY PRODUCT Pharmacie
produit de thérapie cellulaire
= préparation de cellules vivantes humaines ou animales
* fait partie des produits biologiques à effets thérapeutiques

 

CENSORSHIP OF TRIAL RESULTS Transparence
censure des résultats des essais
« 57% des essais cliniques réalisés pour obtenir une AMM ne sont pas publiés, même si l’AMM est accordée
20. La non publication n’est pas anodine. Elle doit nous faire réfléchir sur la piètre qualité des médicaments récents, puisque les firmes qui les produisent craignent vraisemblablement que l’accès aux données ne permette aux critiques de les démolir… Il s’agit quand même de 57% des essais cliniques qui sont ainsi censurés »21

 

CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION; CDC (USA) Santé publique
« As the nation’s leading public health agency, the Centers for Disease Control and Prevention appear to be operating in some alternative universe, where valid science no longer matters to public policy22
Agence étatsunienne de santé publique; Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (ÉU); CDC emprunt accepté
* Les CDC exercent une veille sanitaire et émettent des recommandations. Ils ne sont pas exempts des pressions de l’industrie, notamment de celle des vaccins

 

CENTRALIZED PROCEDURE Règlementation (EU) - AMM
procédure centralisée
* pour l’enregistrement des médicaments à usage humain dans l’Union européenne auprès de l’Agence européenne du médicament (alias Ema)

 

CESAREAN ON DEMAND Médicalisation
* the demand may come from a doctor who practices positive defensive medicine :
“In 2009, the American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) revealed the results of their 2009 Survey on Professional Liability, in which 63% of OB-GYNs reported making changes to their practice which ultimately hurt patients stemming from a fear of liability or litigation…

Defensive medicine occurs when doctors order tests, procedures, or visits, or avoid high-risk patients or procedures, primarily (but not necessarily or solely) to reduce their exposure to malpractice liability. When physicians do extra tests or procedures primarily to reduce malpractice liability, they are practicing positive defensive medicine…23
césarienne sur demande
* la demande peut provenir de la mère :
« 
La césarienne sur demande est un choix fondé sur des questions de peur, de convenance et de désinformation», 24car les risques à la santé sont 2% plus élevés durant la césarienne sur demande que durant l’accouchement naturel

« En Asie la césarienne augmente significativement la morbi-mortalité maternelle, notamment la fréquence du recours aux soins intensifs et aux transfusions sanguines
»25
* la demande peut provenir de l’accoucheur qui pratique alors une
médecine défensive positive

 

CHALLENGE Pharmacovigilance – Notification - Imputation
= Administration of a suspect product by any route26
challenge
= l’administration d’un produit soupçonné d’avoir contribué à un événement indésirable ; une administration antérieure est un préchallenge, la cessation du produit est un déchallenge et l’administration ultérieure est un rechallenge
N.d.T. : prononcer à la française, comme ‘chalange’

 

CHANGE IN THE LABELING Règlementation
change in the package insert / the product monograph
modification dans le Résumé des caractéristiques du produit / la monographie / le libellé

 

CHARITY Organisation
caritative foundation / organization
association / fondation caritative
œuvre de bienfaisance
* attention à celles qui sont sponsorisées par une industrie de santé et concernent une maladie, car elles risquent la manipulation si leurs objectifs se chevauchent, et la transformation en une sorte de partenariat public-privé où le ‘privé’ tire les ficelles malgré la bonne foi du ‘public’

 

CHECKLIST DIAGNOSES Psychiatrie - DSM
« Checklist diagnoses cost less in time and money but fail woefully to correspond with diagnoses derived from comprehensive assessments. They deprive psychiatrists of the sense that they know their patients thoroughly. Moreover, a diagnostic category based on checklists can be promoted by industries or persons seeking to profit from marketing its recognition; indeed, pharmaceutical companies have notoriously promoted several DSM diagnoses in the categories of anxiety and depression »27
diagnostics par cases à cocher

 

CHEMICAL DRUG Pharmacie
médicament chimique
* par opposition à médicament biologique

 

CHEMICAL SUBMISSION EIM
drug submission
soumission chimique / médicamenteuse
* EIM dont l’objectif est criminel (viol, vol, testament, procuration)

 

CHEMICAL SURGERY Pharmacothérapie
TN : metaphor coined by Edward Napke referring to pharmacotherapy; he founded the canadian pharmacovigilance program and was an outspoken advocate of the importance of taking excipients into account in difficult causality assessments of a suspected product, whether it was an oral tablet, a vaccine or an injectable drug
chirurgie chimique
* métaphore pour désigner la pharmacothérapie; on la doit à Edward Napke, premier directeur de la pharmacovigilance canadienne.

 

CHERRY-PICKING OF DATA Éthique de la recherche
* a favorite habit of spin-doctors
tri sélectif des données
* une façon d’arranger les résultats

 

CHERRY-PICKING OF PATIENTS Pratique – Marchandisation de la médecine
cream-skimming of patients
tri sélectif des patients
* consiste à choisir de ne traiter que les patients à faible risque et de se limiter aux interventions les plus payantes. C’est le lot des régimes privés de soins

 

CHERRY-PICKING OF TRIAL PARTICIPANTS Méthodologie – Essais – Validité externe affaiblie
triage sur le volet des participants aux essais cliniques

 

CHIEF SCIENTIST
scientifique en chef

 

CHILDREN ARE TARGETED Promotion
* with screenings, psychotropic drugs28
on s’en prend aux enfants
« En psychopharmacologie, on tente de gagner du marché du côté des enfants et adolescents, comme du côté des enfants d’âge préscolaire, administrant à ces enfants, sous prétexte d’une analogie explicative simpliste de bipolarité, des médicaments qui ont été la cause de la mort d’une enfant de 4 ans, Rebecca Hiley »29

 

CHOLESTATIC INJURY Hépatovigilance
*
characterised by an ALT/AP value lower than 2
lésion cholestatique

 

CHOLESTEROL : LIES AND PROPAGANDA (Traduction libre du titre)
Cholestérol : Mensonges et Propagande – Pourquoi les médicaments anticholestérol sont inutiles – Comment l’industrie manipule les médecins – Comment vraiment empêcher un infarctus - Livre
Michel De Lorgeril. Vergèze (FR): Thierry-Soucar; 2008 – 319 pages
* Un livre à lire, surtout si vous êtes déjà statinisé(e) ou risquez de l’être éventuellement…

 

CHOLESTEROL HYPOTHESIS : TIME FOR THE OBITUARY? Article
« The cholesterol hypothesis links cholesterol intake and blood levels to cardiovascular disease. It has had enormous impact on health care and society during decades, but has little or no scientific backing that is relevant for the human species. Apparently, the hypothesis is false and should be buried »30
L’hypothèse du cholestérol : La notice nécrologique est dûe (Traduction libre du titre)

 

CHOLESTEROL LOWERING PRODUCT Classification pharmacodynamique
produit hypocholestérolémiant / réducteur du cholestérol

 

CHOLESTEROL SCREENING IN PEDIATRICS Dépistage injustifié - Lipidologie
cholestérolémies de dépistage en pédatrie
« 
Les nouvelles lignes directrices américaines de dépistage des dyslipidémies prônent l’analyse de sang systématique et universelle de tous les enfants âgés de 9 à 11 ans et un dépistage ciblé de 30 à 40% des enfants âgés de 2 à 8 ans et de 12 à 16 ans, pour certains profils lipidiques. Rédigées par un groupe d’experts du National Heart, Lung and Blood Institute, une filiale des National Institutes of Health américains, ces nouvelles recommandations ont également été approuvées par l’American Academy of Pediatrics

’Vous n’avez pas besoin d’un test sanguin pour savoir si un enfant a besoin de perdre du poids!’, écrivent des chercheurs de l’Université de Californie San Francisco (UCSF) dans l’édition du 23.7.2012 de la revue Pediatrics et notent que le président du comité et tous les membres du Comité d’experts présentent ’Un large assortiment de relations financières avec les laboratoires fabricants d’hypocholestérolémiants’ »31

 

CHOLESTEROL TESTING Dépistage – Prévention primaire - Statines
« 
In 2009, there were 4.7 million physician visits related to cholesterol in Canada32, at $50 per visit and for blood lipids, that’s $235 000 000 out of the people’s pocket; if three-fourth are for primary prevention, that’s $176 250 000 of wasted money and diversion of medical resources
I am the skeptical physician who is unwilling to let anyone test my cholesterol until I see unequivocal data that taking a statin yields meaningful benefit for me33

I tell patients to ignore cholesterol because it's a highly inadequate bio-marker, more suited to sales promotion and physician innumeracy than to rational clinical behavior. I focus instead on their daily choices for food, physical activity, stress management and social networking. And tell them the world is changing, and encourage them to be part of that change34
mesure de la cholestérolémie / du cholesterol

 

CHOLESTEROL: THE HYPOTHESIS Lipidologie - Épidémiologie
“Though LDL cholesterol is hypothesised to have a causal role in the atherosclerotic disease process, it has not been conclusively proven35
There is no question that blood cholesterol is a risk factor. But it’s not much of a risk factor36
« People with xanthelasmata and relatively low lipid concentrations are at an increased risk of myocardial infarction, ischaemic heart disease, and early death, independent of their lipid profiles37»

“Contrary to popular belief, more than half of patients who have heart attacks have normal cholesterol levels38
“After a myocardial infarction, a Mediterranean-type diet compared to a usual low fat diet, is associated with a 50 per cent relative reduction in mortality. This is independent of any change in serum cholesterol39»

“Heart disease risk does not correlate with fat intake within nations in contrast to between nations. Also development of ischemic heart disease involves inter alia arterial spasm, cardiac rhythm, metabolism of connective tissue, glucose and homocysteine, plus para-oxonase activity and thrombus formation which generally are unaffected by dietary fat40
“Although Americans take billions of dollars worth of statins per year, their average life expectancy is less than Cubans who take none41

« The failure of torcetrapib has not ended the development of new cholesterol medications—the potential market is simply too huge »42, even if its development came to a halt in 2006 after phase III studies showed more all cause mortality in the treatment group receiving a combination of atorvastatin (Lipitor™) and torcetrapib

« We already know that half of all heart attacks occur in those with normal cholesterol. Cholesterol deposits in blood vessels are not a direct outcome of high blood cholesterol levels »43
cholestérol : l’hypothèse
« Il y a deux sources de cholestérol : le cholestérol de l’alimentation – qui ne joue aucun rôle sur le niveau de cholestérol dans le sang – et le cholestérol que nos cellules fabriquent elles-mêmes en fonction de leurs besoins44 »

« En 2008, les résultats de l'essai dit Enhance, testant une double thérapie anti-cholestérol permettant une réduction de 50% du cholestérol chez des personnes avec hyperlipidémie familiale, ont été publiés. L'essai est totalement négatif. Je ne rentrerai pas dans les détails techniques de l'essai mais les faits sont là : 50% de réduction du cholestérol n'a eu aucun bénéfice pour les patients avec hyperlipidémie familiale traités ! »45
« Cet essai Enhance avait donné lieu en 2008 à l’intervention du sénat américain pour obtenir la publication des résultats que l’industriel essayait de cacher »
46

* Le pactimibe n’a pas réussi à faire régresser les plaques intracoronaires évaluées par ultrasonie intracoronaire; une tendance contraire a même été décelée. Le développeur japonais annonçait le 26.10.2005 la fin du développement clinique à l’échelle mondiale. Il s’agissait pourtant d’une innovation technologique car en inhibant la acyl-Coenzyme A: cholestérol O-acyltransferase qui promeut l’accumulation de cholestérol estérifié dans les macrophages vasculaires, on souhaitait réduire ainsi le volume des athéromes qui mènent aux infarctus47

* Le fénofibrate – qui abaisse les triglycérides - n’a pas pu ralentir l’apparition d’infarctus ni la mortalité cardiaque chez les diabétiques de l’âge mûr48

 

CHOLESTEROL: THE RISKS OF LOW LEVELS Lipidologie - Épidémiologie
“A recent observational study found 2.6 times the in-hospital mortality from heart failure in those with lowest cholesterol, an effect that became highly significant among statin users49
risques associés à l’hypocholestérolémie

 

CHRONIC DISEASE
affection de longue durée ; AFL (FR) ; maladie chronique

 

CHRONIC LIVER INJURY Hépatovigilance
= liver function test abnormalitiy lasting more than 3 months
lésion / atteinte hépatique chronique

 

CHRONOPHARMACOLOGY Science appliquée
NT : kronopharmacy (from the Greek god Kronos who devoured his children and whom Homer described as The God with a treacherous mind) is not to be confused with chronopharmacology
= study of time responses to drugs in relation to biological rythmicity

« B
etter blood pressure control was achieved with bedtime dosing than morning administration of antihypertensive medication, the clinical significance of which is not known. The lowering advantage was only -1.7 mmHg for the 24-hour systolic and -1.4 mmHg for the 24-hour diastolic50 »
chronopharmacologie
N.d.T. la kronopharmacie51 (du dieu Kronos de la Grèce antique, qui dévorait ses enfants et qu’Homère qualifiait du Dieu aux pensées fourbes), est à ne pas confondre avec la chronopharmacologie
= étude de la temporalité pharmacologique associée à la rythmicité biologique

 

CIOMS FORM Règlementation – Pharmacovigilance
= Council for International Organizations of Medical Sciences Form
* CIOMS is headquartered in Geneva (CH)

fiche CIOMS
* utilisée par l’industrie pour notifier à l’Agence du médicament (Afssaps, FDA, etc.) un effet indésirable médicamenteux; auj. en version électronique

 

CLAIM (1) Assurance
reimbursement claim
réclamation

 

CLAIM (2) Promotion – Monographie
« Labeled therapeutic claim »
allégation
« Allégation thérapeutique autorisée »

 

CLAIMING AUTHORSHIP OF A PAPER Rédaction
« 
Claiming authorship for ghostwritten publications52 »
réclamation de la paternité d’un article
« Réclamer la paternité de publications rédigées en sous-main »

 

CLAIMS DATABASE Registres - Pharmacoépidémiologie
health / hospital / drug claims database; computerized health claims database
* they provide data on diagnoses and treatments and outcomes
base de données de remboursement
* comme celles de l’assurance maladie et de l’assurance médicament des provinces canadiennes, des Health Maintenance Organizations (HMO) étatsuniennes, des mutuelles françaises. Par croisements de fichiers, enquêtes prospectives et rétrospectives sur données administratives, on y étudie les diagnostics, les médicaments, les interventions, les hospitalisations, les évolutions, les décès

 

CLASS EFFECT Pharmacovigilance
effet de classe

 

CLASS-ACTION SETTLEMENT : MERCK AND VIOXX™ (CA) Droit
* In January 2012 the company settled a class-action lawsuit by Canadians who were exposed to the drug until its withdrawal in 2004. Merck will pay a total of between $21.8 to $36.8 M to resolve all actions and claims against rofecoxib (Vioxx™) in Canada. Peanuts compared to US settlements…
règlement de recours collectif : Merck et Vioxx™ (CA)

 

CLINICAL CONDITION
1. clinical state of a patient Sémiologie
« His clinical condition is deteriorating »
état clinique
« Son état clinique s’aggrave »
2. indication in a population
AMM - Monographie
« Clinical conditions where the expected benefit of a drug is large »
situation clinique; indication
* Par exemple une maladie dans laquelle un médicament est indiqué ou contre-indiqué
« Situations cliniques pour lesquelles le bénéfice escompté d’un médicament est grand »

 

CLINICAL EVALUATION REPORT AMM
rapport d’évaluation clinique

 

CLINICAL EVIDENCE Analyse critique
= clinical data serving as evidence
données cliniques probantes
données clinique servant de preuve; éléments cliniques de preuve; preuves d’ordre clinique

 

CLINICAL EXAMINATION OR LABORATORY TESTING ? Pratique
examen clinique ou analyses paracliniques ?

« Aujourd’hui on a abandonné l’examen clinique et la plupart des médecins travaillent sur analyses »53

 

CLINICAL GUIDELINES Recommandations
clinical recommendations
guides / directives / recommandations / lignes directrices de pratique clinique
« La foi que l'on prête parfois de nos jours aux lignes directrices, sans avoir la certitude que pareilles tendances ne soient pas plutôt le résultat de l’influence des compagnies, me rappelle la confiance aveugle que nous accordions à nos patrons lorsque j’étais résident! »54

 

CLINICAL HERMENEUTICS Pratique
= listening to, believing, recording and interpreting commentaries of patients, especially those under pharmacotherapy
« The patient may seem peculiar, but he may be telling you something that is revolutionary. We ignore such things that do not fit into the standard view at our peril »55
* In pharmacovigilance, it means listening to, believing, recording and interpreting complaints of adverse reactions of patients on pharmacotherapy, such as a statinised woman complaining of muscle pain or weakness
herméneutique clinique
= écouter, croire, noter et interpréter les commentaires des patients, notamment ceux en pharmacothérapie; par exemple quand une femme statinisée se plaint de malaises musculaires…

 

CLINICAL INVESTIGATION
1. of a patient
évaluation clinique
N.d.T. : Selon Serge Quérin, une investigation est une recherche systématique et approfondie, menée par un investigateur, le plus souvent dans le domaine policier. En tant que clinicien, un médecin procède plutôt chez son malade à une évaluation, à des examens ou à des explorations

2. clinical research
« A Master’s degree in clinical investigation »
recherche clinique
* domaine de la recherche biomédicale
« Une maitrise en recherche clinique »

 

CLINICAL NURSES AND PHYSICIAN ASSISTANTS Pratique
« Some talented nurses and physician assistants have proven themselves more caring, competent, honest, intelligent or technically skilled than many physicians »56
infirmières cliniques et adjoints au médecin

 

CLINICAL OUTCOME Analyse critique
résultat clinique

 

CLINICAL OUTCOME MEASURE Méthodologie
clinical outcome / endpoint
critère clinique de jugement / d’efficacité / d’évaluation / de comparaison

 

CLINICAL PHARMACOLOGIST Profession
clinicien-pharmacologue; pharmacologue clinique
= praticien de la pharmacologie clinique
* De tels spécialistes sont trop peu nombreux dans les CHU, voire absents, et quand ils y sont, ont de fortes chances de tomber sous l’influence des entreprises

* On y trouve des généralistes, internistes ou autres spécialistes, ayant une formation (MS, PhD) en pharmacologie. Il peut agir comme
consultant auprès de ses collègues confrontés à des problèmes de pharmacothérapie complexe, comme enseignant en formation médicale initiale et continue, et comme responsable d’essais cliniques sponsorisés par un fabricant ou par des fonds publics (universités, fondations, subventions gouvernementales ou paragouvernementales), comme expert auprès d’instances professionnelles, gouvernementales ou juridiques, comme spécialiste en médecine pharmaceutique pour une industrie ou une agence de Santé

 

CLINICAL PHARMACOLOGY
1. Science appliquée
pharmacologie clinique / médicale
= étude des (molécules utilisées en tant que) médicaments chez l’humain
* la
pharmacoépidémiologie chevauche l’épidémiologie et la pharmacologie cliniques

2. Spécialité médicale
pharmacologie clinique
= spécialité tertiaire impliquant une compétence clinique et une formation pharmacologique

 

CLINICAL PHARMACOLOGY : INDEPENDENT ACADEMIC TEACHING REQUIRED Formation
« UK medical schools seem to pay little attention to teaching clinical pharmacology and therapeutics and postgraduate activities focus mainly on individual new medicines57
« Clinical pharmacology and therapeutics in the UK seems to be in decline »58

“If the current system were changed to prohibit direct advertising to doctors and instead a comprehensive program of post-graduate medical education, funded independently of the pharmaceutical industry were instituted in all countries, then quality of medical prescribing would significantly improve. The improvements would result from more rational prescribing, lower costs to patients, governments and insurers, due to more appropriate prescribing patterns (AU)” 59
enseignement universitaire de la pharmacologie clinique: indépendance requise
* À titre d’exemple, le CHU et la Faculté de Médecine de Toulouse enseignent, forment et renseignent médecins, pharmaciens, chirurgiens dentistes et sage-femmes dans divers domaines du médicament: mécanisme d'action, pharmacologie fondamentale, pharmacologie clinique, pharmacovigilance, pharmacodépendance, pharmacoépidémiologie, grossesse et allaitement, apport des nouveaux produits, interactions, pharmacoéconomie, pharmacologie sociale…

Le tout est complémenté de Bulletins d'Information de Pharmacologie60 publiés par le Service de Pharmacologie Clinique et le Centre Midi-Pyrénées de PharmacoVigilance, de Pharmacoépidémiologie et d'Information sur le Médicament (CRPV), véhiculant des informations récentes, validées et indépendantes

 

CLINICAL PRACTICE GUIDELINES; CPG Recommandations – Pratique
* although they should be evidence-based, some raise the suspicion of conflicts of interest when sponsored organisations or opinion leaders form their committees; for example :

« About 50% of the Canadian Diabetes Association’s national clinical practice guidelines recommandations are based solely on consensus with only the lowest level of evidence available in the grading scheme… Their Expert Committee has explicitely excluded cost and cost-effectiveness considerations from its deliberations… Yet they advocate that provincial formulary advisory committes should accept the clinical practice guidelines recommandations… a strategy commonly used by manufacturers in their argument for inclusion of their product on a formulary listing »61
guides / directives / lignes directrices de pratique clinique
* Ces guides doivent nettement faire la distinction entre des données solides, bien fondées, et ce qui ne sont qu’hypothèses, extrapolations gratuites, opinions personnelles ou institutionnelles, engouement temporaire ou consensus où le vote remplace la science.
* Surtout, on doit examiner les conflits d’intérêt des rédacteurs
62
* Certains auteurs distinguent guide et directive, la directive étant plus spécifique que l’ensemble d’un guide de pratique

 

CLINICAL PRACTICE RECOMMENDATION Formation
recommandation de pratique clinique

 

CLINICAL PREVENTIVE SERVICES AMONG ADULTS (USA) Dépistages
services cliniques de prévention chez les adultes (ÉU)
* Selon les Centers for Disease Control and Prevention en 2012 :63
a) moins de 50% des coronariens se sont vu prescrire de l’aspirine
b) moins de 50% des hypertendus sont sous contrôle
c) depuis 5 ans, deux-tiers des gens ont subi une cholestérolémie

d) chez plus d’un tiers des patients ambulatoires, le tabagisme n’est pas mentionné dans leur dossier médical
e) chez les fumeurs, 1 sur 5 a reçu un counselling et 1 sur 12 s’est vu prescrire un médicament antitabagique
f) les personnes sans assurance ont 20% moins de chances d’utiliser des services cliniques de prévention

 

CLINICAL RESEARCH ORGANIZATION; CRO Essais
Voir CONTRACT RESEARCH ORGANIZATION

 

CLINICAL SCIENTIST Recherche clinique
clinical investigator
chercheur clinicien; clinicien chercheur
investigateur clinique double emprunt

 

CLINICAL SETTING
medical care setting
situation clinique / de soins
* Se dit d’un patient examiné et soigné en pratique courante, etc. Par opposition à situation expérimentale forcément artificielle des sujets participant à un essai clinique

 

CLINICAL SEVERITY Sémiologie - Pharmacovigilance
sévérité clinique
* témoigne de l’ampleur d’une manifestation clinique. Ex. : prurit localisé et transitoire ou généralisé et persistant

 

CLINICAL SIGNIFICANCE Méthodologie – Attitude pragmatique
pertinence / intérêt clinique
significativité / signification clinique emprunt
= importance (quantifiée) d’un bénéfice thérapeutique observé en situation expérimentale à visée pragmatique / décisionnelle
* on peut la quantifier par la réduction du risque absolu (RRA), le nombre de sujets à traiter (NST), une année de vie ajustée pour la qualité (QALY), l’espérance de vie, une amélioration fonctionnelle ou symptomatique sur une échelle quantitative, etc.

 

CLINICAL SITES Méthodologie
trial sites / centers
lieux de recherche

 

CLINICAL STUDY Méthodologie
étude clinique
= ayant comme objet la santé des personnes. C’est toute approche scientifique pour évaluer une technique de prévention, de diagnostic ou de traitement64 

 

CLINICAL STUDY REPORT AMM – Réglementation - Transparence
= very detailed unpublished clinical trial data, containing in-depth descriptions of protocol rationale, methods and analysis plans, trial results and organisational documents (including contracts), usually submitted to regulators following a prescribed International Conference of Harmonisation (ICH) format65
« They generally remain hidden from public view and are not readily available for wider scintific scrutiny, despite the wealth of information they contain and despite calls to make all relevant trial data public and the known problems with reporting biases » 66
compte rendu d’étude clinique

 

CLINICAL TRIAL Méthodologie - Essais
therapeutic trial
essai clinique /
thérapeutique
= type d’étude où des personnes sont assignées - par un chercheur à une intervention dans le but d’en mesurer l’effet sur leur santé, habituellement de façon aléatoire avec dissimulation de l’assignation. C’est une étude dite expérimentale, par opposition à une étude observationnelle où c’est un thérapeute ou le sujet lui-même qui décide respectivement d’exposer ou d’être exposé à une intervention sur la santé

 

CLINICAL TRIAL APPLICATION; CTA (UK) Réglementation – Agence – Mise au point
Investigational New Drug Application; IND (USA)
Autorisation d’essai clinique
* accordée après examen et approbation du dossier préclinique d’un nouveau produit ou d’une nouvelle indication

 

CLINICAL TRIAL DESIGN, ANALYSIS AND CONDUCT Essais
conception, analyse et conduite des essais cliniques

 

CLINICAL TRIAL GOVERNANCE Méthodologie
gouvernance des essais cliniques

 

CLINICAL TRIAL SETTING Méthodologie
clinical trial / experimental conditions
situation expérimentale / de recherche biomédicale; contexte expérimental
= dans le cadre d’un essai clinique contrôlé
* Par opposition à
situation clinique, pratique courante, soins usuels, ‘dans la vraie vie’, quotidien du clinicien, etc. Plus il y a de mesures de contrôle dans un essai à visée pragmatique, moins le contexte expérimental est pertinent à la situation clinique de la population qui sera exposée au traitement en question

 

CLINICAL TRIAL-TALK Terminologie
trialists-speak
jargon des essais cliniques
67

 

CLINICAL TRIALIST Essais
Voir TRIAL INVESTIGATOR

 

CLINICAL TRIALS AS COMMERCIAL VENTURES Essais – Éthique de la recherche
« If clinical trials become a commercial venture in which self-interest overrules public interest and desire overrules science, then the social contract which allows research on human subjects in return for medical advances is broken. At a time when health has become a common credo for all social classes, ethnic groups, both sexes and all age groups, concealing or distorting ‘our’ data, data that we literally risk our lives to generate, amounts to an abuse of a sacred trust68 »
les essais cliniques en tant qu’entreprises commerciales
« Les patients paient de leur personne dans les essais cliniques69», croyant faire avancer la science médicale et non le chiffre d’affaires d’une entreprise
* En approuvant les essais à caractère nettement mercantile et en n’incluant pas cet aspect dans le libellé des consentements dits éclairés, les
Comités de protection des personnes (Comités d’éthique de la recherche) ne remplissent pas leur mission

 

CLINICAL TRIALS OUTSOURCING Recherche commanditée - Essais
sous-traitance / externalisation des essais cliniques

 

CLINICAL VIGNETTE Formation
= case report with pedagogical value, for its lessons learned. Used in medical education

« A concise presentation of an interesting or challenging patient encounter. The goal of the presentation is to highlight the unique aspect of the patient interaction that stimulated an interesting learning issue. The challenge may have come in the diagnosis, management, understanding of underlying pathophysiology, or personal interaction with the patient »70, or in the causality assessment of a suspected adverse drug reaction
vignette clinique
= observation clinique à valeur pédagogique, d’où on peut tirer des leçons quant aux interactions entre un patient, sa maladie et les médecins.
* Utilisée en formation médicale, elle est aussi fort utile en pharmacovigilance où une
observation clinique (case report) bien présentée illustre les caractéristiques d’un EIM et convainc davantage le praticien que des statistiques

 

CLINICALY SIGNIFICANT BENEFIT Lecture critique -
* may be quantified by the NNT (number needed to treat)
intérêt / bénéfice clinique tangible; bénéfice cliniquement significatif
* on peut le quantifier par le NST (nombre de sujets à traiter pour que l’un d’eux en tire un bénéfice). En prévention cardiovasculaire on voit des auteurs utiliser implicitement un NST de 50 à 100 années-patients. Dans d’autres situations on peut utiliser un NST de de moins de 50, ou encore de 20, voire de 5. La valeur seuil dépend de la gravité de la maladie à éviter / guérir / soulager, et du rapport bénéfice-risque et de l’efficience du traitement en question...

Ne considérer que la signification statistique sans tenir compte du NST dans l’analyse critique de la documentation est une des fautes les plus répandues tant dans les revues savantes qu’en formation médicale continue. Quand le NST dépasse un seuil raisonnable, le bénéfice thérapeutique même statistiquement significatif, devient modeste, incertain, négligeable. D’autant plus que le NST en situation clinique est – soyons lucides et réalistes – plus élevé que le NST en situation expérimentale forcément artificielle.

 

CLOAKING OF ADVERTISING Promotion – FMC
cloaking of promotion
« Industry … cloaks its advertising in the mantle of education »
dissimulation de la publicité
* sous les apparences de formation médicale continue, de campagnes de dépistage, d’information sur les ‘besoins non comblés’, de l’incidence de maladies façonnées ou pas…

 

CLOPIDOGREL IN CHRONIC KIDNEY DISEASE
« Clopidogrel (Plavix™) plus standard care compared with standard care alone had little or no effect on all-cause or cardiovascular mortality or on myocardial infarction but increased serious bleeding in patients with chronic kidney disease suffering from acute coronary syndromes or undergoing percutaneous coronary intervention »71, according to a 2012 meta-analysis
le clopidogrel dans la maladie rénale chronique

 

CLOSE MONITORING Pharmacothérapie
close watching
surveillance attentive / étroite
* de certains médicaments dont l’index thérapeutique est étroit, dont on s’attend à devoir faire des ajustements posologiques

 

CLUSTER OF SIMILAR ADVERSE REACTIONS Pharmacovigilance - EIM
série de cas similiaires
* habituellement rapportés soit en même temps, soit d’une même région, ou associés au même lot d’un produit

 

CLUSTER RANDOMISED CLINICAL TRIAL Essais – Méthodologie
* for exampe, 60 clusters (single independent nursing home units) in 18 nursing homes within five municipalities
essai clinique en grappes assignées au hasard
* à titre d’exemple, 60 unités indépendantes (les grappes) dans 18 maisons de soins prolongés réparties dans 5 municipalités

 

CLUSTER RANDOMIZATION Méthodologie – Essais
randomisation par grappes

 

CO-PAYMENT Assurance médicament
quote-part
= pourcentage du cout des médicaments à charge de l’assuré une fois la franchise payée

 

CO’s TO FIGHT AGAINST Pharmas-co-dépendance
= collaboration, collusion, complicity, compromise, connivence, corruption are what the ‘co’ in the neologism pharmas-co-dependence stands for
les cos à combattre
= collaboration, collusion, complicité, compromission, connivence, corruption : voilà ce que désigne le ‘co’ dans le néologisme pharmas-co-dépendance

 

COACHING PROGRAM Promotion
* Tracking down non-compliant patients by consulting healthcare databases provided by public drug plans will help industry in finding patients that ‘need’ coaching on the use of new and expensive products
programme d’accompagnement / d’aide à l’observance

* Attention à la traque et au repérage des patients non-observants, dissidents à remettre au pas… pour augmenter les ventes de produits nouveaux et chers. L’exploitation par les entreprises des bases de données des assurances santé privées - et même publiques - est en pleine croissance. À proscrire.

* Les programmes dits d’
aide à l’observance financés et contrôlés par les firmes doivent être interdits.  On peut recourir à la relance téléphonique, au numéro gratuit (vert en France, 800 ou 888 en Amérique du Nord), à l’éducation personnalisée des consommateurs, à l’envoi d’infirmières ou de ‘contrôleurs’ à domicile72, jusqu’à l’insertion du programme dans le conditionnement73

 

COBERT’S MANUAL OF DRUG SAFETY & PHARMACOVIGILANCE Livre – Pharmacovigilance
Barton Cobert. Jones & Bartlett : 2011 (2nd ed.) - 408 pages
* Very useful handbook for the professionnal in
pharmaceutical medicine (company or regulatory). The author, certified in gastroenterology, author of several manuals, experienced speaker and teacher in pharmacovigilance, masters the subject thoroughly from his long experience practicing pharmaceutical medicine within industry as safety officer, and the ensuing interactions with regulatory authorities
Manuel de Cobert sur la sécurité médicamenteuse et la pharmacovigilance (Traduction libre du titre du livre)

 

COCHRANE DATABASE OF SYSTEMATIC REVIEWS Anlyse critique
Base Cochrane de synthèses méthodiques

 

COCHRANE LITERATURE REVIEW Documentation
« Independent, systematic, comprehensive, and rigorous review of the scientific literature74 »
synthèse Cochrane

 

COHORT COMPASSIONATE USE Règlementation
autorisation temporaire d’utilisation de cohorte; ATU de cohorte (FR)
* Elle concerne un groupe ou sous-groupe de patients, traités et surveillés suivant des critères parfaitement définis dans un protocole d'utilisation thérapeutique et de recueil d'informations. L'ATU de cohorte est délivrée à la demande du titulaire des droits d'exploitation, qui s'engage à déposer une demande d'AMM dans un délai fixé75

 

COHORT EVENT MONITORING Pharmacoépidémiologie
surveillance d’événements dans une cohorte

 

COLLABORATIVE RESEARCH Méthodologie
cooperative research
recherche concertée / coopérative / en collaboration

 

COLLATERAL ADR Pharmacovigilance
side effect (correct and widely used, but not recommended in drug safety to avoid confusion with adverse reaction)
effet indésirable médicamenteux latéral
/ secondaire
N.d.T. effet secondaire est un équivalent correct mais déconseillé en pharmacovigilance pour éviter la confusion avec effet indésirable

 

COLLUTORY Galénique
collutoire
=
médicament à appliquer sur les muqueuses de la cavité buccale, des gencives ou du pharynx; souvent pulvérisé

 

COMMERCIAL CONFIDENTIAL INFORMATION Règlementation - Opacité
information commerciale confidentielle

 

COMMERCIAL INTERESTS VERSUS PATIENT WELFARE Éthique
les intérêts commerciaux contre le bien-être des patients

 

COMMERCIAL LIFE Cycle d’un médicament
vie commerciale
* inclut découverte, mise au point préclinique puis clinique; autorisation de mise sur le marché; lancement et mise en marché; nouvelles indications ou contre-indications ou mises-en-garde; ajout ou retrait de doses unitaires; changement de posologie; retrait du marché; passage au générique

 

COMMERCIAL NEWNESS Panne d’innovation
nouveauté commerciale
* Nouveauté commerciale n’équivaut pas à progrès thérapeutique, notamment en pharmaceutique

 

COMMERCIALIZATION OF HEALTH RESEARCH IN CANADA Privatisation de la recherche
« [Discussing] the commercialization of health research, the President of Canadian Institutes for Health Research spoke on 1.11.2009 about the agency as though its mandate was to stimulate the Canadian economy (sic). There was nary a mention of promoting, assisting, and undertaking research to improve the health of Canadians…

What was once supposed to be a means to that end has now become an end in itself. This worrying trend is most evident in the recent appointment of the Vice President and Medical Director of Pfizer Canada, to the Governing Council. Pfizer is the largest pharmaceutical company in the world with 2008 revenues of over $70 billion…

It also has the dubious distinction of having the
largest criminal fraud fine in the history of the U.S. Department of Justice (the full bill was $2.3 billion for the illegal marketing of certain pharmaceutical products). And now our federal government has honoured Pfizer with a seat at Governing Council where decisions are made about how to invest your health research dollars76», writes a bioethician at Dalhousie University in Nova Scotia (CA)
commercialisation de la recherche en santé au Canada

 

COMMERCIALLY DRIVEN CLINICAL RESEARCH Privatisation – Recherche clinique
« There is an inconvenient truth about the financial stakes that drive clinical trials. Those who are persuaded to serve as human subjects ‘for the good of humanity’ and ‘to help medical progress’ believe in the integrity and high mindedness of medical researchers--especially those at premier academic institutions. That trust, however, is all too often misplaced. Vulnerable human subjects are being shamelessly exploited in invalid, most often commercially driven experiments »77
recherche clinique à finalité commerciale / à visée mercantile

 

COMMITTEE FOR HUMAN MEDICINAL PRODUCTS; CHMP (EMA) Règlementation
Commission d’AMM

 

COMMITTEE FOR MEDICINAL PRODUCTS FOR HUMAN USE; CMPH Agence
* a division of the European Medicines Agency (EMA)
Comité (Européen) pour les médicaments à usage humain
* relève de l’Agence européenne du médicament

 

COMMODIFICATION Promotion
* Commodification of health care explains present trends towards the privatization of medicine and inefficient preventive medicines
« Neoliberalism has produced a fractured health care system that pushes clinicians and consumers into research as ersatz health care... Individuals process this environment, internalizing industry values and rationalizing their tasks while evolving a particular code of ethics that helps them resolve the conflict created by this artificial form of care…

The regulatory and bioethical environment fails to address the structures that determine autonomy and consent in this environment… questioning the conventional meaning of those terms in favor of a more nuanced understanding of how they are shaped. Neoliberalism and the ascent of individualism, autonomy, and choice over broader social considerations fits with the
commodification of both health and the body and with the perceived ‘right’ to health care without limits, based on the resources of the individual rather than those of society »78
marchandisation
* La marchandisation des soins, et notamment des médicaments, pèse lourd sur les budgets en santé

 

COMMON ADVERSE DRUG REACTION Pharmacovigilance
effet indésirable médicamenteux fréquent
= chez 1/10 à 1/100 patients exposés

 

COMMONPLACE POLYPHARMACY Ordonnance rationnelle
polypharmacie banalisée

 

COMMUNITY PHARMACIST Pharmacie
pharmacien officinal / d’officine / libéral (FR
) / de ville (FR)
pharmacien de proximité / communautaire (CA) emprunt ; officinal
* En France,
libéral et de ville désignent une pratique extra-hospitalière, à la ville comme à la campagne, à rémunération non salariale, tant pour les médecins que les pharmaciens

 

COMMUNITY PHARMACY Pharmacie
community drug store
officine; pharmacie d’officine / de ville (FR)
pharmacie publique / de proximité / de premier recours / communautaire emprunt

 

COMMUNITY PNEUMONIA TREATMENT Antibiothérapie
community-acquired pneumonia treatment
traitement de la pneumonie extra-hospitalière / non nosocomiale
/ communautaire emprunt

 

COMMUNITY-DWELLING PATIENT
patient vivant dans la collectivité / la communauté
résidant en milieu communautaire
* par opposition à ceux vivant en résidence médicalisée, en maison de retraite, en centre hospitalier de longue durée

 

COMPANY GHOSTWRITER Édition
scribe d’entreprise
rédacteur / relationniste / faiseur d’image / communicateur d’entreprise

 

COMPANY GHOSTWRITERS AND THE VIOXX™ SAGA Rédaction – Relationnisme d’entreprise
« Many publications concerning rofecoxib (Vioxx®) that were attributed primarily or solely to academic investigators were actually written by employees or medical publishing companies hired; showing that the company manipulated the data analysis in two clinical trials to minimize the increased mortality associated with rofecoxib »79, deplores a former New England Journal of Medicine editor-in-chief

« The Vioxx® story includes the paying of opinion leaders and ghost writers to talk up a drug when the evidence can’t speak to itself... What is clearly wrong is writers, academics, or clinicians concealing under their coat tails an army of
company spin doctors intent on distorting the scientific record

In the interests of patients and professional integrity I suggest intolerance and exposure… If journals discover authors who are guests on their own papers, they should report them to their institution, admonish them in the journals, and probably retract the paper… We should not have to rely on investigative journalists to ask the difficult questions »80, writes the editor-in-chief of the British Medical Journal
scribes d’entreprise et la saga du Vioxx™

 

COMPARATIVE EFFECTIVENESS STUDY Méthodologie
head-to-head comparison study
* Government-directed comparative effectiveness studies are different from those that companies undertake in their marketing efforts

« It compares the efficacy, safety, and sometimes the cost of available treatment options for a given medical condition. Old drugs are compared with new drugs, surgical treatments with nonsurgical options, wait-and-see approaches with radical interventions. This research is quite unlike the kinds of clinical trials that drug and device companies conduct or sponsor in order to obtain FDA approval for their products...

For one thing, it compares a range of available treatment options, instead of just pitting the company’s drug or device against a placebo. In addition, comparative effectiveness research often uses a more diverse patient population in a broader range of clinical contexts to get closer to ‘real world’ use »81
études d’effectivité comparée

 

COMPARISON FAIRNESS Essais cliniques comparatifs – Méthodologie – Éthique de la recherche
équité de la comparaison
* En comparant le ‘me-too’ tiotropium (Spiriva™) à son prédécesseur l’ipratropium (Atrovent™), la mesure spirométrique du groupe sous le comparateur (ipratropium) fut faite 8-9 heures après la dernière prise alors que sa durée d’action est de 3-6 heures.82 Ce genre de malhonnêteté scientifique passe souvent inaperçu

 

COMPARISON GROUP Méthodologie
« Comparison group under placebo »
groupe comparateur / de comparaison

= exposé à un traitement différent du traitement expérimental
* peut être un groupe sous placebo ou sous un
traitement de référence qui doit être le meilleur (effectivité, sécurité, efficience, praticité) et à dose optimale

 

COMPARISON VERSUS STANDARD TREATMENT Méthologie - Essais
* standard treament may be a comparator drug, usual care, another surgical approach, etc.
comparaison contre traitement de référence

 

COMPARTMENTALIZATION OF INSTITUTIONS
intra-muros partitionning
cloisonnement des institutions
1. En agences du médicament
Par exemple la commission d’AMM (qui aprouve un produit) et celle de pharmacovigilance (qui en critique les EIM) tiennent un langage différent, ne se parlent pas souvent, et se percoivent même en opposition lors des crises. Malheureusement pour le public, ceux qui homologuent ont le dessus sur ceux qui critiquent…

C’est pourquoi on recommande depuis longtemps de séparer ces deux activités en deux unités administratives distinctes directement responsables au ministère de la Santé

2. En entreprises
On y retrouve le même phénomène car la finance, le marketing, le médical, la pharmacovigilance, la recherche, la règlementation, le contentieux (
legal department), ne parlent pas tous la même langue, n’occupent pas le même rang hiérarchique. Ainsi le marketing oriente souvent les essais de phase IV quand ce ne sont pas ceux de phase III, et les méthodologistes industriels doivent se soumettre ou changer d’employeur…

 

COMPASSIONATE USE PROGRAM Règlementation
expanded access program
programme d’usage compassionnel
= autorisation de prescrire ou rembourser un produit avant l’AMM ou après la suspension d’AMM, ou hors indication

* Ce genre d’accès est controversé car il est souvent autorisé sans information suffisante sur le produit, et peut servir d’outil promotionnel en familiarisant prescripteurs et patients avec un produit nouveau, cher, insuffisamment évalué

 

COMPELLING EVIDENCE Analyse critique
preuves convaincantes / irréfutables / incontestables

 

COMPENDIUM OF PHARMACEUTICALS AND SPECIALITIES; CPS; e-CPS (CA)
Ottawa: Canadian Pharmaceutical Association; Yearly
Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques; CPS; e-CPS (CA)
* équivalent canadien du PDR étatsunien, du Vidal français. Ses monographies sont proposées par le fabricant, (hélas toujours) approuvées par Santé Canada, l’éditeur est l’Association canadienne des pharmaciens du Canada

 

COMPENSATION OF DRUG VICTIMS Indemnisation - Criminologie
« The class action to compensate drug victims yielded a criminal fine to the tune of 4 billion dollars »
indemnisation des victimes d’un médicament
« Le recours collectif pour l’indemnisation des victimes du médicament aboutit à une amende pénale à hauteur de 4 milliards de dollars »

 

COMPENSATION OF VICTIMS OF CLINICAL TRIALS Éthique de la recherche – Délocalisation des essais - Criminologie
« Pharmaceutical majors conducting clinical trials in India have not given compensation to majority of the volunteers who died during the trials. Of the 671 trial deaths that were reported in 2010, 26 were directly related to the administration of the experimental medicine. The ministry has evidence of just 3 cases of compensation…

Drug Controller General-India insists that trial consents be revised to include explicit statements that the sponsor will pay for medical care and damages relating to drug injuries, including deaths and to explicitly mention liability cap coverage which the sponsor provides. The ministry has asked 44 companies to explain why they have not given the compensation, which is mandatory under the current drug laws83
compensation des victimes d’essais cliniques

 

COMPLEMENTARY AND ALTERNATIVE MEDICINE ; CAM Pratique
traditional medicine
= a group of diverse medical and health care systems, practices, and products that are not generally considered part of conventional, mainstream medicine84
= The sum total of the knowledge, skills, and practices based on the theories, beliefs, and experiences indigenous to different cultures, whether explicable or not, used in the maintenance of health as well as in the prevention, diagnosis, improvement or treatment of physical and mental illness85
médecine complémentaire / parallèle / douce / naturelle / alternative / traditionnelle

 

COMPLETE RESPONSE LETTER (USA)Règlementation – Refus d’AMM
« FDA will now (2009) begin issuing complete response letters when communicating a decision to a drug company that its new drug application (NDA) or abbreviated new drug application (ANDA) to market a new or generic drug will not be approved in its present form.  Currently FDA issues either approvable or not approvable letters in these cases.  Complete response letters will only be issued for applications that are not approved; this rule will not impact how FDA communicates decisions to approve an application »86

« Johnson & Johnson and Bayer AG failed to gain U.S. approval to expand the use of their blood thinner Xarelto™ to prevent heart attacks and strokes in patients with a common heart ailment. The Food and Drug Administration issued (in 2012) a complete response letter declining to clear the treatment for acute coronary syndrome »87
lettre de réponse complète

 

COMPLETENESS OF AN INDIVIDUAL CASE SAFETY REPORT (ICSR) PharmacovigilanceNotification - Informativité
= a measure of the extent of answered questions on an ADR reporting form,
irrespective of their relevance to causality assessment
* A score is used for the documentation grading of an ICSR. The average score is 50%
informativité / complétude d’une observation clinique de pharmacovigilance / d’une notification d’EIM
= réponse à un maximum des questions d’un formulaire de pharmacovigilance, indépendamment de leur pertinence à l’évaluation de la causalité. Un score témoignant du taux de réponse constitue un élément quantitatif du niveau de documentation. Le score moyen est de 50%

 

COMPLETENESS OF TRIAL DATA Analyse critique - Transparence
complétude / informativité des données d’essai

 

COMPLIANCE Pharmacothérapie
adherence
= Faithful adherence by the patient to the prescriber’s instructions ;88 taken as directed
observance; fidélité ; adhérence
N.d.t. compliance emprunt facile

 

COMPOSITE OUTCOME MEASURE Méthodologie
composite endpoint / outcome
« Composite outcomes may create good advertising material but can obscure data and hinder genuine patient-centered care »89
* A composite endpoint can be of unclear, dubious relevance. For example, [death overall + non fatal infarction] is a composite outcome but heterogenous in seriousness 

critère combiné d’évaluation / de jugement / d’efficacité / de comparaison / mixte
N.d.t. composite emprunt - mesure combinée des résultats à éviter
« Les critères combinés peuvent bien servir de base aux messages promotionnels mais peuvent facilement occulter les résultats qui comptent pour vraiment bien soigner les patients »
* Un critère combiné peut être de pertinence douteuse, discutable, incertaine, dès qu’il regroupe des critères hétérogènes quant à leur sévérité, leur valeur pour le patient, leur validité

 

COMPOUNDED DRUG Pharmacie
produit magistral

 

COMPOUNDED PRESCRIPTION Pharmacie
préparation magistrale

 

COMPROMISE Éthique
1. Arrangement, deal, settlement where each side makes concessions
compromis
2. An arrangement made by compromising away one’s principles, doing something unethical to close the deal
compromission
* abrévié ‘co’ dans pharmas-co-dépendance

 

COMPULSORY ISOTRETINOIN PATIENT DIARY Pharmacovigilance - Monitoring
carnet-patiente obligatoire sous isotrétinoïne
* Afin de vérifier la prise de mesures anticonceptionnelles, le produit étant fortement tératogène

 

COMPULSORY LICENSING Brevets – Droit commercial
= the use of a patented innovation that has been licensed by a state without the permission of the patent title holder – More specifically, granting of a non-patent holder permission to make a drug on condition that the originator hasn’t been able to make it accessible to those who need it at an affordable price90
* Big Pharma firms may learn to live with compulsory licensing. Taking a cue from India, countries have initiated changes in patent laws to lower healthcare costs, say experts91
licence obligatoire

 

COMPULSORY REPORTING Règlementation - Pharmacovigilance
déclaration / signalement / notification /
annonce (CH) obligatoire

 

CONCORDANT AND DISCORDANT TRIALS Synthèse
essais concordants et discordants

 

CONDITION
medical condition
situation; état; affection; maladie
condition emprunt

 

CONDITIONAL APPROVAL Règlementation - AMM
conditional NDA approval (FDA); conditional NDS approval (CA)
= NDA occurring
before completion of conclusive clinical trials when there seems to be some urgency (sic) to market a promising new drug. Most often equivalent to accelerated approval or facilitated approval
autorisation de mise sur le marché / AMM conditionnelle
« Le médicament doit répondre à des besoins médicaux non satisfaits : une affection pour laquelle il n’existe pas de méthode satisfaisante de diagnostic, de prévention ou de traitement autorisée, pour laquelle le médicament concerné apportera un avantage thérapeutique majeur », selon la Commission européenne92

 

CONDITIONS FOR THE PHARMACOLOGICAL BENEFIT OF A REPEAT PRESCRIPTION Pharmacothérapie – L’ordonnance rationnelle
conditions de l’obtention du bénéfice pharmacologique d’une ordonnance renouvelable
* Une ordonnance renouvelable n’est pharmacologiquement utile au delà de son effet placebo qu’à plusieurs conditions garantes du service médical à rendre. Il faut :

a) poser un diagnostic et poser le bon
b) évaluer les bilans médical et pharmaceutique (alias le contexte)
c) choisir un objectif thérapeutique
sensé, validé, quantifié, et partagé par le patient
d) choisir la bonne approche thérapeutique au vu de l’indication

e) choisir la bonne classe pharmacologique,
f) choisir le bon produit,
g) choisir la bonne posologie (dose, durée, etc.)
h) joindre les renseignements essentiels

Au long cours il faut vérifier par un suivi approprié :
a) l’évolution des bilans médical et pharmaceutique (alias l’évolution du contexte)
b) l’observance,
c) la réponse attendue, le bénéfice médical à rendre

d) la tolérance, les effets indésirables
e) la persistance ou non de l’indication et de l’objectif,
f) si la posologie doit être ajustée ou le produit cessé ou remplacé
* La banalisation d’une ordonnance renouvelable n’est pas de mise
93

 

CONFIDENTIAL BUSINESS INFORMATION Réglementation
* One could paraphrase it as94 :
1) the company wants to keep it secret
2) the company is currently keeping it secret
3) it could hurt the company's bottom line to make it public 
information secrète d’entreprise

 

CONFIDENTIALTY AGREEMENT Éthique de la recherche clinique
accord de confidentialité
« Une éthique élémentaire veut que les informations fournies par les études et les essais cliniques, notamment sur les effets indésirables, soient des données scientifiques publiques qui bénéficient à tous les soignants et tous les patients … Il suffit que les investigateurs refusent de signer des accords de confidentialité avec les firmes95 »

 

CONFLATION Lecture critique
TN : Neologism derived from conclusions and inflation.
* Mastered by corporate ghostwriters and spindoctors, and their key opinion leaders
conflation
= exagération des résultats dans la conclusion d’un article, à l’avantage des promoteurs ou des chercheurs
* Un mal pourtant non nécessaire qui est devenu épidémique et afflige une majorité des discussions, conclusions ou résumés dans la documentation biomédicale, notamment quand une étude est financée par le fabricant du produit étudié, mais aussi dans les études par subventions au mérite quand les conclusions peuvent mousser la carrière universitaire des auteurs

« Les explications [des faits qui sont rapportés] sont pratiquement toujours inexactes, excessives en même temps, voire totalement erronées »
96

 

CONFLATION OF ANTIDEPRESSANTS Lecture critique - Promotion
= overestimation of effectiveness, i.e. of efficacy of antidepressants in daily practice. Efficacy comes from clinical trials, effectiveness from data gathered in actual daily practice. Conflation is mainly found in conclusions of articles and in promotional material

“Antidepressants may be less effective than their wide marketing suggests. Short-term benefits are small and long-term balance of benefits and harms is understudied. The use of many small randomized trials with clinically non-relevant outcomes, improper interpretation of statistical significance, manipulated study design, biased selection of study populations, short follow-up, and selective and distorted reporting of results, has built and nourished a seemingly evidence based myth on antidepressant effectiveness“97
“Eighty-five scientific articles on sertraline, the antidepressant Zoloft™, were coordinated by the firm’s public relations company98
conflation des antidépresseurs
= exagération de l’effectivité, i.e. de l’efficacité sur le terrain. L’efficacité est estimée en situation expérimentale forcément artificielle, l’effectivité l’est en situation clinique, ‘dans la vraie vie’. La conflation se trouve surtout dans les conclusions et les sommaires d’articles, et dans les contenus publicitaires

« Je suis déçu surtout des médecins investigateurs. Ils font la promotion des
antidépresseurs sans tenir compte de toutes les études négatives. Des études non positives sont présentées comme l’étant. Des effets médicamenteux [semblent] globalement plus puissants dans les publications que dans les données de la FDA. Ainsi l’étude de Turner99montre que sur 74 essais soumis à la FDA sur les antidépresseurs, la moitié sont positifs et presque tous publiés tandis que la moitié négative est majoritairement non publiée ou publiée avec interprétation trompeuse »100 

 

CONFLICT OF INTEREST TRANSPARENCY Déontologie
transparence sur les conflits d’intérêts
* bien qu’essentielle à l’indépendance des opinions, elle est insuffisante et
“Seule son élimination garantit que l’intérêt de la santé l’emporte sur ceux des industriels”101 car la divulgation peut servir à légitimer une association trouble avec les sponsors

 

CONFLICT OF INTEREST; COI Éthique
conflit d’intérêts; lien d’intérêt
« 
Les professionnels de santé sont parfois accusés à juste raison d’être pris dans des conflits d’intérêts, lorsqu’ils sont employés dans des industries mais aussi à titre personnel »102

 

CONFLICTS OF INTEREST : TANGIBLE AND INTANGIBLE Éthique scientifique – Commercialisation de la recherche clinique
« The research community has long recognized academic conflicts of interest. Lately, however, there has been a sea change within the research enterprise, whereby the accelerating commercialization of biomedical research is of mounting concern. A few statistics are telling: research-and-development investments by pharmaceutical companies increased from $1.3 billion in 1977 to $32 billion in 2002, a 24-fold increase in just 25 years, and PhRMA companies alone spent more on pharmaceutical R. & D. than the total 2002 NIH operating budget of $24 billion

The number of private practice physicians involved in drug studies increased by 60% over a five-year span. Conversely, the proportion of trials conducted in academic medical centers dropped from 80% to 40% over the same time period during which the industry as a whole was enjoying steady growth. Clearly, commercialism is driving the scientific establishment, and this, indeed, can be beneficial. Yet the intertwining of academic research and commercial interests can lead to financial conflicts of interest.

A financial conflict of interest involves some type of financial payment, such as a consulting fee, equity in a company, or other monetary reward, which influences an individual to prefer one outcome to another.

Any of these can be problematic if they are related to the product under study or the sponsor of the research. Financial conflicts of interest are considered tangible conflicts, because they can be seen and measured. While they appear easier to deal with than intangible conflicts of interest, they may not be. Financial arrangements with sponsors are affecting many areas of scientific life. A growing literature is documenting, with disturbing accounts, how the new entrepreneurial environment is altering the publication practices and prescribing patterns of investigators and clinicians

Intangible conflicts of interest, as previously described, are problematic, but they are widely recognized and shared. What has captured the attention of the federal government, the scientific community, and the public are those conflicts caused by money and financial relationships, the tangible conflicts of interest. Many fear that the cost of these relationships could be the integrity of science itself »103

« The attempt by some to equate intellectual or academic conflicts of interest with tangible financial/material conflicts of interest is nothing short of terminally perverse »104
conflits d’intérêts tangibles et intangibles

 

CONFLICTS OF INTEREST DISCLOSURE BY MEDICAL SPEAKERS (FR)
divulgation des liens d’intérêt des conférencier médicaux (FR)
« L’article 26 de la loi du 4 mars 2002 sur le droit des patients stipule que les membres des professions médicales qui ont des liens avec des entreprises et établissements produisant ou exploitant des produits de santé ou des organismes de conseil intervenant sur ces produits sont tenus de les faire connaître au public lorsqu´ils s´expriment lors d´une manifestation publique ou dans la presse écrite ou audiovisuelle sur de tels produit. Le décret d’application de l’article 26 de cette loi est paru au Journal Officiel du 28 mars 2007.

Le nouvel article R 4113-110 du code de la santé publique, créé par ce décret, précise que l’information du public sur l’existence de liens directs ou indirects entre les professionnels de santé et des entreprises ou établissements est faite, à l’occasion de la présentation de ce professionnel, soit de façon écrite lorsqu’il s’agit d’un article destiné à la presse écrite ou diffusé sur internet, soit de façon écrite ou orale au début de son intervention, lorsqu’il s’agit d’une manifestation publique ou d’une communication réalisée pour la presse audiovisuelle »105
* C’est beau sur papier, mais le règlement n’est pas appliqué…

 

CONFLICTS OF INTEREST IN MEDICAL RESEARCH, EDUCATION AND PRACTICE (USA) - Rapport
“The Institute of Medicine committee (USA, 2009) recommends that researchers with a significant conflict of interest not participate in research with human participants — for example, if a researcher holds the patent on an intervention being tested in a trial”106
Conflits d’intérêts en recherche, formation et pratique médicale (Traduction libre du titre du rapport)

 

CONFLICTS OF INTEREST SITUATIONS : THE ABIRATERONE TRIAL Éthique de la recherche – Leaders d’opinionRecherche commanditée
* in a paper on abiraterone and increased survival in
advanced metastatic prostate cancer following chemotherapy, published in the NEJM in 2011107 , the list of potential conflict of interest situations is enlightening:

a)
lead author Dr. de Bono reports being an employee of the Institute of Cancer Research, where abiraterone was first designed and synthesized and which has a commercial interest in abiraterone, and receiving consulting fees from Ortho Biotech Oncology Research and Development (a unit of Cougar Biotechnology), consulting fees and travel support from Amgen, Astellas, AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Dendreon, Enzon, Exelixis, Genentech, GlaxoSmithKline, Medivation, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi-Aventis, Supergen, and Takeda, and grant support from AstraZeneca;

b) Dr. Logothetis, receiving consulting fees and travel support from Ortho Biotech Oncology Research and Development;
c) Drs. Molina, Haqq, and Kheoh and Ms. Chieffo, being employees of and holding stock options in Johnson & Johnson;
d) Dr. Fizazi, receiving lecture fees from Janssen-Cilag and consulting fees from Ortho Biotech Oncology Research and Development;
e) Dr. North, receiving consulting fees from AstraZeneca, Pfizer, Sanofi-Aventis, Novartis, Abraxis, Ortho Biotech, Amgen, and GlaxoSmithKline and lecture fees from Novartis and Ortho Biotech;

f) Dr. Chu, holding stock in Johnson & Johnson, GlaxoSmithKline, Eli Lilly, Novartis, Rigel Pharmaceuticals, and Sanofi-Aventis;
g) Dr. Jones, receiving grant and travel support from Ortho Biotech Oncology Research and Development;
h) Dr. Goodman, receiving consulting and lecture fees from Veridex (a division of Johnson & Johnson);
i) Dr. Saad, receiving consulting fees from Amgen, Novartis, Sanofi-Aventis, and AstraZeneca and receiving payment for the development of educational presentations from Amgen and Novartis;

j) Dr. Staffurth, receiving consulting fees from Pierre Fabre Laboratories and Ortho Biotech Oncology Research and Development, receiving travel support from Sanofi-Aventis, and holding stock in Johnson & Johnson;
h) Dr. Harland, receiving consulting fees from Sanofi-Aventis and travel support from Ortho Biotech Oncology Research and Development;
i) Dr. Flaig, receiving consulting fees from Sanofi-Aventis and lecture fees from Amgen;

j) Dr. Sternberg, receiving consulting fees and travel support from Ortho Biotech Oncology Research and Development;
k) Dr. Fléchon, receiving travel support from Novartis, Bayer, Pfizer, and Ortho Biotech Oncology Research and Development, serving as a board member for Novartis, Sanofi-Aventis, and Ferring, and receiving payment for the development of educational presentations from Novartis, AstraZeneca, Bayer, and Pfizer;
l) Dr. Efstathiou, receiving consulting fees and travel support from Janssen-Cilag; and

m) Dr. Scher, receiving consulting fees from Aragon, Bristol-Myers Squibb, Exelixis, Foundation Medicine, Genentech, and Medivation, consulting fees and travel support from Amgen, Ortho Biotech Oncology Research and Development, Dendreon, Enzon, Millenium, Novartis, Roche, and Sanofi-Aventis, travel support from AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, Exelixis, Genentech, Medivation, and Veridex, and grant support from Bristol-Myers Squibb, Ortho Biotech Services, Medivation, and Veridex, and holding stock in Eli Lilly, Genta, and Johnson & Johnson

« The gain in survival was only 4 months, side effects were very significant, and the cost of this drug is probably very high. Moreover the study was stopped early, as many sponsored trials are, that's because usually the longer the trial, the more the early benefits are obscured by later adverse effects. Most importantly, the risk of death is given as relative outcome, not absolute. This trial was a fully sponsored trial, from Ortho/Janssen. Every author is up to his or her neck in relations with the pharmaceutical industry »108

* Have learned medical journals become the right arm of pharmaceutical promotion, as Richard Smith suggested ?
situations de conflits d’intérêtêts dans un essai clinique de l’abiratérone

 

CONFOUNDING FACTOR Méthodologie
facteur de confusion; facteur confondant

 

CONGENITAL Génétique - Tératovigilance
congénital

= manifeste à la naissance, ou décelé pendant la grossesse par échograhie ou autres analyses. Peut être transmise génétiquement ; ou acquise durant la grossesse (objet de la tératovigilance)

 

CONGRESS PUBLIC HEARING (USA)
Audition publique du Congrès (ÉU)
* Équivaut à une Audition publique de l’Assemblée nationale (FR)

 

CONJOINED TWINS : PHARMAS AND PSYCHIATRY
« Pharmaceutical Industry and Psychiatry – Conjoined Twins Joined at the Wallet »109, writes a former pharma rep turned whistleblower
industrie du médicments et psychiatie, deux sœurs siamoises
« L’American Psychiatric Association est l’association médicale la plus largement soutenue financièrement par les corporations pharmaceutiques ; en juillet 2008 le sénateur Charles Grassley a demandé à cette organisation qu’elle fournisse un compte rendu de ses finances, qui a révélé qu’en 2006, le budget de l’organisation provenait à 30 % de l’industrie, pour un montant de 20 M$. D’autre part, si on se fie à ce qu’on observe dans le seul État américain (Minnesota) où il est obligatoire que soient déclarées les relations financières entre l’industrie et les médecins, les psychiatres sont les spécialistes qui reçoivent le plus d’argent de l’industrie »

 

CONNIVENCE Éthique – Pharmas-co-dépendance
connivence
« Petits et grands cadeaux tendent à faire passer de la convivialité à la
connivence, poussant certains à la compromission110 »
N.d.t. Le ‘co’ de pharmas-co-dépendance désigne
connivence et autres termes du même genre commençant par ‘co’

 

CONSENSUS CONFERENCE Formation
réunion de concertation
* attention aux confits d’intérêts des membres…

 

CONSOLIDATED STANDARDS FOR REPORTING TRIALS ; CONSORT Analyse critique
critères de qualité des comptes rendus des essais contrôlés randomisés;111 normes de publication des essais thérapeutiques ; exigences consolidées pour publier les essais cliniques 

 

CONSORT Méthodologie - Essais
Voir CONSOLIDATED STANDARDS OF REPORTING TRIALS

 

CONSORT STATEMENT Revues savantes
« Consort Statement-Based Template »
déclaration Consort
« Grille basée sur la déclaration Consort »

 

CONSULTING PHYSICIAN Pratique
médecin consultant
médecin correspondant (FR)

 

CONSUMER ADVOCACY GROUP Résistance citoyenne
consumer oriented advocacy group; consumer lobby group
* such as
Public Citizen’s Health Research Group (USA)
groupe consumériste; groupe de défense des intérêts des consommateurs; groupe de pression de consommateurs
* une proportion croissante est financée par des industries dont les objectifs chevauchent avec ceux du groupe; les autres sont dits indépendants

 

CONSUMER GROUP
association de consommateurs

 

CONSUMER LOYALTY PROMOTION Promotion
See also COACHING
promotion de la fidélisation de la clientèle
* c’est un des objectifs des programmes d’aide à l’observance financés par les promoteurs de produits brevetés, chers et utilisés au long cours

 

CONSUMER WATCHDOG ADVOCACY GROUP
groupe de surveillance pour la défense des consommateurs

 

CONSUMERISM
consumérisme
« Les collusions, les intérêts industriels et corporatistes du complexe médico-industriel, créent de la désinformation, des biais, des influences sur les prescripteurs et les patients, entretenus par un matraquage publicitaire qui renforce le cercle vicieux du consumérisme des patients et de l’offre médicale, inégalement répartie et sans rapport avec les besoins réels de soins, et qui crée la demande »112

 

CONTEXT IN PSYCHATRY: A DETERMINANT OF APPROPRIATE PRESCRIBING Psychopharmacologie
« 
The problem with context in psychiatry is that :

a) it takes more time to elicit,
b) it goes against the dominant (and mostly fatuous) ‘biochemical model’ of mental illness,
c) it is being resisted by a whole range of vested interests, from professionals to corporate players to regulators,
d) it requires engagement (transference/counter-transference) between patient and caregiver, and that old-fashioned kind of ‘intimacy’ is not easily taught, nor is it popular in a consumerist, depersonalized, product-oriented culture »113

« We have lost the meaning of the term context in modern psychiatry and I cannot conceive  of any improvement in our nosographic categories without incorporating it in our formulations of the kind of human behavioral problems we are dealing with in psychiatry.  This is the one element that helps us make clinical sense out of the DSM characteristics for any patient consulting us »114
le contexte en psychiatrie : un déterminant de l’ordonnance appropriée

 

CONTINUING MEDICAL EDUCATION ; CME Formation
formation médicale continue; FMC
« La FMC est devenue une farce, 20% de publicité indirecte et 80% de banalités ! » déplorent le Pr Bernard Debré, député de Paris et le Pr Philippe Even, président de l’Institut Necker115 
« Même le médecin le plus compétent n’est plus assuré de pouvoir obtenir des informations neutres et objectives lui permettant de prescrire les produits les plus efficaces pour ses patients »
116

« L’évaluation de la médecine, des médicaments et des stratégies de prévention est devenue suffisamment opaque pour être incompréhensible par la majorité des patients et par de nombreux professionnels de santé117», car elle requiert une solide formation en analyse critique et en interprétation des statistiques et une forte dose d’indépendance
* La vraie FMC s’inspire des vrais ‘besoins de santé suivis de réponses assurant un rapport bénéfice/risques favorable… et non de messages mercantiles, d’analyses économiques tronquées et d’arguments d’autorité’118

 

CONTINUING MEDICAL EDUCATION : OUT OF POCKET Déontologie
We physicians could actually pay for our continuing education, as do lawyers, accountants, business people and aerobics teachers, to mention a few119
paiement personnel de sa formation médicale continue
« Les médecins devraient être en mesure d’assumer leurs frais de congrès »120

 

CONTINUING MEDICAL EDUCATION ACCREDITATION Formation - Commandite
CME accreditation
« 
CME-accredited tax-deductible meetings in pleasant resorts or on luxurious cruises – often features faded medical politicians who score free trips and supplementary income by touting Big Pharma products to their captive audiences… CME requirements waste physician time, reduce taxes collected and unncessarily raise costs for the patients who eventually support our entire medical enterprise »121
l’accréditation de la formation médicale continue (FMC)
* ce n’est pas le seul problème avec la FMC, il y a aussi le fait que le praticien puisse tout au long de sa carrière choisir lui-même les sujets traités, où il est peut être compétent, aux dépens d’autres sujets où sa compétence est douteuse

 

CONTINUING MEDICAL EDUCATION QUALITY CRITERIA Formation
critères de qualité de la formation médicale continue
« [Il faut] des supports d’information
a) indépendante,
b) documentée,
c) référencée,

d) comparative,
e) transparente,
f) explicite
sur les moyens thérapeutiques, préventifs, diagnostiques et sur le dépistage »
122

 

CONTINUING MEDICAL EDUCATION SPONSORING FMC - Commandite
« The Manhattan based philanthropic institution Josiah Macy Foundation concludes that drug manufacturers should not support continuing medical education »123

« There are pervasive and negative effects of the influence of the pharmaceutical industry on CME. One only has to attend a large CME conference (such as a chapter meeting) and feel overwhelmed by the numerous booths hosted by pharmaceutical representatives to realize that there is something wrong with the situation »124
« Continuing medical education (CME) biases and misleading clinical guidelines are partly a consequence of their funding by firms with vested interests »
sponsoring / commandite de la formation médicale continue
« Je suis tout à fait d'accord avec le constat d'un arrimage de plus en plus contraignant et regrettable de la FMC à un financement venant de l'industrie pharmaceutique. Je ne donne plus depuis bien longtemps de conférences pour les compagnies pharmaceutiques »125

« On fait jouer à certains médecins un rôle équivoque sous prétexte de formation continue et dans la conduite d’essais thérapeutiques et dans la dissémination des résultats par la suite, ce qui contrevient à nos obligations déontologiques. Il faut dénoncer les effets négatifs découlant du
détournement de la formation continue, des dépistages jamais validés qu’on prescrit comme s’il s’agissait de vitamines.

Il importe que nos collègues aient l'heure juste et que nos institutions soient incitées à faire quelque chose. L’introduction de pseudo-innovations, qui viennent remplacer des médicaments déjà établis et bien connus des médecins, ont l’impact qu’on devine sur les coûts »
126
« Les biais de la formation médicale continue (FMC) et les recommandations cliniques trompeuses découlent en partie de leur financement par des firmes ayant des intérêts particuliers »

 

CONTRACT EDUCATION ORGANIZATION Formation – Promotion – Conflits d’intérêt – Mélange des genres
CME contract organization
société de formation sous contrat / de FMC à contrat
= société privée financée par l’industrie sous le couvert de formation et servant à la promotion puisque son client est le fabricant et non le corps médical

 

CONTRACT RESEARCH
Voir aussi CLINICAL RESEARCH ORGANIZATION
recherche en sous-traitance

 

CONTRACT RESEARCH ORGANIZATION; CRO Essais – Sous-traitance
clinical research organization; CRO
organisme / société prestataire de recherche sous contrat / de recherche en sous-traitance / de mise au point clinique
N.d.T. : CRO de développement clinique est un triple emprunt
* La situation de conflit d’intérêts crève les yeux, ce genre d’organisme a tout avantage à produire des résultats favorables au produit étudié et obtenir ainsi d’autres contrats du promoteur

* Ces sociétés privées offrent plus que la mise au point clinique, leurs services peuvent aller de la recherche pré-clinique jusqu’aux stratégies de promotion. Elles sont souvent responsables de la logistique des méga-essais multi-centriques de plus en plus délocalisés dans des pays en développement où les traditions scientifiques et éthiques demeurent à démontrer…
organisme de recherche clinique en sous-traitance; organisation de recherche à forfait

 

CONTRADICTORY RESULTS OF CLINICAL TRIALS Analyse critique
résultats contradictoires / discordants des essais cliniques

 

CONTROL GROUP Méthodologie
groupe témoin /
de référence / de comparaison

 

CONTROL GROUP Méthodologie - Essais
= The comparison group, in drug-trials, not being given the studied drug127
groupe témoin

 

CONTROLLED OBSERVATIONAL STUDY
étude observationnelle contrôlée; étude d’observation contrôlée

 

CONTROLLED TRIAL Méthodologie
controlled clinical trial
Voir aussi RANDOMISED CONTROLLED TRIAL

1. Comparative; using a control group
essai (clinique) contrôlé
* dont l’une des nombreuses mesures de contrôle est la comparaison avec un groupe témoin (placébo ou un groupe comparateur actif ou les deux). C’est son sens restreint

2. Using control measures
essai (clinique) contrôlé
* C’est son sens habituel. Ces mesures comprennent :
a) groupe témoin / de comparaison;
b) tirage au sort / assignation aléatoire / randomisation;
c) dissimulation de l’assignation (simple ou double insu);

d) uniformisation des conditions expérimentales / des co-traitements;
e) uniformisation des critères d’évaluation / de jugement
f) observance du protocole, positive chez les traités, négative chez les témoins;
f) analyses statistiques

 

CONTROVERSIAL THERAPEUTIC RECOMMANDATION Formation - Recommandations
class II level therapeutic guideline128
= clinical condition / indication for which there is conflicting evidence and divergence of opinion about usefulness / effectiveness of a given procedure / treatment. In class IIa level, the confidence in usefulness is > 50%. In class IIb level the confidence is < 50%
recommendation thérapeutique controversée

 

CONVENIENCE OF DOSAGE REGIMEN Observance
ease of use dosage regimen; easiness of posology
commodité de la posologie; facilité d’emploi

 

CONVINCING ADVERSE DRUG REACTION CASE REPORT Pharmacovigilance
conclusive ADR case report
= whose confidence in causality of adverse event by suspect drug is > 95% (definite).
« Three convincing ADR case reports are just as good as 10 inconclusive reports… »
notification / déclaration / observation clinique probante d’EIM
« Trois observations très probantes d’un nouvel EIM valent bien 10 observations peu probantes… »
Voir aussi IMPUTABILITY SCALE

 

COPY OF A BRAND Pharmacie
copie d’une marque; copie générique
* elle ne diffère que par les excipients, le nom et le fabricant; le principe actif est le même. La pharmacocinétique peut différer très légèrement, ainsi que le potentiel allergisant de certains excipients et l’effet nocebo (ie. manque de confiance de la part du prescripteur ou du patient).

* Pour l’immense majorité des produits génériques par voie orale, il n’y a pas de différences d’effectivité si l’index thérapeutique du principe actif est large; quand l’index thérapeutique est étroit (certains anticoagulants, antiépileptiques, etc.) on préfèrera ne pas changer de marque chez un patient qui répond bien à une marque, on ne passera pas du produit original à sa copie générique, ni d’une copie générique à une autre

 

COPYCAT PRODUCT familier – Pharmacie
second generation drug; me-too product
produit de seconde génération / d’imitation
quasi-copie; me-too
emprunt
= membre d’une même famille pharmacothérapeutique, dont le principe actif et légèrement différent du produit princeps
* Il est lancé par un compétiteur durant la commercialisation du produit princeps, ou par l’innovateur lui-même quand le princeps arrive en fin de brevet. À distinguer d’une copie générique qui contient le même principe actif que le produit original

 

CORE COMPETENCY IN DRUG SAFETY Pharmacovigilance – Médecine pharmaceutique
* applies especially to drug safety officers in industry, whether they be trained in medicine, pharmacy or pharmacology. Also relevant to drug safety officers in governmental pharmacovigilance centers. Both should be able to knowledgeably discuss valuable ADR case reports with a reporting health professional, both orally and in writing
compétence essentielle en pharmacovigilance

 

CORE CURRICULUM Formation
corpus de formation minimal
* le corpus de formation initiale et continue en pharmacologie clinique et en pharmacovigilance est lamentablement insuffisant dans les facultés de médecine

 

CORE MEDICAL VALUES OF SERVICE, INTEGRITY AND ADVOCACY Éthique - Déontologie
* their promotion is the stated primary goal of the National Physicians Alliance
valeurs médicales fondamentales de service, d’intégrité et de leur promotion

 

CORE PRESCRIBING COMPETENCIES Ordonnance rationnelle - Formation
compétences de base pour bien prescrire

 

CORE REPORT Document
rapport de base

 

CORE SAFETY INFORMATION Règlementation - Pharmacovigilance
* of a drug product. It is prepared by the manufacturer, contains all relevant safety information, and should appear in all product labels worldwide
information de base de pharmacovigilance

 

CORPORATE CONSTRUCTION OF DISEASE Médicalisation
“Companies are actively sponsoring the definition of diseases and promoting them to both physicians and consumers. The social construction of illness is being replaced by the corporate construction of disease129
construction corporative de la maladie

 

CORPORATE CORRUPTION OF SCIENCE Éthique scientifique
« The Union of Concerned Scientists published a report last month detailing ‘How Corporations Corrupt Science at the Public's Expense’ It includes many tales of corporate malfeasance -- all stunning in their immoral behavior, but none scarier than those surrounding the drugs we take...

For example, according to the report,
GlaxoSmithKline, the pharmaceutical maker of antidepressant Paxil™, ‘commissioned five clinical trials from 1998 to 2002 to assess the drug's efficacy in addressing pediatric and adolescent depression’. Of those five trials, four found negative results, including an increased risk of suicide, while one found mixed results. Guess which one GlaxoSmithKline published? Not only did Glaxo only publish the trial with mixed results, but it blocked the FDA's access to the other trials, citing confidentiality agreements.

The company settled a lawsuit brought by then-New York attorney general Eliot Spitzer in 2007, and it argued that the unpublished negative results were actually made known through other means, including posters, letters to medical professionals, and face-to-face meetings…

The UCS report also accuses companies of manipulating the studies themselves. It cites one case involving
Merck, in which the pharma giant compared arthritis drug Vioxx™ ‘to naproxen, a pain reliever sold under brand names such as Aleve, instead of to a placebo’. The scientists then incorrectly concluded that naproxen reduced the risk of heart attack, while missing the fact that Vioxx™ increased the risk of heart complications. Merck settled lawsuits in Canada this past January 2012 related to heart complications caused by Vioxx™ use but says it believes it acted responsibly during clinical trials...

It gets worse. The report says that
Pfizer ‘failed to publish negative results, selectively reported outcomes, and excluded specific patients from analysis’ while helping to publish several publications that boosted off-label use of its epilepsy seizure drug, Neurontin™. Pfizer also ‘failed to note that the drug increased the risk of suicide’. In response, Pfizer claims its ‘study results are reported ... in an objective, accurate, balanced and complete manner, with a discussion of the strengths and limitations of the study, and are reported regardless of the outcome of the study’»130
corruption de la science par les entreprises

 

CORPORATE CRIME IN THE PHARMACEUTICAL INDUSTRY - Livre
John Braithwaite. London (UK) : Routledge & Kegan Paul ; 1984131
* Chapters cover bribery, safety negligence and fraud, unsafe manufacturing, ‘pushing’ practices, monopolisation, fiddling of the books…
La criminalité dans les entreprises pharmaceutiques (Traduction libre du titre du livre)

 

CORPORATE FUNDING OF PATIENT GROUPS Promotion
financement d’associations de patients par des entreprises

 

CORPORATE GREED, MONOPOLY AND OUTRAGEOUS PRICES Pratiques commerciales
“Industry always says $800 M [to develop a new drug], generous critics say $400 M, hard-nosed and better informed critics say more like $150 M [to develop a new drug]. My own observation over some decades is that industry does everything in style, and so even ‘real’ development costs are inherently inflated. In addition, their research teams borrow or steal ideas shamelessly from academia and other sources, thus cutting many primary research costs down to very low levels.

Couple these realities with the ability to manufacture any chemical moiety off-shore in bulk at extremely low per unit costs, and the development costs of any successful product -- whatever those costs might be -- are recouped within months132

“The performance of the pharmaceutical industry has long been characterized by outstanding scientific and technical accomplishments and squalid business practices that often endure despite repeated exposures by government, the press and consumer organizations133"

“[In India] treatment with Gleevec™ (manufactured and marketed by Novartis) costs Rupees 120.000 per month (about 2500 $), whereas the same drug is marketed by Indian companies at a cost of about Rupees 8.000 per month [about 170 $, 15 times less]134
“Thalidomide can be made for less than a dime per capsule in a Brazilian government laboratory, today one capsule costs about $35 [in Canada, a 350x markup]135

“Over the past decade, we've seen HIV/AIDS drug prices fall from $10,000/year for triple therapy to less than $100/year136”, a 100 fold difference
“No trends could so thoroughly undermine the very foundations of our free society as the acceptance by corporate officials of a social responsibility other than to make as much money for their stockholders as possible137

“The destructive dilemma of Big Pharma has everything to do, first, with the legal play of corporate charters, which have evolved in law almost beyond recognition over the last 150 years. They have gone from being instruments of public service, easily dismantled, to impregnable bastions of shareholder profit-taking and social and environmental exploitation.

And second, with the evolution of intellectual property rights (patents). These have likewise morphed from a modest role in the protection of inventors' prerogatives and rewards (mostly European scientists), to instruments of colossal corporate enrichment and the profound denigration of all non-patentable planetary resources138
cupidité, monopole et prix outrageux des entreprises

 

CORPORATE HANDMAIDEN Université
« The university as corporate handmaiden »139
servante d’entreprise
« L’université comme servante d’entreprise »
* conséquence de la commercialisation de la recherche universitaire, celle-ci se distance de sa mission première

 

CORPORATE INFLUENCE ON CURRENT MEDICAL PRACTICE: A PSYCHIATRIST BLOWS THE WHISTLE (Traduction libre du titre du livre)
De l’influence des entreprises sur la pratique médicale d’aujourd’hui : Un médecin psychiatre dénonce - Livre (Gratuit, en ligne sur le site de l’Encyclopédie de l’Agora)
Jacques Thivierge. Québec : 2010 – 92 pages
140

 

CORPORATE LEADERSDEMANDS Entreprises
« Many wealthy and powerful corporation came to be run by socially irresponsible individuals whose short-term interests progressively dominated our Republic (USA)… These leaders - mediocre people, temporarily empowered and hugely overpaid in deference to the enduring wealth and power that they momentarily managed - demand ‘freedom of corporate speech’ which they variously view as a legal right :

a) to lie about conditions under which a product is made,
b) not to prove whether a drug is effective for the purposes advertised, and
c) to spend other people’s money on candidates and political parties in order to subvert our government and its policies, to reduce corporate obligations to the public, or to blantantly convert public assets into corporate assets »141
les demandes des industriels

 

CORPORATE OMNIPOTENCE
l’omnipotence des entreprises

« Dans la jungle pharmaceutique les entreprises ne peuvent être
domptées et apprivoisées que par les lois et l’opinion publique, encore faut-il commencer par réduire la manipulation des législateurs et des citoyens »142

« Quand la médecine ou l’industrie pharmaceutique perdent le Nord, comme tous ceux qui font joujou avec leur
omnipotence, il est impératif qu’une instance éthique indépendante et exogène à leur sphère les régule et leur rappelle l’impératif catégorique du respect de l’humain. On assiste sinon à l’émergence d’un État dans l’État, d’une zone de non droit où règnent en maîtres les ambitions les plus cupides. Qu’on se rappelle les scandales qui parsèment régulièrement l’histoire de l’industrie pharmaceutique »143

 

CORPORATE SPIN DOCTOR Promotion
relationniste d’entreprise
= communicateur chargé de manipuler la présentation des résultats d’études à l’avantage des produits de son employeur; c’est tantôt un faiseur d’image, tantôt un rédacteur en sous-main, tantôt un manipulateur de la présentation des statistiques, un gestionnaire de conférences de presses (avec un leader d’opinion et son patient le plus amélioré par un nouveau produit), un stratège de la mise en marché, un chef d’orchestre des publications savantes et des messages à faire passer sur internet, etc.

 

CORPORATE SPONSOR Financement
société commanditaire144

 

CORPORATE STATISTICIAN Statistiques – Lien d’intérêts
statisticien d’entreprise
« Le JAMA exige maintenant une ré-analyse statistique indépendante de l’ensemble des données brutes de toute étude commanditée au cours de laquelle l’analyse a été effectuée par un statisticien à l’emploi de l’entreprise commanditaire145»

 

CORPORATISM Politique du médicament – Socioéconomie
Corporatism is fundamentally anti-democratic. Its drive to dominance produces weak governments, ravelled social safety nets, an ignorant workforce, a degraded environment and a culture in which the individual is defined as consumer or employee. All of these are stages in the destruction of civilization146
corporatisme

 

CORPORATIZATION OF HEALTH CARE ORGANIZATIONS Pratique
« The influence of corporatization is everywhere. Our language has been changed, not just in the boardrooms of Big Pharma, but everywhere. The administration of our Health District, previously equipped with an entirely different vocabulary, now uses ‘CEO’ and and similar designations, and talks about ‘branding’ and ‘marketing’ and ‘product’, when talking about organizing care practices.

The healthcare institutions employ spokespeople to front for the entire organization, as opposed to letting individual practitioners and participants speak from the heart, or give accurate information about what they are doing – just like corporations do. Public pronouncements are sanitized and bowdlerized from top to bottom »147
la privatisation de l’organisation des soins

 

CORRESPONDING AND FIRST AUTHOR Revues savantes
auteur-ressource et premier auteur

 

CORRUPTION OF MEDICAL KNOWLEDGE Savoir médical
« The corruptive financial influence of the industry on stakeholders… medical experts… research activities… scientific information… therapeutic guidelines »148
“If it’s true that 7 out of 8 cardiologists in the US take a statin, some firms have a well-tuned propaganda machine"149, says a Montreal academic cardiologist
corruption / dévoiement du savoir médical
= méthode subtile, peu visible, pernicieuse et dangereuse, utilisée par l’industrie depuis les années 1985 pour compenser la panne d’innovation réelle et maximiser les profits des actionnaires

« 
L’un des lobbies prédateurs est l’industrie pharmaceutique. Cette industrie a ruiné la médecine comme science150 »
« L’influence financière
corruptrice de l’industrie sur les acteurs, les médecins experts, les activités de recherche, l’information scientifique, les directives thérapeutiques… »

« Tout devient possible pour vendre à tout prix. Manipuler voire falsifier les études scientifiques pour dissimuler les effets négatifs des médicaments. Contrôler les agences de règlementation et les autorités sanitaires grâce à des experts véritables ‘employés’ des firmes. Influencer les médecins prescripteurs grâce à leur naïveté et à leur incapacité à faire face aux conflits d’intérêts, en finançant et contrôlant la quasi totalité de leur formation. Façonner de nouvelles maladies pour créer et développer le marché. Influencer tous les niveaux du circuit du médicament pour vendre, vendre encore et toujours plus, au risque de la santé des populations151 »

 

CORRUPTION OF MEDICINE BY INDUSTRY Corruption
= Let's define corruption in the usual meaning: taking a certain decision, while in public office or in a professional situation, that is not in the general interest or a client's interest, because you received a bribe, a favor for you or for your organization

* It could happen to a policeman, a Minister of Public Works, or a medical opinion leader promoting a health product
“I started awakening to the truth about the greed, deception and corruption that permeated my industry152

« Although industry's cash inducements have corrupted both individual doctors, universities, professional associations, and industry front groups that masquerade as patient advocates, those most responsible for the corruption of medicine are medicine's academic leaders, prestigious medical institutions, journal editors, experts charged with formulating practice guidelines, and federal oversight agencies--in particular [in the USA] the FDA, the National Institutes of Health (NIH), the Centers for Disease Control (CDC) »153, and the European Medicines Agency (EMA)
corruption de la médecine par les firmes
« Quand une compagnie promeut un produit, c'est le docteur qui en profite et la société qui paye… L'argent de l'industrie n'a sa place ni dans les universités, ni en formation médicale continue, ni dans le fonctionnement d'une clinique… [Cette situation entretient] un flou éthique que le corps médical cautionne »154  
« Promotion excessive, suppression et falsification des données, opacité,
corruption, fraudes et graves conflits d’intérêt sont de plus en plus souvent mis en évidence155 » 

« Les plus grands responsables de la corruption de la médecine sont ses leaders universitaires, les institutions médicales prestigieuses, les rédacteurs de revues, les experts mandatés pour formuler des directives cliniques, et les agences de contrôle – en particulier [aux ÉU] la FDA, les NIH et les CDC » sans oublier l’EMA dans l’Union européenne…

De son point de vue l’industrie pharmaceutique fait parfaitement son travail au mieux de ses intérêts … mais en face, ceux chargés de préserver l’intérêt général et la santé publique, responsables politiques, autorités sanitaires, assurances maladies, professionnels de santé, medias, etc., n’exercent pas leurs responsabilités avec les mêmes acharnement et compétence, loin s’en faut. Les conséquences sanitaires de ces renoncements et de ces lâchetés sont connues : effets indésirables graves allant jusqu’au décès, gaspillage et creusement des déficits sociaux, perte de confiance dans la médecine et ses représentants »156

 

CORRUPTION-PRONE SITUATION
situation corruptrice

« Le paiement à l’acte des médecins est l’exemple parfait d’une intervention créant une situation corruptrice »
157

 

COSPONSORING OF A STUDY Partenariat public-privé
coparrainage d’une étude

 

COST CONTROL Pharmacoéconomie
maîtrise des coûts
« Les médecins prescrivent sans modération, multiplient les consultations rapprochées, font consulter des confrères, orientent sans restriction vers des spécialistes, des cliniques ou des hôpitaux. Une telle logique rend évidemment toute logique de maîtrise rationnelle impossible… Le médicament a un poids grandissant dans le budget global de la santé, il est devenu l’élément dominant sinon exclusif de tout traitement.

Les patients tenant à leurs abus alimentaires et refusant tout exercice physique régulier, les médecins - que les systèmes actuels de paiement poussent à limiter les consultations -, ne prennent pas le temps d’expliquer et d’accompagner un changement des modes de vie. Ils prescrivent - et justifient ainsi un processus de médicalisation permanente, attitude qui a trouvé un allié de poids dans l’industrie pharmaceutique. Science et commerce y font bon ménage »158

 

COST OF INSULINS IN CANADA Pharmacoéconomie
“Since 1995, prices have increased from approximately $11 for a 10 ml vial – cartridges cost more - of Connaught Novo NPH beef/pork insulin to $19 to $25 per vial of Humulin N, equivalent recombinant human insulin. Now consumers are being encouraged and forced to use even more expensive synthetic insulin analogues at up to $60-$65 per vial. The number of choices of insulins (related to how they act in the body) has decreased and hypoglycemia problems encountered by some diabetics with the use of new insulins requires frequent daily use of glucose monitoring strips at a cost of $1 each…

Animal insulin is no longer made in Canada. Manufacturers of insulins have strategically removed older, reliable and lower cost insulins off the market (including all animal-sourced insulins) and conducted massive marketing campaigns aimed at getting doctors and diabetics to switch to newer and more expensive therapies159

« In the US, commonly-used Humalog is selling for between $115 and $140 for a 10ml vial - the cheaper Canadian price is what we get with price reviews… Porcine insulin is available both in Canada and in most countries outside of the United States, one of the only countries where none is currently approved for the market. Bovine insulin is available through the Special Access Program (and Health Canada has, to their credit, worked to ensure the process is as simple as possible). Canada, where the great discovery of insulin was made, no longer produces a drop of insulin - it is all imported, both animal and biosynthetic as well as analogues »160 
cout des insulines au Canada

 

COST-BENEFIT ANALYSIS Pharmacoéconomie
analyse cout-avantage
N.d.T. cout-bénéfice est un emprunt
* les résultats d’interventions sont mesurés par des critères ou unités strictement monétaires

 

COST-CONSCIOUSNESS Ordonnance responsable – Pharmacoéconomie – Justice sociale
= prescriber’s attitude favoring diagnostic and therapeutic decisions that are cost-effective to the (public) health care economy, making him an accountable prescriber who prescribes parcimoniuously, sparingly, conscious of the direct and indirect, tangible and intangible, costs of any prescription of tests, consultations, treatments
conscience des couts
* les prescripteur parcimonieux, responsable, est conscient des couts engendraés. Il préférera les génériques aux produits brevetés, n’utilisera que les (rares) dépistages qui sont efficients, limitera ses interventions à celles qui procurent un service médical substantiel

 

COST-CONSEQUENCE ANALYSIS Pharmacoéconomie
analyse couts-conséquences
* les couts sont appliqués à des critères d’évaluation (outcome measures) qui sont ni transformés ni regroupés, tels les accidents coronariens, les décès

 

COST-EFFECTIVENESS ANALYSIS Pharmacoéconomie
analyse cout-effectivité
/ cout-efficacité
* On compare les couts monétaires de différents traitements (e.g. diétothérapie versus hypoglycémiant oral) sur un même critère d'évaluation médical non monétaire (e.g. contrôle glycémique, prévention d’un infarctus non fatal).
* L’
effectivité est l’efficacité en situation clinique, en conditions réelles d’utilisation, plutôt qu’en situation expérimentale forcément artificielle

 

COST-MINIMIZATION ANALYSIS Pharmacoéconomie
analyse de minimisation des couts

* Pour comparer les couts d’interventions aux résultats similaires puis choisir la moins couteuse

 

COST-UTILITY ANALYSIS Pharmacoéconomie
analyse cout-utilité
* Les résultats des interventions sont mesurés par un critère global d'évaluation commes les années de vies pondérées pour la qualité ou QALY (Quality Adjusted Life Year). C’est un cas particulier de l’analyse cout-efficacité. Elle condense dans un seul indicateur la réduction quantitative de la mortalité et la réduction qualitative de la morbidité affectant la qualité de vie. On peut introduire une pondération en tenant compte des préférences ou utilités des patients à l’égard de l’espérance de vie et de la morbidité

 

COSTS OF DEVELOPING NEW DRUGS Pharmacoéconomie
« Most blockbuster drugs were discovered and often even developped largely by university-based scientists at public expense… The claim that exorbitant charges for patented drugs are the only way to sustain Big Pharma’s fabulous research programs is truly a fable »161
couts de mise au point de nouveaux médicaments

 

COUNCIL FOR INTERNATIONAL ORGANIZATIONS OF MEDICAL SCIENCES ; CIOMS Normalisation internationale
Conseil des organisations internationales de sciences médicales

 

COUNSELLING TO THE HEALTHY Prévention
le conseil aux bien-portants

 

COUNTER-DETAILING Formation médicale continue
academic detailing
Voir aussi ACADEMIC DETAILER
visite universitaire
* par opposition à la visite du délégué médical d’industrie pharmaceutique

 

COUNTER-SPINNING – Contre-promotion
= contradiction of corporate or government spin-doctors
réfutation; contestation
= réfutation du discours des relationnistes d’entreprise ou gouvernementaux

 

COUP D’ETAT Criminologie – Politique du médicament
coup d’État
« L’offensive des firmes pharmaco-industrielles ne se limite pas à l’Europe. Elles se retrouvent également impliquées dans le coup d’État du 28 juin dernier contre le président Manuel Zelaya au Honduras, un pays qui importe tous ses médicaments fabriqués fondamentalement par les ‘Big Pharma’. Le président renversé était en train de négocier - depuis l’entrée du Honduras, en août 2008, au sein de l’ALBA (Alliance bolivarienne des peuples d’Amérique) -, un accord commercial avec La Havane pour importer des génériques cubains et réduire ainsi les dépenses de fonctionnement des hôpitaux publics du Honduras.

Par ailleurs, lors du Sommet du 24 juin dernier, les présidents de l’ALBA s’étaient engagés à ‘réviser la doctrine sur la propriété industrielle’, soit, en d’autres termes, l’intangibilité des brevets en matière de médicaments. Ces deux projets, qui menaçaient directement leurs intérêts, ont conduit les firmes pharmaceutiques transnationales à appuyer sans hésitation le mouvement putschiste qui a renversé le président Zelaya »
162

 

COURAGE, THE TRIAL
« No one with stable angina should be told that angioplasty with or without stenting, prevents a heart attack or stroke or prolongs life »163
l’essai dit Courage

 

COURSE (1)
1.1 clinical course
évolution (clinique)
* se dit des manifestations dans le temps d’un évènement indésirable, d’une maladie, avec les éventuelles interventions médicales de la pratique courante.

1.2 natural course
évolution / histoire naturelle
* se dit d’une maladie naturelle ou iatrogène lorsque son cours évolue naturellement sans interventions médicales, en l’absence de traitement

 

COURSE (2)
« Treatment courses of 20 days per month -  A single course of prenatal corticoid is enough - Semi-monthly courses are indicated »
cure ; traitement
= période d’exposition (e.g. 1 dose, 1 jour de perfusion, 1 semaine de prise quotidienne) entrecoupée de périodes libres de traitement
« D
es cures de 20 jours par mois -  Une seule cure prénatale de corticoïde suffit -  Des cures bimensuelles sont indiquées »

 

COURSE UNDER TREATMENT Pharmacothérapie
évolution sous traitement

 

COURTING BY INDUSTRY Courtisanerie
Voir aussi BACK SCRATCHING
* US Senators and Congressmen of both parties find it normal in Washington to eat out with lobbyists 300 days a year if they wanted to. Let's define corruption in the usual meaning: taking a certain decision, while in public office or in a professional situation, that is not in the general interest or a client's interest, because one received a bribe, a favor. It could happen to a policeman, a Minister of Public Works, or a doctor prescribing a health product to some patients who could do well without that particular product

* Being corrupted does not mean you know or feel that you are corrupted. Medical students find it 'normal' to be courted by pharmas early in their career 'they owe it to us, without our prescriptions the pharmas would suffer'. They feel entitled
« Residents perceive that they are entitled to gifts based on hardship »164
courtisanerie par l’industrie
« La relation de courtisanerie entre l’industrie pharmaceutique et les médecins… une situation déplorable… recevoir des cadeaux entache l’exercice médical et risque de reléguer l’intérêt du patient au second rang des préoccupations du médecin »165
* Les médecins croient que cela ‘leur est dû’, que c’est leur privilège

 

COVERAGE EXTENSIONS TO NEW INDICATIONS Assurance
extensions de remboursement à de nouvelles indications

 

COVERED HEALTHCARE Assurance maladie / santé
soins couverts / remboursés
= remboursés par une assurance santé / maladie
COVERED DRUG Assurance médicament
= reimbursed by a drug plan
médicament remboursé / couvert

 

COVERT FINANCING Leaders d’opinion - Déontologie
financement occulte

 

COX PROPORTIONAL HAZARD REGRESSION MODEL Statistique
modèle de régression de Cox à risques proportionnels

 

COX-2 NSAIDS : BENEFIT-RISK BALANCE Évaluation
« When it was recognized that new COX-2s, compared with traditional COX-1s, prevented only one complicated ulcer per 500 otherwise healthy patient-years166, i.e. an annual NNT of 500, in addition to increasing coronary risk, the worst offender rofecoxib (Vioxx®) was withdrawn from the market for safety reasons and delisted from drug plans because of a negative cost-effectiveness ratio. Celebrex® (celecoxib) remained on the market, even though it also carries some coronary risk » 

« 
In a sub-set of studies, risk was elevated with low doses of rofecoxib (Vioxx™), 1.37, celecoxib (Celebrex™), 1.26 … and rose in each case with higher doses », according to a systematic review of community-based controlled observational studies on cardiovascular risks of NSAIDs167

« For years, nonsteroidal anti-inflammatory drugs that target the cyclooxygenase 2 (COX-2) enzyme have been linked to increased cardiovascular risks. New research168 indicates that these elevated risks occur because COX-2 inhibitors suppress prostacyclin—a vasodilator and platelet inhibitor with heart-protecting properties—in vascular cells »169
balance bénéfices-risques des AINS COX-2

 

COX-2 Sous-classe pharmacologique - Anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS)
= NSAID and selective inhibitor of type 2 cyclo-oxygenase
cox-2
= AINS et inhibiteur sélectif de la cyclo-oxygénase de type 2
* rofécoxib (Vioxx™), valdécoxib (Bextra™) et célécoxib (Celebrex™) sont les plus connus membres de cette classe pharmacologique; le premier fut retiré du marché après avoir causé en 5,4 ans un nombre scandaleux de victimes, le second fut retiré assez rapidement (3,4 ans), le maintien sur le marché du troisième demeure quelque peu controversé mais fort rentable pour son promoteur

 

COXIB Classe pharmacologiqueAnti-inflammatoire non stéroïdien (AINS)
= non steroidal anti-inflammatory drug (NSAID) and inhibitor of type 2 enzyme cyclo-oxygenase
coxib
= AINS et inhibiteur de l’enzyme cyclo-oxygénase de type 2

 

CREAM-SKIMMING OF PATIENTS Pratique – Marchandisation de la médecine
Voir CHERRY-PICKING OF PATIENTS

 

CREEP Promotion – Hors-indication
« Indication Creep and Prevention Creep »170
glissement; dérive
« Glissement des indications et des dépistages »
* sans compter les nombreux glissements sémantiques (
semantic shift) au service des relationnistes d’entreprises (spin doctors), des scribes d’entreprises (ghostwriters)
N.d.T. glissement se traduit aussi par
shift, comme dans semantic shift; to creep implique la furtivité, de passer inaperçu, de se glisser insidieusement

 

CREEPING MEDICALIZATION Médicalisation
médicalisation insidieuse

 

CRIME Criminologie - Droit
crime
« Crime (on trouve parfois ‘petty crime’), doit être interprété avec de grandes précautions ; en effet, si ce terme, au sens strict, est synonyme de ‘misdemeanor’ (on pourra alors parler en français d'une ’infraction pénale’, de ‘délit’ ou de ‘forfait’), il désigne souvent dans la pratique des délits plus graves et peut parfois être traduit par ‘crime’ en français, même s'il ne faut pas oublier qu'en droit français, le crime est l'infraction la plus grave qu'un citoyen est susceptible de commettre (les crimes sont jugés en France par la cour d'assises et rendent leurs auteurs passibles de la réclusion à perpétuité) »
171

 

CRIMINAL DIVERSION OF PRESCRIPTION DRUGS Criminologie - Droit
détournement criminel de médicaments ordonnancés

 

CRIMINAL FELONY Criminologie
“Senator Grassley is not the first to have uncovered gross violations of federal disclosure requirements (as Associated Press reports). An investigation by the House Energy and Commerce Oversight Investigations Subcommittee, led to a criminal indictment of the NIMH Chief of Geriatric Psychiatry, Dr. Trey Sunderland III. Even after the criminal charges, Dr. Sunderland was not fired, leading Rep. John D. Dingell to ask: ‘Will a criminal conviction for conflict of interest be enough to get someone fired from NIH?’172 - In Dec. 2006, he pled guilty to criminal felony involving $300,000 in consulting fees from Pfizer »
infraction pénale majeure

 

CRIMINAL FINES Criminologie
amendes au pénal

 

CRIMINAL LENIENCY OF DRUG AGENCIES Criminologie
criminal indulgence of drug agencies
indulgence criminelle des agences du médicament
* quand elles tardent à retirer du marché des produits entraînant inutilement la mort, ou des EIM d’une gravité inacceptable par rapport à leur bénéfice

 

CRIMINAL MISDEMEANOR Criminologie
« A unit of Merck & Co. (USA) pleaded guilty to a criminal misdemeanor charge as part of a $950 million settlement of a U.S. government probe of its illegal marketing of the painkiller Vioxx »173 in April 2012
infraction pénale mineure

 

CRITICAL APPRAISAL Documentation médicale
critical analysis
lecture / analyse critique
* Il faut résister, dans l’analyse de la documentation médicale, à …
« Notre soif d’information rapide, condensée à des conclusions, presque toujours interprétatives, notre recours aux résumés, où la description des faits ne peut être correcte »
174 

 

CRITICAL DOSE Pharmacovigilance - Imputation
« The adverse event onset occurred 4 days after increasing daily dosage from 20 to 40 mg », the critical dose is the first increase in dosage
Voir aussi TIME TO ONSET
dose critique
= moment de la prise ou dose administrée d’un produit suspect qui sert à calculer le délai d’apparition. Ce peut être :

(a) la première dose ou la première augmentation posologique
(b) la dernière dose en cas de syndrome de rebond ou sevrage
(c) la première dose d’un second produit, suspecté d’interaction avec un premier produit

« L’évènement indésirable débuta 4 jours après augmentation de la posologie quotidienne de 20 à 40 mg »

 

CRITICAL EVENT COMMITTEE Méthodologie - Essais
comité de validation des critères de jugement

* comité actif durant la conduite d’un essai clinique; il doit être indépendant du sponsor, et doit valider à l’insu, sauf en ce qui concerne les évènements indésirables graves

 

CRITICAL SKILLS FMC
compétences essentielles

 

CRITICAL THINKING Formation
« Universities no longer train students to think critically, to examine and critique systems of power and cultural and political assumptions, to ask the broad questions of meaning and morality once sustained by the humanities. These institutions have transformed themselves into vocational schools175… Critical thinking is essential for the progress of science. Ironically, a faith based rather than an evidence based process lies at the heart of [clinical] science176»
pensée critique

 

CROSS LICENSING AGREEMENTS Commerce
accords de licences croisés

 

CROSS-SECTIONAL STUDY Épidémiologie
étude / enquête transversale

 

CROSSOVER TRIAL Méthodologie - Essais
essai croisé; essai en chassé-croisé

 

CRUNCHING OF NUMBERS Manipulation des données
triturage / moulinage des données

 

CULTURE, HEALTH AND ILLNESS Livre
Helman CG. Hodder Arnold : London UK ; 2007 - 501 pages177
Culture, santé et maladie (Traduction libre du titre)
« Un livre remarquable »
178

 

CUMULATIVE ADVERSE DRUG REACTION Pharmacovigilance
effet indésirable médicamenteux cumulatif

 

Cupidité, monopoles et prix exorbitants des entreprises

 

CURE n
(treatment) course
Voir aussi COURSE (2)

cure; traitement

 

CURRENT GUIDELINES Recommandations
current recommendations
référentiels existants

 

CUTTING RESEARCH AND DEVELOPMENT Entreprises - Innovation
«The [Pfizer] company stock can only go up if they break up the company and cut research and development … looking toward new models to harness external innovation »179
coupures en recherche et mise au point
* cette stratégie de la plus grande mondiale du médicament est un aveu de la qui sévit dans l’industrie, et aussi l’annonce d’un financement croissant des milieux universitaires et de l’emprise sur ses chercheurs que ce phénomène entraine inmanquablement

 

Loading

Avertissement

Le contenu de cet ouvrage n’est en aucun cas destiné à servir de recommandation ou de guide de pratique clinique.

Index alphabétique


Notes

 


1     Biron P.     http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2011/08/23/la-pharmaco-prevention-dans-les-unites-de-soins-de-longue-du.html



2     Prescrire     2006 ;26(269) :110



3     http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/vigilance-eng.php



4     http://www.kospublishing.com/images/open_letter_martin_JAN_10.pdf



5     http://healthcoalition.ca/archive/jan28-f-ol.pdf



6     Smith TJ & Hillner BE. NEJM     2011 ;364(21) :2060



7     Afssaps



8     Cardiac Arrhythmia Suppression Trial (CAST) Investigators. NEJM     1989;321:406-12. 4 and Moore TJ. Deadly medicine. NY :     Simon and Shuster ; 1995



9     Ray Moynihan. BMJ     2011 op. cit.



10     Arndt von Hippel



11     Sackett 1999, cebm.net



12     http://www.jameslindlibrary.org/essays/french/12.html



13     CAST. NEJM     1989; 321: 406



14     Thomas J Moore.     Deadly Medicine - Why tens of thousands of heart partients died     in America's worst     drug disaster. New     York: Simon & Schuster, 1995



15     Simon Capewell. BMJ     2008 ; 337 : a1395



16     MW Lorenz et al. Lancet     2012 ; 379(9831) : 2053 -     http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2812%2960441-3/fulltext?elsca1=ETOC-LANCET&elsca2=email&elsca3=



17     Hadler, Rethinking     Aging, page 42



18     Aronson, op. cit.



19     http://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/GuidanceComplianceRegulatoryInformation/Guidances/Vaccines/ucm074850.htm





22     Shannon Brownlee. Atlantic     Monthly, Dec. 10,     2009 The Truth about Tamiflu



23     Congressional Office of     Technology Assessment, 1994, site     http://www.theunnecesarean.com/blog/2011/1/10/defending-ourselves-against-defensive-medicine.html



24     Vania Jimenez. Site http://www.fmoq.org/,     Médecin     du Québec     2005;40(7) :65



25     Pisane     Lumbiganon.     Lancet,     12.1.2010 – Traduction libre



26     FDA, 2012



27     Paul R McHugh & Phillip R Slavney. NEJM 2012; 366:1853 -     http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp1202555?query=TOC



28     Evelyn Pringle 2010 -     http://www.counterpunch.org/2010/04/21/inventing-disorders/



29     Jacques Thivierge 2010



30     Tore Scherstén et al.     Scandinavian     Cardiovascular Journal,     2011; 45: 322



31     Profession Santé /     L’Actualité médicale     (Montréal) 25.7.2012



32     Alan Cassels. Vancouver Sun.



33     Nortin Hadler. Communication,     2008



34     Warren Bell. Communication



35     Micheel CM, Ball JR, eds. Institute of Medicine. Evaluation of     biomarkers and surrogate endpoints in chronic disease. National     Academies Press, 2010, cité par Ray Moynihan 2011



36     Nortin Hadler. Worried     Sick, p 33



37     Mette     Christoffersen et al.     BMJ 2011; 343: d5497



38     Ray Strand. Opus cité, page 94



39     David Colquhoun.     www.australianprescriber.com     2008; 31(5): 119



40     LM Klevay. Cellular     and Molecular Biology     2004; 50(8):877



41     Colin Rose, communication



42     Jonah Lehrer. Site     http://www.wired.com/magazine/2011/12/ff_causation/4/



43     Arndt von Hippel



44     Michel de Lorgeril.     http://michel.delorgeril.info/index.php/2009/06/21/44-statines-et-cholesterol-illusions-scientifiques-et-medicales



45     Michel de Lorgeril.     http://michel.delorgeril.info/index.php/2009/06/21/44-statines-et-cholesterol-illusions-scientifiques-et-medicales



46     Michel de Lorgeril. Prévenir     l’infarctus et     l’accident vasculaire cérébral.     Vergès (FR) :Thierry Souccar ; 2011 – page 192



47     Nissen. http://www.medscape.com/viewarticle/518572,     consulté 18 février 2006



48     Keech. Lancet     2005;366 :1849



49     Eddie Vos. Site http://www.neurology.org/cgi/eletters/71/5/344     - Referring to Horwich. Am     Heart J     2008;156 :1170



50     Cochrane Library,     http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/14651858.CD004184.pub2/abstract



51     Neologisme suggéré par Maurice Leduc



52     Institute of Medicine, op cit



53     Catherine Drouault. Prescrire     2011 ;31(338) :952



54     Roger Ladouceur (Montréal). ProfessionSanté/L’Actualité     médicale 4.9.2012



55     Iona Heath. CMAJ     2011, 183(7): 776



56     Arndt von Hippel



57     Alastair Breckenridge.     Lancet 2006;367:1051



58     Maxwell SRJ & Webb DJ. Clinical pharmacology-too young to die?     Lancet     2006;367:799-800



59     Peter Mansfield. http://www.healthyskepticism.org/intro.php,     accessed 18.8.2009



60     Site BIP31.fr



61     JA Johnson & AL Edwards. CMAJ     2006 ;174(13) : 1856



62     DJ Jones et al. http://annals.org/article.aspx?volume=156&page=809



63     http://www.cdc.gov/mmwr/preview/ind2012_su.html



64     Pharmatherm



65     Tom Jefferson 2012



66     Tom Jefferson 2012



67     Prescrire     2011 ;31(329) :218



68     David Healy.     http://haieurope.org/wp-content/uploads/2011/09/24-Sept-2011-HAI-Europe-CVNI-Open-Seminar-D-Healy.pdf



69     Oscar Grosjean.     La santé à quel prix?     Page 9



70     http://www.utmb.edu/aim/vignettes.htm



71     SC Palmer et al. http://www.annals.org/content/156/6/445.abstract



72     Prescrire     2006 ; 26(271) : 241



73     Pierre Biron et coll. Can     J Clin Pharmacol 2009;16(2):e285     - Site     http://www.cjcp.ca/pdf/CJCP08045_e285-e286.pdf



74     Allen J Frances.     http://www.psychologytoday.com/blog/dsm5-in-distress



75     Afssaps



76     Francoise Bayliss. Site     http://www.themarknews.com/articles/727-an-intractable-conflict-of-interest,     visited 7.2.2010



77     http://www.ahrp.org/cms/content/view/848/9/



78     Jill A Fisher. In Medical     Research for Hire,     Honoken NJ: Rutgers; 2009– Quoted by Michael Goodyear in JAMA     2009; 302(23):2603



79     Marcia Angell. JAMA     2008;300:1069



80     Fiona Godlee. BMJ     2007;334 Reputations     for Sale? Site     http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1782013/



81     Josephine Johnston. The     Scientist 1.01.2012



82     Prescrire     2006 ; 26(272) : 327



83     Business Standard, May 26, 2011



84     http://nccam.nih.gov/health/whatiscam



85     http://www.who-umc.org/graphics/25301.pdf



86     http://www.fda.gov/Drugs/GuidanceComplianceRegulatoryInformation/LawsActsandRules/ucm084143.htm



87     Anna Edney.     http://www.businessweek.com/news/2012-06-21/j-and-j-bayer-fail-to-win-expanded-u-dot-s-dot-backing-for-xarelto



88     http://www.who-umc.org/graphics/25301.pdf



89     W Summerskill.     Lancet     2005; 365: 13



90     C.H. Unnikrishnan. Site     http://videos.livemint.com/2012/06/21200602/Big-pharma-firms-may-learn-to.html?atype=tp



91     C.H. Unnikrishnan. Op.     cit.



92     Prescrire.     2006 ; 26(274) : 544



93     Pierre Biron. MFC     2007; 53: 1643



94     Barbara Mintzes 2011, communication



95     Prescrire.     2009;29(313) :857 Éditorial



96     Alain Froment. Prescrire     2000;20 (205) :1-2



97     JP Ioannidis. Philos     Ethics Humanit Med.     2008;3:14



98     Sergio Sismondo. Quoted by Marc-André Gagnon in Genetic     Engineering & Biotechnology News,     2008;Feb 15



99     NEJM     2008;358 :252



100     Jacques Lespérance. Interviewé par Emmanuelle Garnier, Le     Médecin du Québec     2008;43(3) :19



101     Elena Pasca, dans     http://sciencescitoyennes.org/sciences-citoyennes-appelle-xavier-bertrand-a-revoir-son-projet-de-loi-sur-la-chaine-du-medicament/



102     Bernard Dugué. Site     http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/l-occident-et-ses-industries-105283




104     Warren Bell 2011, communication



105     http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/le-figaro-oublie-d-indiquer-les



106     Site     http://www.iom.edu/Reports/2009/Conflict-of-Interest-in-Medical-Research-Education-and-Practice.aspx



107     JS De Bono MD, FRCP, MSc,     PhD et al. N     Engl J Med 2011;     364:1995-2005 abstract on line     http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1014618



108     Warren Bell, communication



109     Carlson KL 2010 - http://www.cchrint.org/tag/conjoined-twins/



110     Prescrire     2003 1er     mars;23(237):221



111     P Brindel et coll.     http://eb.medecine.univ-paris5.fr/moodle/course/view.php?id=2




113     Warren Bell 2012, communication



114     Jacques Thivierge 2012, communication



115     Site     http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/110316_Rapport_de_la_mission_sur_la_refonte_du_systeme_francais_de_controle_de_l_efficacite_et_de_la_securite_des_medicaments_de_M-_le_Professeur_Bernard_Debre_depute_de_P.pdf



116     Marc André Gagnon. Conférence en 2009



117     Dominique Dupagne.     http://www.atoute.org/n/article114.html



118     Prescrire     19(201); 1999: 801



119     Adriane Fugh-Berman.     BMJ 2006;333:1027



120     Lamontagne     F, Turcotte G, Lemire S, Plaisance M, Coll B, Brouillet M, Adjaoud     A, More P. Quand l’industrie pharmaceutique courtise les médecins.     Le Devoir,     Montréal, Édition du lundi 28 avril 2003



121     Arndt von Hippel



122     Association     Mieux Prescrire/Collectif Europe et Médicament



123     Mark Gould. BMJ     2008;337 :a1399 or pages 487-8



124     Médecin, préférant l’anonymat



125     Médecin, spécaliste, universitaire, préférant l’anonymat



126     Médecin, spécaliste, préférant l’anonymat



127     http://www.who-umc.org/graphics/25301.pdf



128     Tricoci P et al. JAMA     2009;301(8) :831-47



129     Juan Gérvas & Peter     R Mansfield. J     Epidemiol Community Health     2009 ;63(10) :773



130     http://www.fool.com/investing/general/2012/03/15/is-your-stock-corrupt.aspx



131     En ligne et gratuit -     http://www.scribd.com/doc/14171452/Braithwaite-John-Corporate-Crime-in-the-Pharmaceutical-Industry



132     Warren Bell. Communication, 2010 – Author is Family Physician in     Canada



133     NEJM Editors. Quoted on back cover of 1974 edition of Pills,     Profits & Politics



134     Drug Action Forum, Karnataka. http://novartisboycott.org/about/,     accessed 23.12.2009



135     Globe and Mail. Toronto, 7.2.2008



136     Anthony So. Communication, 2009



137     Milton Friedman



138     Warren Bell.     Communication



139     Arthur Schafer, 2012



140     http://agora-1.org/fichiers/thivierge.pdf



141     Arndt von Hippel



142     Graham     Dukes.     Traduction libre



143     Clarinesse.     Blogue cité dans le site pharmacritique     23.4.2009 de Elena Pasca



144     Termium Plus



145     Editorial. JAMA     2006;174(4) :433 Traduction libre



146     John Ralston Saul.     The Unconscious Civilization Toronto :     House of Anansi; 1995



147     Warren Bell 2012, communication



148     Graham Dukes. How, Why and When Corruption Came In, International     Anti Corruption Conference, Seoul, 10.11.2010



149     Colin Rose,     communication     



150     Manfred     Stricker.     http://quibla.net/monde/monde.html     29 mai 2003



151     Formindep. http://formindep.org/Les-Medicamenteurs-le-film



152     Gwen Olsen.     Site http://www.medicalaccountability.net/A_GwenOlsenEssay.html,     consulté 20.12.07



153     Vera Hassner Sharav.     Alliance for Human     Research Protection, November 2010



154     Lamontagne F, Turcotte G, Lemire S, Plaisance M, Coll B, Brouillet     M, Adjaoud A, More P. Quand l’industrie pharmaceutique courtise     les médecins. Montréal,     Le Devoir,     28.4.2003



155     Graham Dukes - socialaudit.org.uk - ISDB 2007; 21(3) : 4     (Traduction Prescrire)



156     Philippe Foucras. http://formindep.org/Les-Medicamenteurs-le-film



157     Jacques Dufresne. L’Agora     – Un nouveau contrat médical     2000 ; 8(1) page 22



158     Jean Peneff, interview



159     Wendy Armstrong. 5th Annual Insight Health Policy Summit, 2007



160     Colleen Fuller 2011, communication



161     Anrdt von Hippel



162     Ignace Ramonet 2009, sur http://ww http     w.legrandsoir.info/Mafias-pharmaceutiques.html



163     Nortin Hadler, Rethinking     Aging, page 52



164     Sierles FS et al. JAMA     2005 ; 294(9) : 1034



165     François Lamontagne et coll. Quand l’industrie pharmaceutique     courtise les médecins. Le     Devoir     28.4.2003



166     Gillian Shenfield, Australian     Prescriber 2005;     28(3) : 54



167     McGettigan P. Site     http://www.plosmedicine.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pmed.1001098



168     Yu Y et al. Sci     Transl Med. 2012;     4[132]: 132ra54



169     Hampton T. JAMA.     2012; 307(21): 2247-2247



170     Djulbegovic     B. JAMA 2011;305(19):2005 on     http://jama.ama-assn.org/content/305/19/2005.short?rss=1



171     Frédéric Houbert. Juripole.     http://www.juripole.fr/traduction-juridique/Bulletins/mar-avr_2000.php



172     Vera Hassner     Sharav.     http://www.ahrp.org/cms/content/view/405/119/



173     http://www.businessweek.com/news/2012-04-19/merck-unit-s-plea-over-vioxx-investigation-accepted-by-judge



174     Alain Froment. Prescrire     2000;20(205):310-12



175     Chris Hedges.     Death of the Liberal Class?     Nation Books ; 2010



176     Richard Smith. Breast     Cancer Research     2010;12(Suppl 4):S13




178     Prescrire     2011 ;31(337) :868



179     http://blogs.forbes.com/matthewherper/2011/05/01/pfizers-radical-surgery/